Coucou Marisol, pauv’ Choupinette


Coucou Marisol,

Étant Français, et faisant donc partie du peuple qui a élu ton copain François, qui t’a lui-même nommée, je vais te tutoyer, histoire d’être, au minimum, sur un pied d’égalité, bien que tu sois censée simplement « bosser pour moi », et dans le cas qui nous occupe, pour ma santé.

Donc, ma petite Marisol, tu es ministre de la Santé, tu as donc à ta charge la santé de mes copains électeurs français. La santé publique quoi. Un truc qui pèse fort dans un CV.

Sur ton site internet, enfin, celui de ton ministère, tu détailles tes actions :

« Elle est responsable de l’organisation de la prévention et des soins; elle élabore et met en œuvre, en liaison avec les autres ministres compétents, les règles relatives à la politique de protection de la santé contre les divers risques susceptibles de l’affecter ; elle est également compétente en matière de professions médicales et paramédicales ».

Et c’est peut-être là que finalement, tes copains à la commission européenne et tes copains lobbyistes ont ruiné ta mission. Tu as le devoir de nous prémunir, nous le peuple, de dommages sur notre santé. Et malheureusement, tes potes ont tout mis en œuvre pour que le tabac continue à faire 78 000 morts tous les ans. Tu l’expliquais à la télé, « c’est terrible, 78 000 morts ».

Tu comparais même ça à un crash d’avion tous les jours, et l’image était bien trouvée. Dans la même interview, sur « Public Sénat » je crois, tu commençais à évoquer ces ex-condamnés à mort, ces gens qui ont su, tout seuls, entrer dans une boutique de cigarette électronique, pour tenter de décrocher. À l’époque, tu en parlais comme d’un « accessoire ». Mais aujourd’hui, l’accessoire marche tellement bien que tes copains pharmaciens gueulent, et que l’industrie du tabac a fait un gros chèque à l’Europe pour mettre d’énormes bâtons dans les roues de cette solution « miraculeuse » qui leur fait perdre tant de clients. Pourtant, cette solution de sevrage ne coûtait pas un centime à la société, enfin, pas directement. Ça ne grévait pas le budget de la Sécu, et ça rapportait un peu d’oseille via la TVA. Mieux, ça employait même du monde. C’est toujours ça de moins au chômage, non?

Mais, comme t’es sympa, tu fais en sorte d’arranger tout le monde, enfin surtout tes copains industriels. Ce sont tes chefs de cabinets qui doivent être contents (lire: Le principe de précaution, l’outil bien pratique de Marisol Touraine).
Le « Club Avenir de la Santé » dont tu faisais partie doit être ravi aussi.

Tu nous en rabâches les oreilles, la cigarette électronique n’est plus la bienvenue, et si « c’est l’Europe qui le dit, ça doit être vrai ». Toi et tes copains vous voulez Capture d’écran 2015-03-18 à 09.46.19nous interdire la publicité directe et indirecte: Ne t’inquiète pas, Marisol, mes copains de Vapor-gate.com et moi avons tout le savoir-faire nécessaire pour rester en ligne quoi que tu fasses, et c’est ce qu’on fera. À moins que tu ne coupes internet dans toute la France, on restera en ligne. Toujours.

Et d’autres copains, genre Vape.li, avec qui, vu ses idées, je crois, tu auras le même problème. Et d’autres encore.

Tu veux aussi faire interdire tout le matériel qui fonctionne pour nous tenir loin de la « tueuse ». Tu veux drastiquement limiter l’innovation avec des protocoles de mise sur le marché ridicules. Tu veux nous interdire les hauts taux de nicotine, les grandes contenances de flacons de liquide. Bref, tu veux qu’on achète des Marlboro ou des Niquitin. Mais crois-moi, ça n’arrivera pas.

On trouvera peut-être des dealers de nicotine dans les rues mal famées de nos villes, on achètera des « Mag-lite » avec variateur de puissance électronique et plot « 510 », plutôt que des Mods… Tu n’as pas réussi à faire interdire la vente de pipe à crack, penses-tu pouvoir interdire la vente de cigarette électronique ? Tes copains européens n’ont pas réussi à fermer des sites de téléchargement « pirates », penses-tu réussir à fermer des forums, des blogs, des chaines YouTube ?

Tu décourageras peut-être les moins motivés, mais tu connaîtras l’effet streisand de près.

Et puis voilà, tout le monde t’attaque, Choupinette, ils t’embêtent « les vilains pas d’accords avec toi », t’en as même la voix qui tremble et la larme à l’œil… (lire l’article du Figaro sur les attaques que « Choupinette » subit) . Ne crois-tu pas qu’il fallait s’y attendre ? Tu pousses une loi qui promet une mort certaine à 78 000 personnes par an. Tu ignores les manifestations citoyennes, l’Aiduce, les pétitions, et même la communauté scientifique qui t’explique tous les bienfaits de « nos accessoires ».

Marisol, ne déconne pas, tu as encore le temps de changer d’avis, n’écoute plus les sirènes des industriels, écoute plutôt les gens pour qui tu bosses. Nous.
Demande à Fabius ce qu’un scandale sanitaire fait au moral. Ce n’est pas un petit mail incendiaire, un tweet assassin, ce sont des gens qui meurent, Choupinette.

 

Nb: Nous enverrons cet article au cabinet de Choupinette, vous pouvez faire de même. 

Email Marisol Touraine:
marisol.touraine@sante.gouv.frmarisol.touraine@social-sante.gouv.fr

Email Bruno Maquart (chef de cabinet):
bruno.maquart@social-sante.gouv.fr 

(merci à Julien 😉 )

Pin It on Pinterest

Shares