Les 5 raisons principales qui vont tuer la Vape


Nous n’avons visiblement pas tous la même vision de l’avenir concernant la Vape. Entre ceux qui s’en fichent (pas concernés), les antis-Vape de base, et ceux qui savent pour eux et profitent pour eux en se fichant royalement de l’avenir de ceux qui ne savent pas encore, la Vape risque de disparaître, en tous cas dans la forme qu’on lui connaît aujourd’hui. Si on ajoute l’aspect « consensuel » des discours avec un brin de fatalisme philosophe de comptoir, c’est réglé.

Etre « consensuel » avec les décideurs n’empêche pas une certaine fermeté. A défaut, nous risquons à terme de perdre officiellement le droit de vente voire même d’utilisation de la Vape en France. Ce qui vient de se passer en Australie en est un exemple, et nous sommes en 2014!

Le « consensuel » n’a jamais sauvé des vies dans la proportion systématique et factuelle « 78000 morts – zéro mort ».

Les 5 raisons principales qui suivent (et il y en a d’autres) sont stupides, et nous serions des imbéciles patentés si nous les acceptions.

1) « Interdire la Vape à une femme enceinte » est stupide et même dangereux:

« Madame, vous êtes déjà fumeuse et vous venez de tomber enceinte. Le remplacement de votre addiction tabagique par la Vape vous est formellement déconseillé par MST (MariSol Touraine), vous mettriez le cerveau de votre fœtus en danger, sa future intelligence est en jeu ».

MST vous conseille donc dans l’ordre:

  1.  d’arrêter de fumer (facile!)
  2.  d’utiliser des produits de substitution (si possible de la marque « Niquitin » qu’elle représentait)
  3.  et seulement en dernier recours, de continuer de fumer.

Du grand n’importe quoi.

2) « Interdire la Vape à un mineur » est stupide et même dangereux:

Nous savons tous que même si un buraliste respectait la loi en vigueur d’interdiction de vente de tabac à un mineur (ce qui n’est déjà pas le cas dans les faits), ledit mineur s’en procurera de toutes façons d’une autre manière.

De deux maux, autant préférer le moindre, et informer le mineur qu’il a légalement à sa disposition quelque chose qui est moins ringard, moins cher et « infiniment moins dangereux » (Dautzenberg dixit). Sachant que de récentes études viennent de prouver l’inexistence de cette « passerelle vers le tabac » concernant les jeunes, accepter cette interdiction reviendrait à affirmer que:

« Il faut absolument « protéger » les jeunes du truc inoffensif (la Vape) qui peut les éloigner du truc cancérigène (la clope) dont 40 % d’entre eux sont dépendants et qui en tuera un sur deux » 

Encore du grand n’importe quoi.

3) « Interdire toute publicité et information sur la Vape » est une bêtise:

Pourquoi des associations comme la Fivape ou l’Aiduce ou encore Sovape existent-elles? Parce qu’elle sont nées de ce phénomène qu’est la Vape à une époque où elle n’était classée que comme une mode, où rien n’était interdit, et où l’info Vape était libre et accessible à tous. En interdire demain la pub et l’information tout public nous empêchera de profiter de cette innovation en plein essor, nous interdira l’accès aux infos concernant l’amélioration continue de ce produit en pleine expansion qui, il y a seulement 3 ou 4 ans, n’avait pas la qualité technique/liquides qu’on lui connaît aujourd’hui. Et cette qualité actuelle n’existe que parce que l’info et la pub étaient libres et permettaient une communication bilatérale et positive entre fabricants et utilisateurs.

L’automobile tue tous les jours, il me semble, mais « infiniment moins » depuis par exemple l’invention de la ceinture de sécurité et des airbags. Est-il interdit de vanter une voiture par rapport à une autre pour la qualité des ses protections ou de ses équipement?

Pour nous aujourd’hui, c’est facile, on sait, mais demain? Pour nos enfants de 2020, 2030, 2040? L’information leur sera-t-elle interdite d’accès? N’auront-ils pas le droit de savoir officiellement qu’ils pourraient se faire plaisir sans en mourir dans un cas sur deux?

« Il n’y a pas assez de recul » est un des arguments phare de MST. Mais si la ministre nous interdit la pub, l’info, l’utilisation en public et à terme, l’utilisation tout court, il n’y aura jamais de « temps d’observation » et elle décapite net dans l’œuf le concept même de recul.

Encore et toujours du grand n’importe quoi!

4) Interdire d’affirmer et d’informer que « la Vape permet le sevrage tabagique » est une hérésie!

C’EST la vérité!

TOUTE ma famille, mes proches, mes amis et leurs enfants ont cessé complètement de fumer grâce à la Vape. C’EST UNE RÉALITÉ.

IL FAUT LE DIRE, L’AFFIRMER, LE CLAMER HAUT ET FORT ET A QUI VEUT L’ENTENDRE.

Une partie d’entre eux (dont moi-même) n’avaient même pas « prévu » ou « envisagé » d’arrêter de fumer.

 

5) Accepter officiellement « l’interdiction de vapotage en public » est une bêtise:

Cela induit pour les indifférents/non concernés et les antis-Vape l’idée erronée de dangerosité de la Vape, et produit en conséquence l’amalgame facile d’association avec la vraie cigarette tueuse. Comme aucun « principe de précaution » ne peut être invoqué parce qu’aucun danger réel n’est identifié, vérifié ou avéré et qu’il n’existe aucune raison médicale ou scientifique, cette interdiction serait justifiée par un principe comportemental baptisé « exemplarité » par rapport à l’incitation au tabagisme, et dans un soucis de justice et d’égalité vis a vis des « vrais fumeurs ». Serait-il si difficile de mettre des pancartes « interdit de fumer mais vapoter est permis »? Si un fumeur a besoin de son nuage nicotiné au restaurant, il vapote … point! Et on lui souhaitera la bienvenue au club!

Si on s’amusait à faire un parallèle en terme d’exemple, que faut-il penser de la consommation d’alcool au restaurant ou en terrasse? Aux dernières nouvelles, l’alcool tue, il me semble, et pas seulement les alcooliques! Pourquoi ne parle-t-on jamais « d’alcoolisme passif » quand, au volant de sa voiture un poivrot tue un piéton?

Malgré tous les « efforts » déployés jusqu’ici en terme de lutte contre le tabac qui, de plus, ont coûté un bras à la collectivité, une telle baisse des ventes de cigarettes et de produits de substitution ne s’était JAMAIS produite à ce point. Que les pouvoirs en place avec MST en tête nient cette évidence de cause à effet avec l’apparition de la Vape est une preuve irréfutable d’hypocrisie, d’indécence et d’inconséquence notoire.

Car MariSol Touraine pourra se vanter d’être à l’origine du plus grand scandale sanitaire dont on ait eu connaissance jusqu’ici. Scandale à côté duquel le sang contaminé de Fabius ne sera qu’une gentille bluette. Si MST est bien dotée de deux hémisphères cérébraux, la seule explication possible à tant de stupidité vénale est que l’un s’est perdu et que l’autre est parti à sa recherche!

L’utilisation et notre comportement face à la Vape ne relève que de la bienséance, de l’éducation et du savoir-vivre, PAS d’un ministère. A quand une loi contre le décrottage de nez en public ou la consommation d’un hot-dog dégoulinant de moutarde et sentant le graillon?

Et comment MST va-t-elle expliquer demain à ses propres petits-enfants et arrière-petits-enfants pourquoi elle a choisi de leur laisser un cancer du poumon en échange d’un sac de dollars?

Malgré beaucoup de « conseilleurs éclairés » qui affirment que pour se faire entendre en France, il soit obligatoire de brûler des voitures et casser des vitrines, je considère que d’autres solutions existent.

Mais une chose est sûre, le « consensuel mou » n’est pas la meilleure.

Car si on accepte « consensuellement » ces interdictions injustifiées, la Vape va réellement mourir.

Et nous aussi.

A cause du tabac.

C’est très con et pas sensuel du tout.

Pin It on Pinterest

Shares