Coil en spires espacées, montage, conseils et explications


Coil en spires espacées, montage, conseils et explications

J’avais déjà réalisé un article sur les montages de coil en spires espacées du temps où j’écrivais pour un autre blog connu. Celui ci fera office de réédition pour ceux qui l’auraient manqué, et de mise à jour.

On n’a longtemps juré que pour le micro-coil pour les montages coton. Ce montage en spires jointives permettait du temps des mods électro 33Hz qui ne montaient qu’à 15W, d’avoir un volume de vapeur conséquent, de s’affranchir de l’effet diesel, en plus d’avoir un coil relativement robuste à la déformation. Et pour ce qui était des spires espacées, on avait plutôt tendance à les réaliser autour de fibre de silice, avec du fil assez fin(0.2mm, 0.25m, voire 0.3mm), et honnêtement, je n’ai jamais été très fan.

coil spires esp microcoil

Un micro-coil, c’est ça.

Aujourd’hui les spires espacées sont beaucoup plus présentes parmi notre panel de montages, et ce pour de bonnes raisons. Si vous voulez doper les saveurs de vos liquides tout en ayant un encrassement moindre, grâce aux spires espacées, ou si vous connaissez déjà et que vous avez des projections de liquide, je vous conseille de lire la suite. Il est aussi à noter que c’est un montage indispensable pour le contrôle de température.

 

Montage :

Tout d’abord, je déconseille vivement un fil résistif inférieur à 0.4mm (pour les mesures américaines, c’est par ici) de diamètre, sous peine de déformer votre résistance au passage du coton, ou au dryburn (ouais, le dryburn c’est pas bien, mais on le fait quand même). Je déconseille également les fils trop mous comme le Ni200 pour la même raison. Le Kanthal 0.4 (ou plus) feront parfaitement l’affaire. Il vous faudra également une tige pour enrouler votre fil autour.

Je ne conseille pas particulièrement le clapton, alien, ou autres fils tarabiscotés, parce qu’ils sont déjà parés de multitudes d’espaces vides. Un micro-coil sera pleinement satisfaisant avec lesdits fils.

coil spires esp matos

Il va s’agir d’enrouler le fil autour de la tige, avec le plus de régularité possible entre les spires.
La régularité entre vos spires est importante, car c’est elle qui va déterminer si la chauffe est homogène. Si une spire est trop écartée des autres, elle risque de chauffer moins que ses sœurs, et inversement.
Et si vous trouvez ça pénible à réaliser, il suffit de les espacer un peu plus, pour ensuite compresser le ressort résultant. Une autre technique consiste à enrouler le fil autour d’une vis, cependant, je n’ai jamais eu besoin de faire ça, la première technique étant déjà très simple et efficace.

coil spires esp écarté

J’ai volontairement écarté les spires de façon caricaturale afin de constater l’efficacité du procédé…

coil spires esp compressé

…et le résultat après avoir compressé le coil 2-3 fois est édifiant. Les spires sont bien régulières et resserrées pile comme il faut. Un coil bien propre.

Pour ma part, j’opte pour un coil en kanthal A1 0.4mm, de 2.5mm de diamètre, 6 spires. C’est mon montage préféré, qui se retrouve dans pratiquement tous mes ato-tanks.

Il suffit maintenant d’installer le coil sur votre atomiseur. N’ayant pas d’atomiseur à remonter dans l’immédiat, je vous propose une photo du premier atomiseur qui m’est tombé sous la main (le Bellus de UD).

coil spires esp monté

Il s’agit là d’un montage qui a déjà fonctionné pour vaper un tank entier (4ml) autour de 25W. On constate que le coton est très peu encrassé, et la surface de chauffe est plutôt large.

Projections de liquide, un enfer…

coil spires esp projections

Vous avez des projections de liquide ? C’est simple, vous n’avez pas mis assez de coton à l’intérieur du coil. Rajoutez-en, et vous allez réduire ce phénomène, voir le supprimer complètement.

Si toutefois le phénomène persiste, c’est votre configuration de flux d’air qui est fautive : Il faut peut-être penser à investir dans un driptip avec intérieur spirales, un peu comme ceux que UD propose avec ses atomiseurs, ou ceux que Joyetech vend séparément pour une bouchée de pain.

 

Avantages & inconvénients

Inconvénients :

  • moins solide que le micro-coil
  • plus fastidieux à fabriquer
  • quelques projections de liquide tant qu’on n’a pas le bon dosage de coton

Avantages :

  • rendu des saveurs au dessus du microcoil
  • encrassement réduit
  • grande surface de chauffe
  • pas besoin de pulser(dryburn) avant utilisation : Dr. Farsalinos approuve !

Ouais, c’est vrai, il y a des inconvénients, mais on peut très facilement les contourner : Il suffit de prendre du fil plus épais pour rendre le coil plus robuste, prendre plus épais de coton pour éviter les projections, et avec un peu de pratique, ce n’est pas plus dur que la fabrication d’un micro-coil, et très franchement, ça vaut le coup. Je réalise ce montage dans l’unique atomiseur de ma chérie, et elle vape pendant au moins 2 semaines avant d’atteindre un stade d’encrassement critique, soit environ 60ml.

 

Pour conclure :

Ce montage a de très sérieux atouts, et je ne le lâche plus depuis environ deux ans. Je n’envisage plus de repasser sur un micro-coil, parce que je finis déçu à chaque fois par le rendu inférieur en terme de saveurs. 

Je conseille à tous ceux ne connaissant pas ce montage de lui donner une chance, vaper dessus pendant quelques semaines, et retourner ensuite sur un micro-coil, rien que pour voir. Certains vont trouver une différence notable et ne pourront plus faire machine arrière, tandis que d’autres seront aussi satisfaits par le micro-coil, qui reste quand même un excellent montage. Tant mieux, tous les goûts sont dans la nature.

Si vous avez des questions sur le montage en spires espacées ou si vous souhaitez approfondir le sujet, n’hésitez pas à les poser en commentaire de cet article. Je me ferai un plaisir d’y répondre.

 

Lodse
at
Ancien rédacteur chez Danyvape (sous le pseudo "Lodse"), je suis un passionné de beau matériel, de reconstructibles, et de montages.
J'ai fini par rejoindre Vapor Gate, qui partage ma vision de la vape.
Diplomate et enthousiaste, j'aime partager mes connaissances et échanger avec les débutants comme avec les plus chevronnés.
  • Pat Man

    Si je peux me permettre, avant les micros-coils, on était en spires espacées 😉

    • Thom

      Ouaip, je l’ai bien mentionné dans l’article, avec de la silice ! 🙂

  • Tu m’as convaincu d’essayer, j’en fait un en 0.40 au prochain tank de mon gt2.

  • Dadou70s

    Excellent article que me conforte dans mon idée. J ai laisse tomber le Coil Jig 3. J en garde que la tige et suis sur bellus également (enfin sans fuites 🙂 ). Par contre quid du simple coton cardé?J ai un gros pochon qui me reste de l’époque ou je refaisais mes rés. du Protank. Je peux cotonner mon Bellus ou c est pas top? Différence de goût énorme avec le Bacon V2?

    • Thom

      Salut et merci ! 🙂

      Effectivement les microcoilers auront un intérêt limité avec ce type de montage.

      Pour le coton cardé, à vrai dire, j’ai jamais été fan. J’en ai utilisé quand même pas mal, mais la méthode utilisée pour le « purifier » est assez discutable : Le coton cardé est lavé avec de l’huile, et on constate bien souvent que sa couleur légèrement brune est due à des restes d’huile. D’ailleurs, si le coton cardé est si hydrophobe au début, c’est bien souvent à cause de ce dépot d’huile. A l’époque de la « mode » du coton cardé, je préférais lui préférais le coton chirurgical, propre et biocompatible. Les cotons cardés auront plus ou moins de goût, et c’est assez changeant selon la provenance.

      Je trouve le coton japonais (puff, koh gen do, etc.) en pads plus pratique à utiliser, plus hydrophile, et nettement plus propre que le cardé, sans compter que les fibres sont toutes dans le même sens, ce qui est un gros avantage en terme de capilarité. Je n’utilise désormais plus beaucoup les cotons japonais, mais ils sont encore aujourd’hui de très bons cotons pour le reconstructible.

      Quant aux diverses déclinaisons de Fiber freaks, ce sont des cotons que j’utilise majoritairement depuis environ 2ans, et plus récemment, du Bacon V2, qui eux, auront un goût beaucoup plus neutres, une excellente capilarité, et une rétention de liquide énorme.

      C’est un peu plus cher, mais ça en vaut quand même la peine. Si tu n’as pas beaucoup de moyens, les cotons japonais restent très bons.

    • Dadou70s

      Merci de nouveau pour cet éclaircissement. Je vais rester sur mon Bacon V2, valeur sûre. De plus, et non par économie, rien ne sert à en mettre beaucoup sur le Bellus, je coupe assez court pour ne pas obstruer les arrivées de juice en faisant gaffe qu il y ait une petite resistance dans le passage du coil. Ça paraît très peu une fois monté mais ça fonctionne a merveille depuis,sur du 65/35 VG. Merci.

Pin It on Pinterest

Shares