Une première ville bannit la vente de cigarettes aux USA


Westminster, une petite ville du Massachusetts, est la première à interdire la vente de tabac sur son territoire.

C’est le retour de la prohibition ! Mais elle frappe les fumeurs cette fois-ci, et non plus les buveurs…. Westminster, une petite ville du Massachusetts, s’apprête à devenir la première ville américaine à interdire la vente de tabac sur son territoire. La municipalité a mené une audience publique hier pour obtenir l’avis des citoyens. « Il faut bien commencer quelque part » déclare la responsable des autorités de santé, Elisabeth Swedberg, qui considère qu’« interdire la vente est une solution raisonnable au problème épineux du tabagisme ». Elle s’appuie sur un rapport du Surgeon General (Chef des services de Santé) publié en janvier qui affirme que « si l’usage du tabac se poursuit sans relâche, 5,6 millions d’enfants américains, qui sont âgés de moins de 18 ans aujourd’hui, mourront prématurément à cause du tabagisme ». Elle espère bien que d’autres villes suivent l’exemple.« Certains produits sont destinés à attirer les jeunes», poursuit Elizabeth Swedberg, qui dénonce en vrac les cigares au goût de chewing-gum, les cigarettes électroniques et une nouvelle sorte de tabac sans fumée qui ressemble à des bonbons Tic Tac.

La taxe anti-Amazon tombe à l’eau

Il n’y aura pas de TVA sur les ventes en ligne. Ainsi en a décidé John Boehner, le leader des républicains à la chambre des représentants. Une quinzaine d’Etats, couvrant environ un tiers de la population américaine, ont déjà fait voter des lois pour taxer les vendeurs sur Internet et assurer un traitement équitable avec les magasins de quartier. C’est notamment le cas de la Californie et de l’Etat de New York. Dans d’autres Etats, en revanche, les juges ont estimé que cette taxe était illégale. Le droit national est lui-même très ambigu : les e-commerçants ne peuvent être a priori taxés que dans les Etats où ils disposent de locaux (siège ou entrepôts de stockage). Si Amazon, dont le siège est à Seattle, envoie un livre à un habitant du Nouveau-Mexique à partir de son entrepôt au Texas, il échappe donc à toute taxation. Une nouvelle loi a été votée au Sénat, en 2013, pour y remédier. Elle devait autoriser les états à prélever une taxe sur Amazon, y compris si le géant Internet ne dispose d’aucun local sur son territoire. La réforme, qui frapperait tous les commerçants réalisant plus de 1 million de dollars de chiffre d’affaires, devait générer chaque année 11 milliards de recettes fiscales pour les collectivités locales. Mais les républicains, qui disposent désormais de la majorité dans les deux chambers, ont décidé de torpiller définitivement la mesure.

Le Kansas autorise le mariage homosexuel

Le Kansas est devenu hier le 33ème Etat américain où les couples de même sexe seront autorisés à se marier. Cette décision a été rendue possible par la Cour suprême des Etats-Unis, qui a refusé la demande du Kansas, opposé à ces unions, de les interdire. Si le Kansas a encore un recours devant une cour d’appel, il est très peu probable qu’il soit entendu car cette cour a déjà retoqué les requêtes identiques de deux autres Etats, l’Oklahoma et l’Utah. Le 34e Etat pourrait être la Caroline du Sud, un juge fédéral ayant également décidé mercredi que l’interdiction des mariages de même sexe était inconstitutionnelle. Mais l’affaire doit également aller en appel. Si la tendance générale est à la légalisation du mariage gay par les tribunaux, une cour d’appel a fait de la résistance la semaine dernière, en confirmant pour la première fois l’interdiction du mariage gay dans quatre Etats : le Michigan, l’Ohio, le Tennessee et le Kentucky. Une affaire qui ne devrait plus tarder à aboutir devant la Cour suprême en dernier ressort.

Par Lucie Robequain pour Les Echos.fr

Pin It on Pinterest

Shares