Sécurité et pratique de la E-Cigarette


Que l’ont soit dans une démarche d’arrêt du tabac, un vapoteur confirmé ou un simple observateur de la cigarette électronique, force est de constater que la sécurité de cette pratique est une préoccupation générale. Fortement médiatisées, les accidents (pourtant très très exceptionnels) ou les potentiels problèmes de santé font énormément de tort à l’image de la e-cig. Mais encore au delà de ça, il est bon que chaque vapoteurs  puissent connaître les bons usages et comportements le mettant en sécurité dans sa pratique, lui permettant ensuite de les transmettre autour de lui et également rassurer les inquiétudes liées.

Le matériel et la sécurité

Le point sensible particulier du matériel lié à la sécurité est la gestion du fait que cela fonctionne avec de l’énergie. La manière dont on alimente une cigarette électronique, que ce soit une simple batterie ego ou un mod mécanique, ainsi que la chauffe de la résistance et la manière dont le courant monte jusqu’à elle en sont les deux points principaux.

Les batteries et accus

accu batterie et sécuritéQue l’on souhaite vapoter sur un matériel dit « de base » tel qu’une batterie ego, une mini box type istick (batterie lithium ion intégrée) ou sur un matériel plus évoluer utilisant des accus (différentes chimies disponibles) comme moteur d’énergie, on ne peut ignorer que ces systèmes peuvent être dangereux sans un minimum de précautions à observer. Elles sont nombreuses et toutes aussi importantes les unes que les autres !

Dans le désordre, éviter l’eau évidemment, éviter les fuites de e-liquide sur les accus ou s’infiltrant dans les ego, mod et box, choisir du matériel reconnu et largement répandu bien sûr, choisir du matériel de chargement de bonne qualité, éviter les considérations financières source de mauvais choix, transporter (en particulier les accus) dans des conditions de conditionnement particulier et sécurisé, ne surtout pas hésiter à jeter et racheter des batteries ou accus en cas de doute sur leur qualité, stocker et entretenir soigneusement tout matériel comportant une batterie ou un accu.

Je vous renvoie au Guide de l’accu pour les inconscients de la vape.

La résistance

résistance et sécuritéSi l’on se tourne vers du matériel proposant des résistances fabriquées en série il est inutile, je suppose, de préciser qu’il est vraiment préférable de se tourner vers l’achat régulier de résistances originales proposées par le fabricant de votre matériel. Evitez les propositions, moins onéreuses à première vue certes, mais finalement beaucoup moins fiables et source de court circuit par exemple, mais aussi, éventuellement, fabriquées avec des matériaux douteux. N’oublions donc pas que les résistances procèdent à la vaporisation du e-liquide par chauffe de ce dernier et qu’il n’y a que le jus que l’on veut vaporiser…

Si l’on est adepte de la reconstruction de résistances sur du matériel expert adapté, la première préoccupation concerne la qualité des accus utilisés et leur adéquation avec les montages que vous souhaitez pratiquer, ainsi que le matériel utilisé. Cela ne souffre d’aucun compromis possible nous l’avons malheureusement constaté il y a peu de temps avec l’explosion d’un mod dans la main d’un jeune inexpérimenté. Que l’on souhaite se faire des petits montages pépéres old school à 2Ω ou faire des gros nuages à 0.1Ω la problématique est la même, s’assurer que son matériel est de bonne qualité et adapté à sa pratique (y compris s’assurer de la bonne décharge de son/ses accus). La sécurité dans ce domaine c’est aussi l’expérience acquise alors il faut prendre son temps et se documenter. Seul ou en fréquentant les groupes ou les forums de vape, les informations existent pour toutes les pratiques possibles pour peu qu’on se donne la peine de les chercher ou de les demander ! Je ne connais aucun expert de la vape qui est avare du partage de son expérience, bien au contraire !

Je vous renvoie au Calcul de résistance au meilleur de l’accu / Calculateur de micro coil

Le fameux court circuit

court circuit et sécuritéNous sommes certainement très nombreux à avoir vécu dans notre parcours de vape le moment où le redouté court circuit est arrivé. Le mod a chauffé sévère, la panique s’est emparée de nous… Qu’est ce que je fais qu’est ce que je fais ?? Et ben tu jettes ! Pas sur ton pote d’à côté hein ! Et tu préviens tout le monde autour. Si tu es rodé, expérimenté et que tu sais ton matériel sur, tu as éventuellement quelques secondes pour gérer la situation et déconnecter par réflexe la batterie/accu du reste pour sauver ton mod, l’accu lui est mort, mais si tu as un mod tiré du dernier film à la mode et un accu générique chinois tu peux direct le lancer par la fenêtre ! On s’en fout une main, un oeil, un testicule ça coûte plus cher que n’importe quel matos…

La sécurité autour des batteries et accus

batterie et sécuritéC’est un des conseils les plus répandus et pourtant…, visiblement encore oublié par beaucoup…, il faut absolument s’assurer que le matériel que vous souhaitez acquérir ou que vous possédez déjà permet l’utilisation de batteries et accus en toute sécurité. Au premier rang des vérifications se trouve la possibilité de dégazage des batteries en cas de défaut de l’alimentation ou de gros court circuit. Des trous doivent impérativement être présents souvent situés au cul du matériel, sur le switch, sur le tube ou sur une paroi de votre box, laissant circuler l’air facilement. Ne pas confondre avec l’airflow des atomiseurs évidemment…

Dans le domaine électrique de nos cigarettes électroniques le bon sens est de mise et il est important de se poser quelques questions de base et de ne pas hésiter à en poser autour de soi en cas de doutes. Hey au fait 😉 Quand tu mets ton matos dans ta poche de devant ou derrière, tu verrouilles hein 😉 Y a des trucs utiles pour le reste de ta vie à côté de tes poches de jeans 🙂

La puissance et la sécurité

puissance et sécuritéEn ce qui me concerne je ne pense pas que la course à la puissance soit un problème important en termes de sécurité. On n’a jamais pu empêcher un guignol de faire des excès de vitesse sur la route avec une bagnole pourrie pendant que les intelligents font les cons en toute sécurité sur un circuit avec des voitures adaptées. Si tu es incapable de t’auto-gérer sur les pratiques extrêmes, de te former pour les pratiquer en toute sécurité, personne ne peut rien faire pour toi ! De plus il ne faut pas l’oublier, plus de patates c’est moins de nicotine possible dans le liquide !

Ce qui m’intéresse plus dans l’augmentation de la puissance quand on passe l’énergie des batteries au clearomiseur/atomiseur ce ne sont pas les Watts mais bien les Volts. On sait avec une quasi certitude qu’au dessus de disons environ 4.5v/5v on passe en condition de dry hit. Et là on inhale de la merde ! Que cela soit des particules de métal comme le suggère le professeur Farsalinos il y a peu, où des formaldéhydes comme l’a démontré une récente étude dont se sont servis les détracteurs de la cigarette électronique, un des meilleurs conseils de sécurité à répandre c’est bien celui que quelle que soit la puissance à laquelle vous vapotez, il est bon de surveiller son voltage et de rester entre 3.5V et 4.2V maximum sur son réglage en électro par exemple pour une pratique agréable et safe quand vous possédez du matériel de base type une istick 20w ou une batterie vision. Bien entendu envoyer 100 watts par exemple à 4.2V est une pratique qui peut aussi s’avérer dangereuse en fonction de la valeur de votre résistance en utilisant un mod mécanique.

J’espère avoir pu vulgariser correctement quelques notions de base de sécurité, en particulier autour des batteries et accus. La liste des pratiques de sécurité développée ici n’est pas exhaustive et nous vous attendons dans les commentaires pour les précisions que vous souhaiteriez amener et pour toutes les questions que vous auriez envie de poser.

NicOo oO
at
Développeur, Community Manager dans la vraie vie, et maintenant blogueur insomniaque. Depuis ma première égo je suis devenu acheteur compulsif et passionné de vape.
  • JC De Maisonneuve

    C’est marrant, il m’avait semblé observer une très légère différence à 4V entre un coil à 0.1 ohm et un autre, disons à 10000 ohm. Les saveurs je pense. Et puis la vapeur. Mais 5V, bou diou, faut être crétin. ^^

  • Mahood Gufu

    Bonjour,
    je n’ai pas le temps d’aller en profondeur mais l’article comporte
    plusieurs raccourcis/erreurs qui pourraient être dangereux, il m’a du
    coup semblé bon de les pointer. Surtout le 3e point qui pourrait mener à
    des usages dangereux, vraiment. S’il vous plait faites gaffe, on a pas
    envie de voir d’autres accidents. Je poste ici et sur le blog car
    vraiment c’est important. Merci beaucoup si vous pouviez en tenir
    compte.

    « Que
    l’on souhaite se faire des petits montages pépéres old school à 2Ω ou
    faire des gros nuages à 0.1Ω la problématique est la même, s’assurer que
    son matériel est de bonne qualité et adapté à sa pratique. »

    Oui
    et non. Oui il faut s’assurer que son matériel soit de bonne qualité,
    mais – et surtout en méca – un montage en 0,1Ω demande beaucoup plus de
    précautions (bonne qualité certes, mais surtout adapté, et entretien des
    accus (qualité de la charge, nombres de cycles, coups pris par l’accu,
    etc.)) Et surtout surtout ADAPTE avec un Courant de Décharge adéquat. Un
    accu de qualité avec un courant de décharge inadapté et il y a risque
    de dégazage.

    « Si
    tu es rodé, expérimenté et que tu sais ton matériel sur, tu as
    éventuellement quelques secondes pour gérer la situation et déconnecter
    par réflexe la batterie/accu du reste, mais si tu as un mod tiré du
    dernier film à la mode et un accu générique chinois tu peux direct le
    lancer par la fenêtre ! »

    Quel
    que soit l’accu, si la chimie s’est emballée, pas de retour en arrière,
    la coupure du circuit n’arrête pas le dégazage qui va avoir lieu.

    « Ce
    qui m’intéresse plus dans l’augmentation de la puissance quand on passe
    l’énergie des batteries au clearomiseur/atomiseur ce ne sont pas les
    Watts mais bien les Volts. On sait avec une quasi certitude qu’au dessus
    de disons environ 4.5v/5v on passe en condition de dry hit. (…) il
    est bon de surveiller son voltage et de rester entre 3.5V et 4.2V
    maximum pour une pratique agréable et safe. »

    Il y a bien un lien entre puissance, capacité en courant de décharge d’un accu et sécurité.
    Un Accu fait 4,2V chargé à plein, suivant la résistance appliquée, la réaction va être totalement différente.
    Sans
    entrer dans les détails (que l’on peut trouver un peu partout assez
    facilement), voici un exemple de dégazage d’une MNKE (donc de 4,2V) à
    0,09Ω en décharge continue.

    Please,
    please, revoyez l’article en prenant conseil auprès de spécialistes
    afin de donner de véritable infos de sécurité car là on est vraiment sur
    un terrain dangereux avec des conseils qui pourraient mener à des
    dégazages. Je vous conseille également les vidéos de chuff allufigus et
    ses différentes expériences de dégazage en court circuit.

    • Salut Mahood, merci de ton intervention et précision.
      Sur le point 1 forcément d’accord avec toi et j’ai posé des liens dans l’article vers comment bien choisir son accu ou comment calculer sa résistance en fonction de la décharge de son accu.
      Point 2 j’ai du être mal compris, évidemment qu’une fois emballé l’accu c’est terminé, je parlais de quelques secondes pour sauver son mod 🙂 je vais éditer.
      Point 3 idem je parlais plutôt de régler sa vape autour de 3.5/4.2v sur electro par exemple pour éviter de surchauffer sa résistance et produire une vape disons moins bonne. Je pensais que c’était clair puisque je faisais référence à des études sur le sujet.

      • Mahood Gufu

        Je recopie aussi la suite de notre échange sur fb :

        Oui
        c’est juste que dans la formulation on peut penser que la puissance ne
        joue pas sur la dangerosité. Y a un mélange qui rend un peu confus et
        pourrait mener à comprendre le contraire de ce qui est safe.

        Un accu a 4,2V utilisé à très forte puissance (résistance basse, box à 150W, etc.) :
        – Va faire risquer l’accu
        – Va risquer de produire des particules nocives car la température sera élevée

        • Et moi de te dire que j’ai ajouté les petites précisions qui provoquent un poil d’incompréhensions 😉

  • Merci pour ces rappels très techniques mais nécessaires. Trop de vapoteurs se lancent notamment dans les mods sans être armé. Ces consignes de sécurité pourront sans aucun doute éviter des accidents.
    Par exemple, l’explosion qui a blessé le jeune homme de 21 ans il y a quelques semaines venait de l’installation d’accus avec un ampérage trop élevé. C’est la conclusion de l’enquête de la gendarmerie. Les forces publiques n’ont pas accepté la dépose de plainte de l’utilisateur puisqu’il n’avait pas utilisé son matériel en conformité avec les précautions d’usage.
    Mais, la responsabilité du vapoteur a beau être établie, le mal est fait. C’est l’image de la cigarette électronique qui en prend un coup. L’affaire est récupérée par les détracteurs de la cigarette électronique. Sans compter que les médias ont relaté l’explosion mais n’ont jamais rapporté les conclusions de la gendarmerie.

Pin It on Pinterest

Shares