< M.a.J.> Salon e-cigarette annulé : La joie de la théorie du complot


Disclamer : cet article sera « updaté » dès que de nouvelles informations tomberont. Nous avons affaire à un très grand nombre d’interlocuteurs différents, il est très délicat d’avoir la réponse de tout le monde au même moment. Nous laissons comme d’habitude la porte ouverte aux différentsacteurs mis en cause pour entrer en contact avec nous.

EDIT: Via son compte Facebook, Le Vapexpo publie un communiqué:

 

Chers professionnels, chers vapoteurs,

Depuis près de 48h, la confirmation de l’annulation du salon E-cigarette voit des rumeurs de toutes sortes se propager sur la toile. Sur les réseaux sociaux, sur les blogs spécialisés, Vapexpo et le directeur du salon font l’objet d’accusations graves, sans aucun fondement, de critiques acerbes mais également, par certains, d’insultes personnelles qu’ils ne peuvent tolérer.

L’organisation avait choisi de rester muette suite aux accusations après le fiasco de l’E-Cig Show où le mot « boycott » avait été avancé. Mais aujourd’hui, l’organisation Vapexpo et le directeur du salon souhaitent dénoncer le rapprochement intolérable, en termes diffamatoires, de la réussite du salon Vapexpo avec l’annulation ou l’échec d’autres salons professionnels de la vape en France et souhaitent réaffirmer que le salon Vapexpo ou Innovaping Days n’ont aucun rapport direct ou indirect avec les autres salons. Les exposants, tous indépendants, sont libres d’aller aux salons qu’ils souhaitent et surtout là où ils estiment pertinent d’aller. Pour preuve, le nombre d’exposants présents à la première édition de l’E-Cig Show.
Des salons à moitié plein ou annulés ne peuvent que donner une mauvaise image de la vape française sur le plan national et international et Vapexpo est le premier à le déplorer.

Voilà maintenant 3 ans que l’équipe Vapexpo côtoie le milieu de la vape. C’est en passionnée et consciente qu’il fallait fédérer la filière pour la rendre plus forte auprès des autorités décisionnelles françaises et européennes, qu’elle décide fin 2013, d’organiser le premier salon français et européen de la vape à Bordeaux. Rapidement, grâce à sa connaissance du marché combinée au professionnalisme de son organisation, Vapexpo a été plébiscité par les professionnels, le grand public et les exposants eux-mêmes. Au-delà de l’organisation de ce salon, Patrick Bédué met quotidiennement toute son énergie pour servir et défendre les intérêts de la vape en informant et conseillant les vapoteurs ou fumeurs.

Quand l’objectif premier du Vapexpo est d’être constructif pour la filière de la Vape, en donner la meilleure image possible, tout ceci dans l’esprit de communauté qui l’anime, le directeur ne peut que déplorer les critiques gratuites faites sur son salon ou sa propre personne. Les théories du complot ou du boycott sont faciles à avancer, connaître les vraies raisons des échecs est une chose beaucoup plus difficile. L’organisation de Vapexpo et son directeur n’en sont sûrement pas la cause.

Le leitmotiv de Vapexpo est immuable depuis le premier jour : le professionnalisme et la connaissance du secteur de la Vape. Vapexpo travaille main dans la main avec les médias spécialisés, les institutions, les reviewers, les conférenciers… afin de défendre cette filière trop souvent décriée et devenir un rendez-vous phare pour les exposants nationaux et internationaux, les professionnels et le grand public. C’est dans cet esprit que Vapexpo continuera à œuvrer, pour que la vape ait toute sa légitimité et sa liberté.

 

Article d’origine:

Nous avons été atterrés de l’annonce parue hier soir chez notre collègue Vape.li de la possible annulation du Salon E-Cigarette.

Encore plus quand, via sa page Facebook (déactivée a ce jour), l’organisation du salon à confirmé cet état de fait.

Dès lors, la communauté s’est emballée sur une base de théorie du complot, arrangement sournois, pression, menace et autres frivoleries. Nous avons d’ailleurs déjà vu ça lors du « fiasco » de l’Ecig-show.

On prend les mêmes, et on recommence : salon raté (ou ici annulé), et la cohorte vengeresse se met en route. Très vite, des victimes sont défendues, des coupables désignés, et des vérités sans preuve sont dégainées comme argument massue.

Ce salon a donc été contraint de se voir annuler, suite au désistement « d’une dizaine de professionnels », qui auraient reçu des pressions directes ou indirectes pour ne pas participer à ce salon. Soit. Pourquoi pas.

moonvape-1396718816

Exemple, MOONVAPE : cette enseigne est citée sur les réseaux comme un des nombreux responsables de cet échec. Corollaire, elle fait donc partie de la dizaine de désistements.
Qu’à cela ne tienne, un message privé Facebook plus tard, la réponse tombe :

 

Bonjour Stéphane (NDLR : oui, c’est mon prénom) ! Non nous ne sommes pas du tout désisté, et avons été bien plombés par l’annonce de l’organisateur. Nous nous étions engagés avec 4 marques de liquides américains et un modeur pour qui nous avons déjà pris les billets et hôtels pour les dates du salon.

Donc, non, Moonvape n’a pas annulé. Même question en direct à tous les exposants exposés (ahem) sur la page Facebook de l’événement : le CMF et ses membres pas désistés, Mode Vape pas désisté, MyFree-Cig pas désisté, Klop’s pas désisté… Et aucun ne nous a parlé de pression, à quelques niveaux que se soit. En comptant rapidement, 22 exposants « pro » (hors scientifiques, associations, mais en comptant séparément tous les membres du CMF…) étaient partagés comme faisant partie de cette manifestation. Nous pensons donc avoir pu en contacter une bonne moitié. Et cette moitié devait être présente. Et cette moitié perd de l’argent suite à cette annulation, comme MOONVAPE, et probablement comme tous les autres.

Nous n’avons contacté que les francophones, pour deux raisons : pas de barrière de la langue et pas de décalage horaire. Les grosses sociétés américaines ne semblent pas pouvoir être menacées par un « petit français ».

Nous avons contacté l’organisateur par tous les moyens à notre disposition afin d’en savoir plus sur cette histoire, et éventuellement de pouvoir disposer de cette liste d’annulation. Pour le moment, aucune réponse ne nous est parvenue, malgré des contacts passés très cordiaux. Nous sommes toujours en attente d’une intervention de leur part.

A l’heure actuelle, l’explication d’annulation pour cause de désistement nous semble très peu convaincante. Nous ne trouvons AUCUN professionnel ayant souhaité annuler sa venue. En revanche, à un mois de l’événement, penser remplir 10 000 mètres carrés avec 22 exposants professionnels, ça aurait au moins eu l’avantage de leurs donner de l’espace…

Il nous avait été proposé d’animer bénévolement débats et ateliers pendant cette convention, proposition que nous avions déclinée, mais nous nous engagions à couvrir cet événement de fond en comble, ce qui  semblait ravir l’organisation. Nous soutenions leur projet sans réserve.

Depuis ces échanges, plus de nouvelle, et pas d’avertissement quant à l’annulation.

Un dernier point: Pourquoi ne pas ouvrir un salon « presque vide » ? Une perte d’argent? Hé non. Nous avons pu avoir accès à la plaquette du salon dédiée aux pros :

Capture d’écran 2015-02-18 à 15.05.31

Qui prouve bien que ces annulations (datant de quelques jours maximum) n’auraient contractuellement pas nui aux finances du salon.

Mizmo
at
Vapoteur assidu depuis 3 ans, administrateur réseau et chef de projet dans la vraie vie, je tente d'apporter ma pierre à l'édifice sur Vapor-gate.com.
Setup du moment : Vaporshark RDNA40 & Origen Genesis V2 + Bell Cap & Pipeline Pro 2 + Change
  • Durand Benoit

    il serait quand même bon de savoir le fin mot de l’histoire ? ces t’on jamais !

    • patoche

      Bah euh… On l’a le fin mot de l’histoire… Le salon est annulé faute de participants. Il ne faut pas être débile pour comprendre que 22 engagés ne permettent pas de rentrer dans ses frais pour 10000m² en plein paris…

      Après, entre assumer qu’on a merdé son salon et qu’on a pas réussi à fédérer suffisamment de monde, ou chialer que c’est la faute des autres en face, pour tenter d’inverser la vapeur au prochain e-cig show… Il y a d’autres scénari possibles. Mais bon la « communauté » a choisi son camp avec Vapexpo et Pipeline dans le rôle des grand méchants.

      Manque plus que la rage crasse d’un psychotique du genre Terrasse et la parano ambiante à la sauce mythomane serial buzzer d’un Vape.li et t’as compris que la « con-munauté » n’avait pas besoin de plus pour partir en sucette, un peu comme tous les 3 jours, depuis des mois.

      Le salon s’est planté, point. Pourquoi ? Peut-être, je dis bien peut-être, qu’un salon tous les 3 mois pour un sujet sur un marché en crise, surchargé de boutiques dont les chiffres sont à la baisse, qui font MEGA ULTRA gaffe à leur tréso avec les impôts qui arrivent et la législation qui s’en vient, peut-être, je dis bien peut-être (oui oui, deux fois !) que ça peut expliquer que peu de monde à des billes à mettre sachant que les retombées d’un événement comme celui-ci sont généralement faibles.

      Bref, on a, très vraisemblablement, déjà, le fin mot de l’histoire. Mais les gens préfèrent croire que la CIA est derrière l’attentat des tours, que Marilyn a été butée par les Kennedy et n’a pas fait d’overdose, ou encore que Charlie Hebdo, c’est un coup monté 😉

      On ne peut rien faire contre la connerie humaine, mais « ces t’on jamais »…

      Bon, c’est pas tout ça, j’ai la grippe, et aux dernières nouvelles il se dirait dans les milieu autorisés que Pipeline serait derrière tout ça, et aurait modifié la souche de grippe hivernale pour augmenter ses bénéfices, au travers d’une société offshore travaillant de consort avec un laboratoire suisse, qui aurait, dit-on, le bon vaccin en stock 😉

      • Christophe Terrasse

        Vu que je suis m’y en cause par comment dire, je peine a trouver mes mots concernant tes capacités intellectuelles.
        J’ai pas trop de temps a perdre a polémiquer avec un pseudo de planqué, donc puis je te suggérer de te trouver un tabouret, de le retourner, puis de t’asseoir sur un des 4 pieds.
        Tu verras, c’est ce qu’il faut pour soulager le genre de type que tu es.

        • patoche

          CQFD 🙂
          Tu es le meilleur avocat de ta propre cause, mon cher !

          L’incarnation du sac à merde frustré qui déverse sa haine derrière un clavier et fait le toutou en face. Et ne m’oblige pas à sortir la photo que j’ai pu voir de toi, tout sourire avec Nukevapes lors d’un Vapexpo sur une photo de groupe, avec son bras sur ton épaule !
          Ce même Nukevapes que tu as conspué partout où tu as pu vomir ta connerie en ligne. Il ne t’a pas reconnu, tu ne peux pas en dire autant.
          J’aimerai t’éviter une humiliation publique donc, de grâce, ferme là !

          Concernant mes capacité intellectuelles limitées, elles ont tout de même l’avantage de me permettre de m’exprimer sans faire 7 fautes en 3 phrases (j’ai compté vite fait…). Ça me suffit !

          Comme disait Coluche, chacun à l’impression d’en avoir assez, car c’est avec ça qu’il juge 😉 Certaines choses te dépassent, je pense.

          La vape n’a pas besoin de toi, et l’humanité, pas beaucoup plus.

        • patoche

          Je vais te faire plaisir, j’ai testé. Bon bah ça rentre pas.
          On a pas tous ta souplesse musculaire, semble-t-il :'(

          La faute au passif, probablement !
          15 piges à « enfiler » des câbles dans des gaines, ça laisse des traces…

          • Durand Benoit

            quelle belle image vous donnait de la vape ! sans commentaire .

          • patoche

            Quelle belle image tu donnes de la grammaire française… J’ai perdu un oeil sur ce coup-là !

          • Durand Benoit

            ma grammaire et peut-être pas bonne , mes alors vous !

          • patoche

            J’avoue, tu as gagné… Je rends les armes. Pardon Voltaire, désolé Hugo ! J’ai fait ce que j’ai pu…

  • Yvon Novy

    Le flop du E-Cig Show et l’annulation du salon E-Cigarette….

    Un boycott ? Des annulations de dernière minute ? Une conséquences des attentats ?

    D’abord, la théorie du « boycott organisé». Cette hypothèse est pour le moins fantaisiste et naïve pour qui connaît le contexte économique et concurrentiel dans lequel évoluent les entreprises actuellement, et particulièrement dans le marché de la cigarette électronique, marché nouveau et encore en cours de structuration, dans lequel tout le monde joue des coudes pour se faire sa p’tite place, voire, où tous les coups sont permis pour mettre des bâtons dans les roues de son concurrent direct. Vous en connaissez beaucoup, aujourd’hui des entreprises qui se priveraient d’éventuelles retombées commerciales, et donc de chiffre d’affaire, tout cela juste pour « embêter » un organisateur de salon qui ne leur plaît pas (ou qui aime le golf) ?
    Et vous en connaissez beaucoup des entreprises qui auraient une telle éthique, toujours dans le contexte décrit ci-dessus, pour respecter une forme de « solidarité » dans cette perspective de boycott, alors qu’elles pourrait tirer profit de l’absence de leurs concurrents pour leur tailler des croupières ? C’est là qu’est la vraie guerre économique, et pas dans un éventuel boycott.
    Ah, si, juste pour terminer quand même, j’ai lu une autre théorie ailleurs. Celle d’entreprises qui mèneraient une guerre… « idéologique ».
    Oui oui, rien que ça, une « guerre idéologique »…. C’est assez nouveau comme concept, je pense. Ah, on n’arrête pas le progrès, hein !
    Non, vraiment, cette hypothèse est totalement irréaliste.

    Je crois que les raisons de l’absence d’exposants à ces salons sont beaucoup plus simples.

    Pour l’E-Cig show, lors de la précédente édition, les grandes marques y avaient été beaucoup plus représentées, sauf que bon nombre d’entre elles s’étaient plaintes d’une organisation pour le moins « légère » et peu respectueuse de ses engagements envers ceux qui étaient pourtant ses clients.
    Puis est venu le Vapexpo en septembre dernier. Les professionnels en ont apprécié
    l’organisation, et aussi sans doute le fait qu’il soit organisé par une équipe de passionnés de vape, ce qui en a fait une très belle réussite.
    Après cela, participer à un autre salon 4 mois après Vapexpo, organisé par les mêmes qui les avaient reçu d’une façon laissant plus qu’à désirer lors de la première édition, puis à 2 autres à une semaine d’intervalle en Mars ? Les décisions ont été vite prises, dans les bureaux de direction des exposants potentiels, constatant, en plus que le marché n’est pas extensible à souhait, et même plutôt en phase de stagnation depuis quelques mois. Et puis, ce n’est pas la menace de la future transposition de la TPD qui va améliorer l’optimisme et les prises de risques dans le métier maintenant.

    Il faut se rendre compte qu’une participation à une manifestation de ce type à un coût non négligeable pour un exposant, et qui ne pourra se justifier que par la perspective de retours sur investissements. Et malheureusement pour nous, simples vapoteurs, un retour sur investissement pour une entreprise, ça se mesure en €uro, pas dans notre taux de satisfaction !

    En ce qui me concerne, à partir de novembre, je me suis posé la question d’un éventuel déplacement au salon E-Cig Show (je vis à 600 km de Paris), surtout devant la liste des exposants sur le site de l’organisateur, qui restait désespérément vide des grands nom de la vape. J’ai aussi sondé sur différents groupes facebook pour rechercher des infos inexistantes sur ce même site…

    Bilan : bien peu de réponses et d’intérêt en général des vapoteurs.
    Cette liste d’exposant n’a que très peu évolué par la suite, alors que la date limite du solde de paiement pour les réservations de stand, était fixée au 15 décembre. Et cette liste n’a pas plus évolué après le 7 janvier, date de l’attentat de Charlie Hebdo, en faisant apparaître d’éventuels désistements. Cette explication de l’annulation de dernière minute de nombre d’exposants, particulièrement étrangers, suite aux événements en France n’est donc pas une hypothèse très crédible non plus, même
    si c’est l’explication « officielle » qui a été avancée par l’organisateur pour expliquer la surface réduite de son salon.

    Je pense beaucoup plus simplement que le marché de la cigarette électronique, comme tout nouveau marché émergeant d’ailleurs, a suscité l’intérêt de beaucoup de gens avides de s’y faire une place au plus vite, et accessoirement de l’argent. Tout le monde a, en effet, vu des shops pousser à tous les coins de rues, certains tenus par des passionnés, d’autre par des opportunistes, puis pour bon nombre d’entre eux fermer au bout d’un an, quand arrivaient les appels de paiement des premières charges.
    Le schéma pour les salons est tout simplement le même, et des organisateurs s’y sont
    précipité pour s’y faire une place. Mais le marché de la cigarette électronique n’échappe pas à une règle, et tout particulièrement dans le contexte actuel : « la sélection naturelle ». Les moins bons commerçant ou experts du sujet, ou encore, et il ne faudrait surtout
    pas l’oublier, les moins bons gestionnaires disparaissent d’eux même.
    Souvenez vous du rush sur le marché des téléphones portables il y a 10, 15 ans. Combien subsistent aujourd’hui ?
    Ce phénomène est tout simplement le même en ce qui concerne les salons et je pense que les organisateurs du « Salon E-cigarette » ont pris une décision difficile, car sentaient venir le fiasco, faute de participants.

    Maintenant, concernant les raisons invoquées par les deux organisateurs pour expliquer leurs échecs, vous connaissez beaucoup d’entreprises qui reconnaîtrons avoir fait des erreurs, s’être planté, avoir mal géré leur affaire ? Non, et réflexe bien normal et humain d’ailleurs, elle vont d’abord parler de causes extérieures pour expliquer leur échec, voire balanceront un pavé dans la marre, comme le prétexte d’annulations en grand nombre, ou pire de « complot » histoire de foutre un peu le bordel dans le milieu dans lequel elles n’auront pas réussi à se faire leur place. Mais je ne réjouis pour autant pas des échecs de l’un ou de l’autre organisateur, ou de toute entreprise d’ailleurs.

    Maintenant, bien sûr en tant que vapoteurs, nous ne pouvons que souhaiter voir ce type de salons se multiplier, et nous faire découvrir à chaque fois encore plus de nouveautés. Mais cet afflux récent de nouveau acteurs dans le marché de la vape a fait que l’offre s’est accrue très vite, pendant que la demande, elle, diminuait depuis plusieurs mois. Et il ne faudrait pas oublier, non plus, que ces éventuels exposants sont d’abord des entreprises qui doivent aussi évoluer dans des réalités économiques, et qu’elles
    ne pourront pas multiplier leurs participations à de tels salons (et donc les coûts inhérents) juste pour notre plaisir….. malheureusement.

    .

    • Guillaume Kiefer

      Enfin une analyse pertinente sur le sujet. Je pense que c’est français, mais le monde de l’entreprise, ses tenants et ses aboutissants, sont assez mal compris. L’explication des organisateurs est foireuse à 100%. J’en parlais sur le FB de Mayannick, mais au delà de l’évidence de l’annulation pour motif économique, de l’évidence de l’échec d’un salon qui n’inspirait confiance à personne, à quelques semaines d’un autre qui a su faire ses preuves, essayons simplement d’imaginer Bocalinda appelant des professionnels parfois bien plus gros que lui, leur expliquant qu’ils doivent faire une croix sur les investissements, les places, alors que tout le monde dans le business sait que lorsqu’on annule un salon, on s’assoit systématiquement sur l’acompte (au minimum !). Et surtout, essayons d’imaginer Bocalinda prenant le risque que l’un de ces pros, vexé, puisse répéter le tout à, par exemple, Vapor Gate…Qui serait ravi de dévoiler l’affaire (haha!)…
      C’est du grand n’importe quoi et comme d’habitude, plus c’est gros, plus c’est simple, et mieux ça passe !

  • Yvon Novy

Pin It on Pinterest

Shares