Que gagne vraiment une boutique de E-cig


C’est la rengaine sur les réseaux sociaux ! Les boutiques de vape se gavent sur le dos des vapoteurs, mais qu’en est-il vraiment ? Ouvrir son shop est-ce vraiment le jackpot assuré ? Je vous propose aux travers d’une douzaine de produits d’horizons différents de vous faire une idée plus concrète sur la question !

Pour simplifier la compréhension de chacun nous raisonnons en marge brute réalisée par la boutique : Prix de vente HT – Prix d’achat HT = Marge Brute HT, et en taux de marge : Taux de marge (%) = Marge brute HT / Coût d’achat HT  x 100.

Il est intéressant de savoir que les frais de port, le stockage, bref les frais de gestion commerciale (impossible à définir puisque variant d’une boutique à l’autre) permettent de définir la marge nette réelle encaissée par la boutique sur un produit. Pour information elle se calcule comme suit : Marge brute HT – Frais de gestion commerciale HT = Marge nette HT. J’y reviendrai bientôt dans un article sur ce que coûte vraiment la gestion d’une boutique de cigarette électronique et son impact sur les marges et donc sur le chiffre d’affaires réel.

Pour le moment intéressons nous à la marge brute réalisée par nos chères boutiques de vape en fonction des produits qu’elles vendent, j’ai donc choisi 3 articles par catégories de matériel . Des originaux, des clones, de l’artisanal, j’ai essayé de passer en revue toutes les nuances de matériel.

Je tiens à préciser que j’ai galéré pour récupérer les prix « fournisseurs/fabricants/grossistes » des produits que j’ai choisi, normal… Secret Défense !! On ne parle pas du prix auquel on a acheté le matos qu’on revend plus cher après quand on est une boutique, ce n’est pas politiquement correct. Je remercie donc les gens que j’ai contacté (et que je ne citerais pas), qui ont bien voulu me fournir de bonnes informations.

Il y a tellement de sources d’approvisionnement, de prix variant d’un fournisseur à un autre, d’un grossiste à un autre qu’évidemment les prix annoncés peuvent être différents ici ou là mais j’ai fait en sorte que ceux présents ici soient largement dans la moyenne constatée. Les prix de vente sont une estimation moyenne constatée en prenant 3 ou 4 boutiques reconnues et les vendant.


Prenons trois mods ou cigarettes électroniques :

  • Box Zéro clone chinoise, prix d’achat 40€ HT, prix de vente moyen constaté 65€ HT, marge brute : 25€ / taux de marge : +62.50%
  • Kit Aspire Premium, prix d’achat 37.50€ HT, prix de vente moyen constaté 56€ HT, marge brute : 18.50€ / taux de marge : +49.33%
  • Furcifer mod original artisanal français, prix d’achat 102 HT , prix de vente moyen constaté 124€ HT, marge brute : 22€ / taux de marge : +21.57%

Prenons trois atomiseurs ou clearomiseurs :

  • Origen V2 clone tobecco, prix d’achat 10.50€ HT, prix de vente moyen constaté 20€ HT, marge brute : 9.50€ / taux de marge : +90.58%
  • Aspire Atlantis original, prix d’achat 17 HT , prix de vente moyen constaté 24€ HT, marge brute : 7€ / taux de marge : +41.17%
  • Kayfun 4 original, prix d’achat 99 HT, prix de vente moyen constaté 119.92€ HT, marge brute : 20.92€ / taux de marge : +21.13% 

Prenons trois e-liquides de diverses origines :

  • FR / Liquideo jolie blonde 10ml, prix d’achat 1.80€ HT, prix de vente moyen constaté 4€ HT, marge brute : 2.20€ / taux de marge : +122.22%
  • GB / T-Juice Red Astaire 10 ml, prix d’achat 2.54€ HT, prix de vente moyen constaté 4.58€ HT, marge brute : 2.04€ / taux de marge : +80.31%
  • US / Halo SubZéro 15ml, prix d’achat 4.52€ HT, prix de vente moyen constaté 7.41€ HT, marge brute : 2.89€ / taux de marge : +69.94%

Prenons trois accessoires de vape différents :

  • Ciseau à coton, prix d’achat 1.30€ HT, prix de vente moyen constaté 3.12€ HT, marge brute : 1.82€ / taux de marge : +140%
  • Chargeur d’accus Xstar SP1, prix d’achat 10.90€ HT, prix de vente moyen constaté 18€ HT, marge brute : 7.90€ / taux de marge : +72.48%
  • Accu Efest Purple 18650 IMR 2500 mAh Button, prix d’achat 5.80€ HT, prix de vente moyen constaté 7.92€ HT, marge brute : 2.12€ / taux de marge : +36.55%

Par rapport aux taux de marge de quelques autres secteurs d’activités (Source INSEE) :

  • Alimentation générale, petite surface et supérette taux de marge : 25.9%
  • Tabac taux de marge : 27.9%
  • Produits pharmaceutiques et articles médicaux et orthopédiques taux de marge : 31.1%
  • Culture, loisirs, sport taux de marge : 36.1%
  • Habillement et chaussures taux de marge : 43.5%
  • Réparation d’articles personnels et domestiques taux de marge : 69%
  • Boulangerie, pâtisserie taux de marge : 88.1% (La vache !)

Le nombre d’articles étudiés ne permet pas de connaître objectivement le taux de marge global de la cigarette électronique et je n’ai pas non plus trouvé de chiffres sur le sujet, on peut simplement dire que c’est loin d’être aussi rentable qu’une boulangerie mais certainement un peu plus qu’un bureau de tabac et tant mieux.

Ce qu’on peut déduire des chiffres sur ces 12 produits

La cigarette électronique n’est pas, en tout cas n’est plus, un eldorado pour faire fortune comme commerçant. A moins de n’être animé que par des considérations financières en faisant uniquement le choix des produits les plus rentables, on ne peut pas dire que les commerçants de vape sont sur le chemin de la fortune ! On ne peut pas non plus constater que la e-cig est un secteur commercial pourri, le taux de marge est quand même dans la moyenne voire légèrement supérieur à mon avis.

Ce n’est une surprise pour personne, les e-liquides et les accessoires sont certainement le poste le plus rentable (et sûrement le plus chiant à gérer) d’une boutique de cigarette électronique ! Notamment si on vend des liquides dit « de base » donc produits et vendus par une marque française. L’import de liquides de l’étranger est moins rentable et tend à revenir vers le taux de marge du matériel même si le red astaire est presque aussi rentable que la baguette du boulanger. Quand on passe aux liquides US ça devient nettement moins sympa en marge mais supérieur au matériel. Quand on imagine en plus les frais de port, la douane etc, je vous laisse deviner…

Sur le matériel, mods et atos, ce n’est pas une surprise pour moi, peut-être pour vous, le clone a tendance à être bien plus rentable que l’original qui lui est plus rentable que le high-end. Les prix du high-end étant parfois jugé faramineux on a une tendance naturelle à imaginer que les boutiques se font des c******* en or avec… Et bien pas du tout !! Le matériel original de gamme moyenne quant à lui a une marge moyenne et les clones, eux, sont nettement plus rentables.

Le prix de vente est un leurre ! Le prix des clones donne sûrement le sourire aux acheteurs, mais la marge réalisée par le vendeur, elle, doit carrément lui filer la g*** en vous la ******* en douceur plus qu’un boulanger ! Même si je relativiserais un petit peu parce que vendre une bouteille de 10 ml de Liquideo (et autres liquides français) avec ses 122% de taux de marge conduit au priapisme direct lol !

En résumé, quand tu veux te faire du fric il vaut mieux ouvrir une boutique avec des juices de base à faire vaper à tes clients sur du clone, ça tombe bien c’est moins cher à stocker et plus facile à vendre du fait des prix bas qu’on peut pratiquer.

Si tu veux faire du moyen et du haut de gamme et proposer des jus plus évolués à tes clients, le métier devient nettement plus compliqué et moins rentable financièrement, c’est un fait ! Mais la passion qui anime ceux qui prennent cette voie les consolent et les gratifient, du moins je l’espère !

Un article de Vapor Gate n’en serait pas un sans un petit tacle, alors nous devons avouer une certaine jubilation à constater que ceux qui défendent la vape à bas prix pour ne pas dire la vape clonée surtout avec l’argument financier sont ceux qui se font le plus enfler, et sur la qualité, et sur la valeur de ce qu’ils achètent. CQFD.

NicOo oO
at
Développeur, Community Manager dans la vraie vie, et maintenant blogueur insomniaque. Depuis ma première égo je suis devenu acheteur compulsif et passionné de vape.
  • Alain Vapo

    Hem, tu oublies une des caractéristiques principales du marché: son évolution constante et rapide! Du coup, le truc le plus dur devient la gestion du stock… On se retrouve vite avec de l’invendable (car démodé en 2 mois) sur les bras —> perte sèche!

    • J’y reviendrais dans un article sur la gestion réelle des boutiques, les frais de gestion, le stockage, la tva, les salaires, etc ;). Là je fais juste une analyse des taux de marge.

  • Morinho

    Petite erreur Concernant Liquideo… Si Pa 1,80 Pv 4 marge brute = 2,20 et pas 3,20 😉

    • Oups oui exact merci je corrige

      • Morinho

        Article tres interessant… la ou je ne suis pas d’accord, dans l’habillement, un commercant pratique un taux de marge plus pres de 100 que de 43,5. C’est ce qui se pratiquais pour etre placé au prix de vente conseillé par les marques il y a qques années quand c’etait mon metier (Commercant independant dans le sportswear 😉

        • Je ne connais pas ce secteur en détail, le chiffre sort de l’insee : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?ref_id=NATSOS12301

          • Guillaume Kiefer

            Ce qui doit aussi être pris en compte, c’est que le marché de la ecig est encore jeune. Les taux de marges ont toujours tendance à s’afaisser dans le temps, avec la concentration des acteurs et la création de grosses entités capables de supporter des taux de marge faible. Et effectivement comme quelqu’un le relevait plus tôt, le renouvellement ultra rapide des produits donne lieu à pas mal d’invendus. Quasiment toutes les boutiques ont eu de grosses pertes en matériel démodé, en liquide arrivant à « péremption »(même s’il n’y a pas de réelle péremption en la matière). Bref non la ecig est loin d’être un eldorado. Ça a été le cas entre 2011 et fin 2013 mais 2014 a été un annus horribilis pour beaucoup.

  • JScema

    Perso je pensais que les boutiques de ecig se faisaient un fric fou , en voyant cette article je me rend compte que non en fait , pour connaitre la vrai rentabilité d’un produit il faut calculer le taux de marque et non de le taux de marge, si j’achete un produit 5 que je le vend 10 , je fais une marge de 100%, mais le taux de marque est lui de 50%, de plus au prix d’achat il faut ajouter les frais de port de douane de banque, etc , en enlevant les impots , taxes , frais de personnel , loyer etc , bah ils leurs restent pas grand chose.

  • Tonton Albert

    Bravo pour cet article.
    La boulangerie est certainement un métier très, très rentable. Mais faut bosser. Faut accepter de se lever à 3-4 heures du matin, 6 jours sur 7 et de prendre 2 semaines de congés par an à tout casser. Et de ce que j’en sais, le métier est intense.
    Pour la vape, rien qui me choque dans ces chiffres de marge brute. Effectivement, une fois enlevé les coûts de stock, d’invendus, les charges de boutique, etc… Je me poserais plus la question pour la VPC qui n’a pas ces charges et nous facture de toutes façons le port.
    Ajoutons que la vape, ça veut aussi dire du conseil. Dans les bonnes boutiques, les vendeurs passent quand même pas mal de temps avec chaque client. Soit par passion, soit parce que c’est un domaine où de la pédago est nécessaire. Ça aussi ça se paye. Quand je vendais de l’informatique dans les années 80, on avait des marges brutes vraiment monstrueuses (d’autant que le prix du matos était monstrueux), mais c’était accompagné de plein de conseil et de service qui rendaient la marge nette certes confortable, mais pas délirante.

    • Lilianius Cubitus Radius

      La boulangerie est rentable sa me fais rire il faut en vendre de la baguette a 1€ pour faire son beurre je parle en artisanale fais ton calcul tu as 1 employee que tu paye au smic tu dois vendre 2500 baguette pour pouvoir le payer charge incluse donc oui la marge est grande mais le benef est infime mais il y a d’autre charge a rajouter

Pin It on Pinterest

Shares