Les vapoteurs et le trou dans le portefeuille…


Ce qu’il se passe est inédit dans l’histoire du tabac. C’est la première fois depuis la naissance de cette industrie qu’elle se trouve en réel danger, parce que c’est la première fois qu’il existe un moyen d’arrêter efficacement de fumer.
La vape et les vapoteurs ont le potentiel de purement et simplement tuer cette industrie. Croire qu’ils vont regarder la poule aux œufs d’or mourir en restant les bras croisés relève de la naïveté pure et simple. Ajoutons à ça les gouvernements et l’industrie pharmaceutique… Tous les moyens sont bons.

Nous sommes environ 3 millions de vapoteurs, rien qu’en France. 3 millions d’anciens fumeurs. En moyenne, on dépensait combien par jour en tabac ? 5€ peut-être ? Partons sur 5€.
Cela fait 15 millions d’euros par jour. Et comme le fumeur fume tous les jours (pas de vacance pour les poumons, pas de jour férié), ça nous fait à la louche 5 milliards 475 millions d’euros par an (Mais même divisé par deux ce nombre, ce qui suit reste valable.) rien que pour la France, hein.

Alors loin de moi les théories du complot à la con, mais il me semble que 5 milliards et 475 millions d’euros, ça fait une motivation suffisante pour faire du lobbying acharné, pour payer des gens à foutre la zizanie dans une petite communauté (car oui, la vape reste un petit cercle, où les gens se connaissent vite), quitte à employer des méthodes déloyales ou en tout cas, sortir l’artillerie lourde.
Tous les moyens sont bons pour colmater la brèche, la fuite des bénéfices.

Le truc, c’est qu’on est tous si contents d’avoir tourné le dos au tabac, qu’on ne pense plus au tabac, ni à ceux qui s’enrichissent grâce au tabac depuis des décennies.
Alors quand un évènement comme un salon qui s’annule à la dernière minute arrive, on cherche le ou les responsable(s) à l’intérieur de notre petit cercle. Il ne nous vient même plus à l’esprit qu’on est en train de bousiller dans les grandes largeurs de grosses multinationales et des gouvernements, rien qu’en ayant arrêté de fumer. Le pire, c’est qu’on y prends plaisir, à arrêter de fumer. Le pire, c’est qu’on se monte nos petits business de vape pépère, au nez et à la barbe de ces géants du fric.

Alors quand je vois les vapoteurs s’entre déchirer pour trouver un coupable, ça me déçoit.

15 milliards et 475 millions d’euros, les mecs, ça fait un gros trou dans le portefeuille…

Panier_perce Finance

  • Desspil

    +1

  • Yvon Novy

    Alors, ce ne serait pas un complot (http://www.vapor-gate.com/salon-e-cigarette-annule-la-joie-de-la-theorie-du-complot/), mais ça serait peut-être un complot quand même, alors ?
    Car, « faire du lobbying acharné… payer des gens à foutre la zizanie…. employer des méthodes déloyales… sortir l’artillerie lourde. » tout ça secrètement bien évidemment, ça ne serait pas aussi une forme de complot ?
    Non, pas réaliste non plus. Car eux, les états, les industries pharmaceutique ou du tabac ont des moyens tout à fait légaux et beaucoup plus efficaces pour anéantir la vape s’ils le souhaitent. Une bonne directive européenne, des lois dans chaque pays, et hop, terminé !

    Et puis, même pas besoin de se rabaisser à venir foutre la zizanie dans ce qu’on appelle la « communauté »… elle y arrive très bien toute seule, malheureusement.

  • Heisenberg

    C’est la lutte finale!!!
    Mes poumons respirez bien!!
    on les aura ces multinationnnaaalees!!

Pin It on Pinterest

Shares