L’édito du 15 juin 2015


C’est l’heure de l’éditorial de la semaine ! Au menu du jour : Italie, le retour de la super taxe dans les tuyaux. Les actions de l’aiduce sont-elles suffisantes pour défendre nos droits ? Quand un grand scientifique reprends des données sans aucune valeur scientifique…

 


SUPER TAXE, BIENTÔT LE RETOUR ?

On croyait enterrée la super taxe de 58,5% sur les e-liquides nicotinés en Italie. La justice italienne l’avait rendu inconstitutionnelle car basée uniquement sur une toxicité non reconnue… Et bien, j’ai l’honneur de vous annoncer que Mattéo Renzi et ses amis sont en train de plancher à l’heure actuelle sur une nouvelle super-taxe sur les e-liquides ! C’est cet article de la presse qui m’a mis sur la piste.

Pour résumer, les mecs reprochent aux douaniers de ne pas avoir filtré les commandes de e-liquides en provenance de pays voisins, et donc d’avoir créé un gros manque à gagner sur cette super taxe (taxe opportuniste ?). Du coup, ils se sentent encore plus ridiculisés, et comptent bien remettre la super taxe à l’ordre du jour, en évitant de rédiger de nouveau un texte inconstitutionnel. Autant vous dire que cette fois-ci, les erreurs ne vont apparemment pas se reproduire, et que l’avenir de la vape s’annonce difficile pour nos voisins italiens. Malheureusement, ce genre de loi risque de devenir un modèle pour certains pays hostiles à la vape !

 


DÉFENDRE LA VAPE, CA DEVIENT URGENT !

En France, nous avons la chance d’avoir une association (l’AIDUCE) dont le rôle est entre autres de rappeler ce qui doit l’être au public et aux autorités, ici par la Chaîne de la Vape. Rencontres avec les décideurs politiques, lutte contre la désinformation dans les médias, publications d’articles engagés, mise en place d’une nouvelle pétition de soutien à la cigarette électronique…

Justement ! Avec un tel travail, comment expliquer que sur 400 000 vapoteurs en France,  à ce jour nous ne comptons seulement 30 000 signataires ? Surtout que je ne dois pas être la seule à avoir signé deux fois parce que j’ai  deux adresses mails (j’dis ça, j’dis rien)… Nous sommes aussi de nombreux vapoteurs engagés à s’être mobilisés, pour faire signer nos proches et réunir quelques signatures de plus. Malgré tout, la pétition peine à recruter de nouveaux « sympathisants ». (Tiens, d’ailleurs, au cas où c’est toujours pas signé pour vous, faites donc un tour par  !)

N’est-ce pas là, justement, la limite d’une communication qui passe essentiellement voire uniquement sur Internet (je parle uniquement de la pétition hein) ? On peut parler des shops pour relayer l’information blablabla… Personnellement, je peux comprendre qu’ils n’ont pas forcément le temps d’en parler à tous leurs clients (pour les boutiques qui jouent le jeu bien entendu), et que ce n’est sûrement pas le meilleur et le seul moyen pour communiquer hors Internet et réseaux sociaux.

Je dis ça, car j’ai parfois l’impression d’un « peut mieux faire » dans les actions menées, malgré tout le respect que j’ai pour cette association. Pourquoi ne pas monter des stands le samedi après-midi dans les centre-villes comme le font les associations type défense des animaux ? Pourquoi ne pas organiser plus de rencontres avec le public pour lutter contre la désinformation, ou tout simplement informer les gens? Pourquoi ne pas créer des antennes AIDUCE dans les villes? Pourquoi tout simplement ne pas voir les choses en plus grand ?

 


TOUX ET IRRITATIONS

La semaine commence bien ! Comme l’a expliqué dans son dernier article mon copain Nico, Vapor Shark a réalisé une série d’analyses sur les liquides US que propose leur boutique, et publié les résultats pour chacun d’entres eux. Et là, c’est le drame car plusieurs références présentent des taux très élevés de diacétyle et d’acétyl propionyle… Le genre de liste qui m’intéresse étant donné que je préfère absorber le moins de conneries possibles. Après tout, si j’ai quitté la clope, c’est pour ça!

Mais ce n’est pas de cette liste dont je veux vous parler ! La semaine dernière, notre célèbre Jacques Le Houezec a relayé sur sa page « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la tabac » une « liste de liquides douteux« . Décidément, en ce moment, ça n’arrête pas ! Il vaut mieux être trop prudent que pas assez me direz vous. Oui mais ! Avec tout le respect que j’ai jusqu’à présent pour ce cher Monsieur, pourquoi lorsque l’on est un docteur aussi reconnu, on en arrive à publier une liste faites à la va-vite, sur quelques suppositions d’une poignée de vapoteurs, sans aucune valeur scientifique?!

Là où cette liste perd tout le crédit que je peux lui porter (puisque relayée par un professionnel de santé), c’est lorsque je vois certaines marques répertoriées uniquement car elles auraient provoqué des toux et irritations chez certaines personnes. Hum… Mauvaise utilisation, taux de nicotine inadapté, sensibilité au propylène glycol… Ne sont-elles pas autant de choses qui peuvent provoquer ce type de symptômes ? Pourquoi donc avoir inclus ces marques? Aucune donnée scientifique ne justifie leur présence dans cette liste, ils n’ont donc, à mes yeux rien à y faire ! Vous imaginez les conséquences que ça peut provoquer pour ces fabricants?! On est quand même à la limite de la diffamation là! Attention, je ne parle que des liquides qui présentent des couches huileuses, là on le sait, c’est impropre à la consommation.

Les fabricants sont nombreux, et on a la certitude que pour certains, tout est bon pour vendre et gagner un maximum maintenant. Mais franchement, quand un professionnel de santé d’une telle renommée, qui plus est, l’un des premiers défenseurs de la vape, publie ce genre de liste sans aucune valeur scientifique, comment voulez-vous que nous soyons pris au sérieux ?  »

Sur ce, à la semaine prochaine, des bisous tout doux !

Pin It on Pinterest

Shares