Le Dr Konstantinos Farsalinos s’explique sur les coils


Après le mouvement important de réactions aux propos du Dr Farsalinos lors de son interview sur une radio anglaise dont nous avions fait un article, il réagit aux demandes et aux interrogations avec ce texte publié sur son blog. La communication originale du Dr Farsalinos en suivant ce lien.

Par le Dr Farsalinos et Pedro Carvalho (expert en science des matériaux)

Il y a eu beaucoup de discussions à propos de ma déclaration au cours de l’interview à la radio de RY4 le vendredi 22 mai concernant la chauffe à blanc (dry burn) des résistances. Ceci est un processus dans lequel les vapers préparent la résistance et ensuite appliquent beaucoup de puissance à la résistance nue (sans mèche ou liquide), le chauffage jusqu’au rouge éclatant. Les principaux objectifs de cet opération sont de:

a) Vérifier la répartition homogène de la température sur toute la longueur de la résistance;
b) Eviter les points chauds;
c) Nettoyer le métal des résidus dus à la fabrication ou à cause de l’utilisation précédente.

Pendant mon entrevue j’ai mentionné qu’il n’est pas une bonne idée de faire chauffer la résistance à vide, pas même une fois. Depuis, j’ai reçu beaucoup de réponses, courriers électroniques et demandes de vapers pour apporter des précisions sur ce point, fournir des preuves et expliquer les questions relatives à ce processus. J’ai également reçu des fiches de données et les spécifications des métaux utilisés pour les résistances, et démontrant qu’elles sont stables à des températures extrêmes (généralement 1000 °C ou plus).

Tout d’abord, je dois dire que les réactions de la communauté de Vape sont un peu exagérées. Je n’ai jamais dit que chauffer la résistance à vide rend la vape plus nocive que de fumer. Évidemment, certains vapers qui sont habitués à le pratiquer depuis longtemps n’ont pas aimé ma déclaration. Mais s’il vous plaît, pensez que mon rôle n’est pas de dire ce que tout le monde attend, mais de dire comment sont les choses. Pour mieux expliquer ma déclaration, j’ai invité Pedro Carvalho un expert en sciences des matériaux avec une bonne expérience sur la structure métallique, la composition et de la dégradation. Pedro a également une connaissance approfondie sur les e-cigarettes et est bien connu dans la communauté de Vape portugaise et à l’étranger. Cette déclaration a été préparée conjointement par moi et Pedro Carvalho.

Les vapers devraient se rendre compte que les métaux utilisés dans les résistances ne sont pas faits pour être en contact direct avec le liquide de manière continue, pour vaporiser le liquide à leur surface et d’avoir le consommateur qui inhale la vapeur directement à partir de la résistance. Ceci est une question complètement différente de ce que les spécifications de métal suggèrent. Il est bien connu que les métaux ont été détectés dans la vapeur d’e-cigarettes. Williams et al ont trouvé du chrome et du nickel qui venait de la résistance elle-même, même si la résistance n’a pas subi de dry burn. Bien que nous ayons expliqué dans notre analyse d’évaluation des risques que les niveaux trouvés ne sont pas une préoccupation importante de santé, cela ne signifie pas que nous devrions accepter une exposition inutile.

Le fait de Dry Burn les résistances les chauffe à des températures bien au-dessus 700 °C (nous avons deux températures mesurées dans ces conditions). Ceci devrait avoir des effets importants sur la structure du métal et des liaisons entre les atomes de métal. Ce traitement thermique en présence d’oxygène favorise l’oxydation de la résistance, change la taille des grains des métaux ou de l’alliage, aide à la création de nouvelles liaisons entre les atomes métalliques, etc. Pour comprendre, nous devons aussi intégrer le contact continu de la résistance avec un liquide. Les liquides peuvent avoir des propriétés corrosives sur les métaux, ce qui peut en outre affecter la structure moléculaire et de l’intégrité du métal. Enfin, le vaper inhale la vapeur directement à partir de la résistance elle-même. Tous ces facteurs peuvent contribuer à la présence de métaux dans la vapeur. La plupart des matériaux qui sont utilisés dans les produits d’e-cigarette sont développés pour cette application. Dans ce cas précis, les fils de résistance étaient développés et utilisés comme éléments de chauffage à des températures élevées pouvant transporter les particules de métal et d’oxyde malsain pour le corps humain. Ce ne sont pas des choses qui peuvent être utilisés dans la vape de la même façon.

Plusieurs études ont montré que l’oxydation du chrome peut se produire à température similaire d’un processus de Dry Burn. Bien que ces études montrent la formation d’un oxyde de chrome moins nocif, Cr2O3, nous ne pouvons pas exclure la formation de chrome hexavalent. Les composés de chrome hexavalent sont utilisés de diverses manière dans l’industrie et sont souvent utilisés pour leur propriété anti-corrosive dans les revêtements métalliques, peintures de protection, des colorants et des pigments. Le chrome hexavalent peut également être formé lors de l’exécution «travail à chaud», comme le soudage de l’acier inoxydable, fondre le métal chrome ou chauffer les briques réfractaires dans les fours. Dans ces situations, le chrome n’est pas à l’origine sous la forme d’hexavalent. De toute évidence, nous ne prévoyons pas de telles conditions à répliquer au même niveau dans les e-cigarettes, mais la preuve démontre que la structure métallique peut changer et nous pourrions retrouver des métaux dans la vapeur des e-cigarette. Compte tenu de tous ces faits en considération, nous croyons que cette procédure devrait être évitée si possible.

Est-ce que l’exposition aux métaux est importante via un Dry Burn ? Probablement pas beaucoup. Voilà pourquoi nous pensons que les vapers ont sur-réagi à ma déclaration sur RY4radio. Cependant, nous ne voyons pas de raison pour laquelle l’exposition aux métaux devrait être élevée en faisant quelque chose qui peut être évitée. Il peut y avoir d’autres façons de traiter les questions liées aux résistances. Nous pensons qu’il serait préférable de passer un peu de temps à faire une nouvelle résistance plutôt que le nettoyage d’une résistance en utilisant des dry burn. Si vous voulez éliminer les résidus du processus de fabrication du kanthal, vous pouvez utiliser des alcools et de l’eau pour nettoyer le fil avant de préparer la résistance. Si vous vous sentez que le montage peut entraîner des points chauds, il fera peu de différence si vous diminuez vos niveaux de puissance de quelques watts, ou passer plus de temps à préparer la résistance de manière appropriée. Évidemment, si vous voulez exploiter et utiliser tous les watts que l’appareil peut vous donner, alors vous trouverez peut-être impossible de le faire sans dry burn de la résistance. Mais alors, ne vous attendez pas à être exposés aux mêmes niveaux de substances nocives que le vapers qui ne le fait pas. La situation est similaire à une autre affaire : si vous voulez consommer 15 ou 20 ml par jour en faisant du subohm en inhalation pulmonaire directe, ne vous attendez pas à être exposés à des quantités similaires de produits chimiques nocifs que ceux d’une utilisation conventionnelle (ou même par inhalation directe également) consommant 4 ml par jour. Ceci est juste du bon sens. Nous devons et nous allons effectuer des recherches afin de quantifier l’exposition (qui nous ne semble pas très élevée), mais jusque-là il n’est pas une mauvaise idée d’utiliser le bon sens.

Nous confirmons notre opinion honnête que dry burn les résistances ne fera pas de la vape quelque chose de  similaire ou pire que fumer. Cela est clair et il n’y a pas besoin de plus de réactions. Cependant, nous devrions atteindre un point ou les e-cigarettes ne doivent pas seulement être comparées à fumer (ce qui est un très mauvais comparateur) mais doivent être évaluées dans des conditions absolues. Si quelque chose peut être évité, les vapers doivent être conscients pour qu’ils puissent justement l’éviter.

J’espère avoir traduit ça au plus prêt du texte original, si il y a des pros de la traduction pour quelque chose de plus précis on est preneur et cela sera modifié. Bonne vape !

  • Jacques Le Houezec

    SI NON VECTOR = si aucun vecteur, si aucun transporteur…..

    • Merci Jacques on coinçait sur ça.

  • R3NS

    Si j’ai bien compris, il parle de présence de nickel et de chrome plus important après dry hit et d’une modification de la structure des traces de chrome c’est bien ça?

    Qu’en est-t-il des autres fils utilisés? Je pense en particulier à l’inox 316 et l’inox 317? Retrouve-t-on aussi c’est matériaux dans la vapeur? Si non, peut-on continuer de faire des dry burn lors de la fabrication de micro coils avec ce type de fils sans les risques inhérents au kanthal?

    Merci de bien vouloir préciser si vous pouvez apporter une réponse clair sur ce point ou si vous pouvez poser la question au Dr Forsalinos.

    • Will

      Bah en gros il nous dit que c’est pas conseillé mais ne sais pas encore les quantités exactes.

  • Shmarko Shmarkus

    c est super d avoir des gens comme ca qui s interessent au vaping de facon poussee !! I l n y a que comme ca qu on pourra rentrer dans le lard de tous les detracteurs et de tous ceux qui cherchent a nous enfoncer quel que soient leur buts ou leurs motivations …sinon rien d alarmant je trouve, mais quand meme bien de soulever ce point et de forcer les gens a restreindre les dry BURN qui sont inutiles…je vape depuis 3 ans en mesh et je n en fait jamais ..faut juste prendre le temps de bien faire son coil et d en changer quand ce ne suit plus et la on peut aussi forcer les modeurs a faire des ato faciles a cabler ce qui n est pas le cas de tous ^^ bref on peut en parler longtemps !! l important est que ces scientifiques continuent leur super bouleau !!! merci a eux !!

  • RDA-MASTER-VAPING

    De toute manière , il faut juste bien passer le tout sous l’eau a rouge ! Bien sur avant dit mettre le premier coton et après bien sur ! par contre les mec qui sont en fibre , la je voie pas vue que eu il la retire pas !

  • Pingback: Le dripper de A à Z : les bases, la sécurité, les montages et les optimisations » DiY Vape()

  • Pingback: Sécurité et pratique de la E-Cigarette - Vapor Gate()

Pin It on Pinterest

Shares