La TPD, Galilée et le futur de Vapor-Gate


J’ai écris tout ceci en écoutant ça,
si ça vous aide à vous mettre dans l’ambiance, le titre et le reste colle assez bien.

 

Pendant que certains parlent de nous interdire le DIY et les reconstructibles, je vais vous parler de notre vision de la TPD et de notre avenir, à nous, blog, sur un nouveau sujet très controversé.

Donc, depuis ce matin de mai 2016, je n’ai plus le droit de vous dire que « la cigarette électronique est moins nocive que les clopes, et que ça peut vous aider à arrêter de fumer ». Donc, je ne vous le dis pas, hein…! « Et pourtant, c’est le cas ».
Comme Galilée au XVIe siècle qui n’avait pas le droit de dire que la terre tournait autour du soleil, une loi, en France, m’interdit d’exprimer une réalité scientifique parfaitement admise par la terre entière. « Et pourtant elle tourne ».

La Vape pourrait vous sauver la vie, celle de votre père, de votre mère, de n’importe quel proche. Elle pourrait éviter 78 000 morts chaque année. Sans douleur. 

Si cette dernière phrase doit m’envoyer en prison (ça ne sera pas le cas, mais techniquement, c’est possible), et bien quelque part, tant mieux. J’aime ma vie, mais j’aime aussi la vérité.

« Vi veri universum vivus vici »
 Par le pouvoir de la vérité, j’ai, de mon vivant, conquis l’univers.

Cette phrase de Goethe, injustement attribuée à Faust dans « V pour Vendetta », reflète pourtant parfaitement notre état d’esprit. Dire que la vape sauve des vies, c’est interdit, mais ici, et tant qu’on le pourra, on continuera à le dire, parce que c’est la stricte vérité. Et on n’est pas spécialement connus pour se laisser faire. 
La vape, ça a marché pour moi, pour mes copains de Vapor-Gate, pour mes parents, pour mes meilleurs amis, et probablement pour vous si vous me lisez. Et vos proches.

Alors quoi, on ferme ?

Non. On reste en ligne. Jusqu’à quand ? On verra, en fonction de la rapidité d’un coup de pression judiciaire. On déménage ? Non. Pas tant qu’OVH (notre hébergeur) ne nous foutra pas dehors.
Déplacer l’hébergement dans un autre pays, même hors Union européenne, ne nous sauvera pas, le texte de la TPD est assez bien tourné pour nous mettre en cause tant que notre audience et nos rédacteurs sont français.

Donc, on fait quoi ? Bah rien. On panique pas. On réfléchit. Mais on reste en ligne, sans liste de membres ou je ne sais quels espaces privés, qui pour le moment ne nous offriraient aucune garantie de liberté supplémentaire.
On est des petits lapins, avec les phares d’un gros camion qui nous éblouit la tronche. Et on fait comme eux, tant qu’on n’a pas la gueule écrasée sur le pare-choc, on ne bouge pas.

Nous avons pris contact avec d’autres blogs. C’est facile, on se connait tous, et on apprécie l’immense majorité d’entre eux. Dans l’éventualité d’un regroupement quelconque qui nous serait bénéfique, nous prendrons nos dispositions. On se serre les coudes. Pas de querelle de clocher chez nous, on est tous dans la même galère dès à présent.

Personne n’a encore de solution miracle. Nous suivons de près l’évolution de la situation: c’est le moment pour l’Aiduce et la FIVAPE de se sortir les doigts. Et de fusionner, à mon sens, c’est mon point de vue mais ce n’est pas le débat. Dans tous les cas, je pense qu’ils savent qu’on attend leurs futures prises de positions avec une impatience non dissimulée.

En tout cas, nous, pour le moment, on résiste. Titan, rédacteur ici même et accessoirement mon papa, n’a jamais aimé que je désobéisse … Je pense que pour une fois, j’ai son aval.

Je conclurais par une formule simple, mais forte avec le contexte actuel, et en m’inspirant honteusement d’un autre blogueur que j’aime beaucoup :

À demain

Pin It on Pinterest

Shares