La réponse, de la réponse à la réponse du forum-ecigarette.com


Comme on pouvait s’y attendre, suite à l’article de Nico sur le Vlog de notre copain (oui, copain) Nukevapes, nous avons provoqué les foudres de la maison mère du mainstream et de la pensée unique.

Avant toute chose, et anticipant probablement les réponses faciles et sans fondement, on va éclaircir plusieurs point.

La Vape Libre : 

Argument prétendument massue du « pro-contrefaçon » à court de cartouches, cette tournure ne désigne qu’une volonté de vaper sans entrave, surtout législative, et RIEN d’autre. À ne pas confondre avec le logiciel libre.

Vapor-gate, bourgeois puisqu’anti-clone :

Vous serez donc tous ravis que nos rangs comptent deux fonctionnaires, bien connus pour ne pas bosser très fort (cliché inside), mais être mal payé, un agent de sécurité-maître chien, profession toujours pas tapageusement lucrative, et un auto-entrepreneur, qui, s’il voulait gagner sa vie confortablement, devrait aller pointer dans une SSII.
Donc non, on n’est pas des salauds de riches (expression très française).

Je vais donc tenter de communiquer avec nos détracteurs ego-centrés, toujours aptes à critiquer ce que font les autres, surtout quand ils véhiculent un discours qui n’est pas le leur, mais qui estiment que faire bouger les choses se résume à un nombre de messages à quatre chiffres sur un forum.

Pour ça, j’utiliserais mes commentaires visibles sur l’article de Nico (voir plus haut) et un échange que j’ai eu sur un groupe Facebook (La Tribune du vapoteur, ici) suite à ce même article. Tant que j’y suis, je tiens à remercier mes interlocuteurs sur ce groupe : jamais par le passé, je n’avais pu débattre sereinement sur ce sujet.

Pourquoi ne pas le faire en direct sur le forum? À cause de la modération À LA HACHE qui y est réalisée. Et ce n’est pas vraiment un reproche, c’est une façon de voir les choses. Mais les débats ne s’y finissent jamais à cause de ça. Plutôt que de virer les fauteurs de troubles, on clôt le post. C’est contre-productif, et les emmerdeurs gagnent. Attention, emmerdeurs ne veut pas dire « pas d’accord avec moi », au contraire, j’aime débattre.
Et avant qu’on me réponde « ils peuvent pas faire autrement, tu te rends pas compte », en fait, si, je m’en rends compte, j’ai eu à gérer une grosse communauté aussi, et bien plus véhémente d’ailleurs.

Je vous encourage donc à commenter cet article, la modération ne s’arrêtant ici qu’à un strict respect des lois.

Dernier point : ce blog, bien que certains en doutent quand ils se pignolent sur notre diffusion tout en la jalousant, ne nous rapporte pas un sou. Nos partenaires participent à nos concours (faits pour nos lecteurs), nous prêtent (et parfois nous donnent) du matériel à tester, mais c’est loin d’être systématique. Ils ont déjà fort à faire avec des gens qui ne font que des reviews, ce qui n’est pas notre cas. À titre d’exemple, j’ai proposé la semaine dernière à Taklope d’acheter prix coûtant (et TVA) une RDNA40 afin de proposer un comparatif écrit avec d’autres box du marché, et ils ont accepté. Ils y gagnent en publicité, nous en matériel un brin moins cher, et les lecteurs en information. Et ça se passe très souvent comme ça.

Nos relations « partenariales » ont depuis toujours été pour certains une raison d’attaque facile.

Pipeline, par exemple. Pour certains, c’est l’axe du mal, les vilains gros industriels qui s’attaquent au gentil petit forum, à la gentille petite communauté. Il y a toujours deux points de vue d’une même histoire, et longtemps, j’ai eu la même que celle du forum. J’ai même réalisé une vidéo parodique d’une équipe de reviewers un peu trop ouvertement « Pro Pipeline », et qui a été vue par pas mal de monde.

Avec tout ça, pourquoi Pipeline et les Vapomaniacs (oui, c’était eux) apparaissent dans nos partenaires ? Seulement parce qu’on ne s’est pas collé d’oeillère, et qu’on a été poser les questions qui fâchent aux principaux intéressés, ce que manifestement, nos détracteurs eux, ne font pas. Et suite à ça, plutôt que de tirer sur les ambulances pour faire comme ceux qui gueulent le plus fort, une collaboration est née.

Hein, les gars. Je ne vous en veux pas, c’est un phénomène de groupe, on le voit souvent dans les cours d’école.

sacasme

La contrefaçon, pourquoi être contre ?

J’en trouverais bien un dans l’assistance pour venir prétendre qu’on doit y gagner quelque chose, qu’on se prend pas la tête gratuitement et arbitrairement avec la moitié (au moins) de la communauté.
Et bien, ici, on estime que la contrefaçon ne profite à personne, vapoteurs expérimentés ou pas.

Nous sommes en désaccord sur des tas de choses, mais s’il y en à bien un qui nous rapproche, c’est de convertir le plus possible de fumeurs, et d’éviter la merde législative qui plane au-dessus de nos têtes. Et bien, de notre point de vue, les contrefaçons n’aident pas.
Pour qu’à terme, il n’existe plus un seul fumeur de clope « analogique » sur Terre, il faut que leurs transitions se passent bien. Les plus vieux vapoteurs parmi nous se souviennent du matériel merdique que l’ont pouvait trouver il y a 3 ou 4 ans. Maintenant, les débutants ont à leurs dispositions une myriade de dispositifs différents, dans plein de boutiques différentes (en vrai, chez eux, ou sur le net). L’offre est pléthorique.

Cependant, et c’est un cas vu, et re-vu autour de moi, beaucoup de fumeurs se pointent en boutique la bouche en cœur, en réclamant un setup de débutant, primo-accédant. Et le marché a été inondé de contrefaçon, du matos haut de gamme à l’ego, en passant par la spinner.
Comment je fais, moi, quand un mec arrive vers moi avec son ego, achetée la veille, prétendument 900mah, mais contrefaite, donc une 300mah lestée au sable ? C’est merdique, ça ne tient pas une journée, le bouton déconne au bout de 10h d’utilisation. Le gars lâche l’affaire, et je le comprends. Et lui, pour le forcer à retourner en boutique (sérieuse la boutique, nous y reviendrons) pour acheter un setup qui va lui permettre de ne pas refumer, bah je vous souhaite bien du courage.

Pour l’aspect législatif, c’est encore autre chose. J’estime, personnellement, que pour aller « négocier » avec des ministres, des députés, il faut être irréprochable. Le marché l’est t’il ? Clairement pas. La contrefaçon fait entièrement partie de ça. Comment on va justifier d’un tel marché devant des gens qui sont la pour déterminer à quelle profondeur ils vont nous la mettre ? La contrefaçon ne risque-t-elle pas d’être évoquée dans leurs justifications fébriles pour nous interdire l’importation ? C’est tiré par les cheveux ? Très bien. Mais autant être le plus parfait possible pour parler à ces gens-là. Comme quand on explique à un flic qui se plante en nous verbalisant : même si on a raison, on a pas intérêt a avoir un clignotant pété, le gars va retourner toute la voiture.

Quand au respect du travail de l’artisan derrière, bah, on choisit de s’en foutre.
J’attends avec impatience que tous les pro-clones se voient remplacés par un chinois, ils changeront peut-être de point de vue sur la légitimité de la mondialisation de l’artisanat.

Sur les Kayfun à 13$ (exemple), outre l’usinage aléatoire des filetages et des rigoles, outre les cas de rouille, on peut se demander d’où sort l’acier, qui contient quand même un produit qu’on inhale. Si je m’empoisonne avec le vrai, j’ai le droit d’aller crier sur My-Freecig, qui ira gueuler chez le modeur.

Et puis, étonnamment, on est dans le seul milieu ou tu trouves des contrefaçons en vitrine de boutique ayant pignon sur rue. Normal ?

La contrefaçon, le clone ?

Grosso modo, on peut dire que c’est pareil. D’aucun diront « ouiii mais, si y’a pas de brevet, ce n’est pas de la contrefaçon ». Rien que l’utilisation du même nom commercial constitue une infraction à la propriété intellectuelle. On peut ne pas être d’accord, très bien. Mais… c’est comme ça.

« Ces salaud de vendeurs, de modeurs, ils nous la mettent, alors merde »

Oui, d’accord, mais non. C’est cher, oui. Pourquoi ? Y’a plein de raisons, dépendant directement de l’économie du produit producteur. Pour le reste, lire ici.

Par contre, au risque de me répéter, on peut avoir une vape de qualité sans pour autant y laisser un bras, et en vapant sur de l’original. C’est moins classe d’avoir un Lemo qu’un Taifun. D’accord, mais si vous voulez des contrefaçons juste « pour faire classe », je peux plus rien pour vous, « et si vous habitez près d’une étendue d’eau, je vous proposerai bien un parpaing » pour solutionner le problème. « Darwin aurait dit « laissez le mourir » ».

« Vapor-gate, ces haters du forum, de l’Aiduce, gros troll »

Oui d’accord, mais encore une fois non.
J’aime bien Bru, on hésite jamais à échanger en MP sur diverses questions, et je pense que je m’entendrais aussi bien avec le reste du staff.
Par contre, personnellement, j’estime que faire cohabiter la présidence de l’Aiduce avec la charge d’administrateur du « plus gros forum francophone » est une aberration. Alors, effectivement, sur la carte de visite, ça fait classe. Je comprends. Mais, si je pouvais m’estimer être représenté par Mister Lepoutre, je ne le serais jamais par Imodiris, dont justement la politique de gestion du forum est la cause de cet article.

Je vous raconte ma vie : j’aime les montres. Du coup, je vais lire des forums spécialisés, par exemple forumamontres.forumactif.com. Là bas, ça ne viendrait jamais à l’idée de quelqu’un d’expliquer que « la contrefaçon,  c’est pareil, ça sort des mêmes usines, c’est nécessaire pour avoir l’heure, sans ça je serais en retard au boulot, ou pire je serais mort en plongée, j’ai pas les moyens, et puis les horlogers nous spolient, on nous ment, enculés. ».

Non, jamais, l’auteur serait banni dans la seconde, son message effacé, fin de l’intervention, merci mon chien. Pourquoi ? Parce que oui, y’a des ROLLEX à 100 000 euros, mais non, pour avoir l’heure, tu peux te prendre la première FESTINA que tu croises. Ça remplit les mêmes fonctions, la vanité en moins.
Y’a 18 mois, l’avènement de la contrefaçon avait lieu. Le forum n’a pas su, n’a pas voulu, faire ça. Les groupes Facebook (pour la plupart), non plus. Pourquoi ? Pour ratisser plus large ? Peut-être. Un peu comme le fait de devoir être inscrit pour voir un lien. Illogique sur internet, sauf pour faire monter artificiellement son nombre de membres. Le seul autre milieu où je croise ça, c’est les forum de Warez. Ahem.

Et puis les membres justement… Je serais injuste de dire que c’est la majorité, mais globalement, 15% d’entre eux font régner la terreur dessus. Ils peuvent dicter (ou tenter de le faire) qui peut ou ne peut pas poster, et sur quoi. Ils peuvent s’enflammer sur une initiative, être mauvais et blessants, gratuitement, et sans rien risquer. C’est chouette la plus grande communauté de vapoteurs de France, ça donne envie.

Sur ce genre de forum, on pourrait s’attendre à croiser nombre d’artisans et de modeurs gravitant autour de la vape. Bah, non. Beaucoup ont été banni de ce lieu d’échange, membre du CMF ou pas. D’autres ont été rangé dans «boutique». Comment ça peut être possible ? Va savoir.

Jamais, je ne pourrais être représenté par quelqu’un qui tolère ça.

En vrac, je vais terminer par la pléthore de conneries qu’on a pu lire sur le lynchage en règle qui nous concernait :

On ne gagne pas un centime avec Vapor-gate.com. RIEN. Je peux publier ma déclaration d’impôt. D’autres blogs en vivent, ne s’en cachent pas, et personne ne va jamais les (le !) faire chier.

Nos partenaires le sont devenus pour une seule raison : un combat commun. Défendre la vape, accessible à tous, sans léser personne. Du consommateur au commerçant, du commerçant au fabricant ou artisan.

Nous n’avons pas la prétention de pouvoir freiner la contrefaçon dans ce milieu, d’autres s’en chargeront. Par contre, ça nous parait primordial de tordre le cou a deux idées TOTALEMENT fausses : l’original coûte cher, et pour ne pas refumer, on DOIT avoir un setup haut de gamme (ou sa copie).

Certains artisans font produire en Chine, ou ailleurs, et le disent. Tant mieux. D’autres non, c’est moche, mais d’une manière générale, je n’ai rien contre l’industrie chinoise.

Je n’ai rien contre les possesseurs de clone. J’en ai après ceux qui ont légitimité la contrefaçon de façon intensive dans un marché jeune, pas forcément mature, et très surveillé.

Pour terminer :

Vous n’aimez pas notre approche. Notre ton. Notre vision des choses. Nos convictions. Nos qualités. Nos gueules. Nos défauts. Tant pis, ne nous lisez pas. On ne force personne. Quand je n’aime pas un truc, je n’en fais pas un pamphlet sur un forum, je ne l’utilise pas. Point.
Mais allez au-delà de ça. Faites des choses, prenez sur votre temps pour proposer mieux, ou différent. Vous vous pensez légitime du haut de votre omnisciente vérité, tant mieux, mais ce n’est pas en postant sur un forum que quoi que ce soit changera. Montez un blog, ça coûte 30€, ça prend 5 minutes, et tentez votre chance.
Promis, nous, si ça ne nous plait pas, on ne vous lira pas. Point.

  • Zecat

    j’ai vraiment pas de bol, ma cover 2600 à 12,5 euro tient tranquille 3,5 jours et pour l’instant elle a 6 mois dans le bide sans signe de fléchissement … même pas réussi à chopper une chinoiserie avec du sable authentic du Mékong ! 🙂 🙂 http://www.fasttech.com/products/3001/10008818/1824801

  • Je vais juste poser une question très très conne, faut pas le prendre mal.
    Mais une Festina ça coûte déjà pas mal d’argent et encore une fois, avec cette exemple, vous rabaissez ceux qui ne peuvent se payer qu’une casio, timex ou autre marque à 20€.
    Donc avez-vous des griefs envers ceux qui son des clients « low cost » comme vous vous plaisez à les nommer?

    • Ludo, et on en a déjà parlé, le duel Festina/Rolex n’étaient là que pour comparer l’entrée de gamme au monde du luxe, quand le but n’est que de donner l’heure. Remplace Festina par Swatch, Casio, ou ce que tu veux, l’idée reste la même.

      • Oui mizmo, on en a discuter sur un autre support et on est d’accord.
        Un autre point sur lequel on va tomber d’accord, c’est qu’il y a encore 1 an environ, si tu voulais un ato reconstructible de « haute performance » à moindre coût, il fallait taper dans le clone.
        Maintenant, tu peux taper dans des atos originaux fabriquer par des cloneurs qui ont appris grâce à leur fabrication de départ à faire de la qualité.
        Genre le HC pour les atos à dépression, le CLT V2 pour un dripper de power vaping mais qui permet aussi en réglant les air flow de pouvoir apprécier un liquide complexe et fin sans être en inhalation directe et j’en passe, par ce que je vais pas faire toute la liste.
        Et des originaux à moindre coût tel que ceux là, j’espère qu’il va encore s’en développer beaucoup pour que chacun puisse trouver sa vape sans complexe et sans se ruiner pour les moins aisés 😉

        • Effectivement, on est d’accord.
          Donc, la contrefaçon n’a plus d’intérêt?

          • Plus l’offre de matériel original chinois, bien fini et à prix raisonnable s’étoffera et plus le clone deviendra obsolète jusqu’à ce que les clones n’existent plus parce que les fabricants seront inspiré par le High End pour créer des atos ou des MODs de qualités sans faire de la copie.
            Le problème reste que tant qu’il y a de l’offre, il y a demande et vis versa.

  • Pascal Macarty

    Changez pas les gars!!! perso, j’vous kiffe, et je rajouterais juste : « Que la quincaillerie imitatoire et illégale dégage de nos shops! »

    • Faut attaquer les vendeurs et les fabricants pour ça et pas dire que les utilisateurs sont des utilisateurs low cost.
      Là, par exemple je vape sur un dripper qui m’a coûté 25€ en France parce que j’en avais besoin rapidement, sinon, je l’aurai prix directement en Chine pour 16$ et ce n’est pas un clone, c’est un original chinois.
      De plus en plus de gens galère dans la vie financièrement parlant et ces gens, on en retrouve une partie dans la vape, forcément, et leur dire que se ne sont que des utilisateurs low cost est très blessant et rabaissant alors que pour beaucoup ils essaient juste de s’en sortir dans la vie.

    • Faut attaquer les vendeurs et les fabricants pour ça et pas dire que les utilisateurs sont des utilisateurs low cost.
      Là, par exemple je vape sur un dripper qui m’a coûté 25€ en France parce que j’en avais besoin rapidement, sinon, je l’aurai prix directement en Chine pour 16$ et ce n’est pas un clone, c’est un original chinois.
      De plus en plus de gens galère dans la vie financièrement parlant et ces gens, on en retrouve une partie dans la vape, forcément, et leur dire que se ne sont que des utilisateurs low cost est très blessant et rabaissant alors que pour beaucoup ils essaient juste de s’en sortir dans la vie.

  • Guillaume Kiefer

    Au delà du débat pour ou contre les clones, qui relève de sensibilités quasi-politiques, voici mon avis (de juriste) sur la question :
    Dans un autre article, l’auteur indiquait que les vendeurs de clones, qu’ils soient « transparents » (idiots ?) ou malhonnêtes au point de cacher à leurs clients la réalité de la contrefaçon, FAISAIENT DU MAL A LA VAPE.
    Je ne peux que plussoyer.

    J’ai déjà posté cet extrait sur un groupe privé de vapoteurs bretons, mais je tenais à le partager ici également. C’est un extrait d’un document de synthèse sur la concurrence déloyale, émis par la DDPP d’un département aquitain (répression des fraudes) :

    « Certains comportements déloyaux peuvent aussi porter atteinte aux intérêts du marché. Entre dans cette catégorie l’inobservation des dispositions législatives et règlementaires d’ordre public applicables à une entreprise ou à un secteur professionnel. La désorganisation du marché consiste pour une entreprise à utiliser des méthodes de vente ou de travail illégales, ce qui lui procure un avantage illicite par rapport à ses concurrents exerçant leurs activités de façon régulière.Ce genre de comportement peut recouvrir des hypothèses très variées :

    ►exercer une activité professionnelle nécessitant un agrément administratif sans l’obtention de cet agrément (transport routier de marchandises, fabrication de denrées alimentaires…) ;
    ►commercialiser des produits sans respecter les dispositions règlementaires qui leur sont applicables
    ►pratiquer des reventes à perte
    ►ne pas respecter les règles du droit du travail et de la sécurité sociale (ne pas régler ses cotisations sociales, utiliser du personnel non déclaré…) »

    En l’espèce, ce personnage (et ses semblables) relèvent du deuxième tiret. Comme le dit l’extrait, qui ne fait que rappeler la réglementation applicable, laquelle découle de la loi, issue elle même du code de la concurrence, les sociétés usant de ce type de procédés (méthode de vente vente illégale) PORTENT ATTEINTE AUX INTERETS DU MARCHE QUI EST AINSI DESTABILISE EN PROFONDEUR. Et en effet, plus la contrefaçon est importante, plus les vendeurs honnêtes sont tentés de tomber à leur tour dans l’illégalité, ce qui déstabilise le marché, le rend peu fréquentable, met les autorités dans l’obligation de sévir et in fine, tout cela porte effectivement atteinte aux intérêts du marché, qui s’en sortirait bien mieux (si tout le monde respectait les règles du jeu) sans ce surplus de réglementation…Ce surplus de réglementation ayant forcément matière à favoriser les grosses structures capables de l’appliquer, et a contrario de nuire aux plus petites.

    Au delà du pour et du contre les clones, la vraie question est donc : POUR OU CONTRE LE MARCHE LE PLUS LIBRE POSSIBLE DE LA ECIG ?

    L’atteinte à la propriété intellectuelle, ainsi que la concurrence déloyale, qui sont les deux moyens juridiques les plus évidents à la disposition des ayants droits et des boutiques lésées par les contrefacteurs et les receleurs, ne relèvent pas de la compétence de la répression des fraudes. C’est aux professionnels de la ecig de se rassembler et de lutter, si il le faut collectivement, contre ces personnes qui nous font, à tous, du mal.

  • Guillaume Kiefer

    Au delà du débat pour ou contre les clones, qui relève de sensibilités quasi-politiques, voici mon avis (de juriste) sur la question :
    Dans un autre article, l’auteur indiquait que les vendeurs de clones, qu’ils soient « transparents » (idiots ?) ou malhonnêtes au point de cacher à leurs clients la réalité de la contrefaçon, FAISAIENT DU MAL A LA VAPE.
    Je ne peux que plussoyer.

    J’ai déjà posté cet extrait sur un groupe privé de vapoteurs bretons, mais je tenais à le partager ici également. C’est un extrait d’un document de synthèse sur la concurrence déloyale, émis par la DDPP d’un département aquitain (répression des fraudes) :

    « Certains comportements déloyaux peuvent aussi porter atteinte aux intérêts du marché. Entre dans cette catégorie l’inobservation des dispositions législatives et règlementaires d’ordre public applicables à une entreprise ou à un secteur professionnel. La désorganisation du marché consiste pour une entreprise à utiliser des méthodes de vente ou de travail illégales, ce qui lui procure un avantage illicite par rapport à ses concurrents exerçant leurs activités de façon régulière.Ce genre de comportement peut recouvrir des hypothèses très variées :

    ►exercer une activité professionnelle nécessitant un agrément administratif sans l’obtention de cet agrément (transport routier de marchandises, fabrication de denrées alimentaires…) ;
    ►commercialiser des produits sans respecter les dispositions règlementaires qui leur sont applicables
    ►pratiquer des reventes à perte
    ►ne pas respecter les règles du droit du travail et de la sécurité sociale (ne pas régler ses cotisations sociales, utiliser du personnel non déclaré…) »

    En l’espèce, ce personnage (et ses semblables) relèvent du deuxième tiret. Comme le dit l’extrait, qui ne fait que rappeler la réglementation applicable, laquelle découle de la loi, issue elle même du code de la concurrence, les sociétés usant de ce type de procédés (méthode de vente vente illégale) PORTENT ATTEINTE AUX INTERETS DU MARCHE QUI EST AINSI DESTABILISE EN PROFONDEUR. Et en effet, plus la contrefaçon est importante, plus les vendeurs honnêtes sont tentés de tomber à leur tour dans l’illégalité, ce qui déstabilise le marché, le rend peu fréquentable, met les autorités dans l’obligation de sévir et in fine, tout cela porte effectivement atteinte aux intérêts du marché, qui s’en sortirait bien mieux (si tout le monde respectait les règles du jeu) sans ce surplus de réglementation…Ce surplus de réglementation ayant forcément matière à favoriser les grosses structures capables de l’appliquer, et a contrario de nuire aux plus petites.

    Au delà du pour et du contre les clones, la vraie question est donc : POUR OU CONTRE LE MARCHE LE PLUS LIBRE POSSIBLE DE LA ECIG ?

    L’atteinte à la propriété intellectuelle, ainsi que la concurrence déloyale, qui sont les deux moyens juridiques les plus évidents à la disposition des ayants droits et des boutiques lésées par les contrefacteurs et les receleurs, ne relèvent pas de la compétence de la répression des fraudes. C’est aux professionnels de la ecig de se rassembler et de lutter, si il le faut collectivement, contre ces personnes qui nous font, à tous, du mal.

    • On est tous d’accord pour dire que la contrefaçon c’est pas bien et que ça doit être puni, mais j’ai l’impression que dans tous les domaines où il y a de la contrefaçon, on prend le problème à l’envers.
      Si au lieu de verbaliser les acheteurs, on les éduquait et qu’en même temps on attaquait pénalement les vendeurs et les fabricants, les choses iraient plus vite.
      On a beau dire que si il ni avait pas d’acheteur, il ni aurait pas de contrefaçon, l’inverse est vrai également.
      Ce n’est pas juste la loi de l’offre et la demande, si il ni a pas d’offre, il ni a pas de demande et vis versa.
      Je pense que mettre les vendeurs et les fabricants devant leurs responsabilités porterai plus ces fruits que de taper systématiquement sur les acheteurs.
      Mais ce n’est que mon avis de simple consommateur qui ni connais rien dans le juridique.

      • Guillaume Kiefer

        Pour information, la contrefaçon est punie par la loi, que ce soit pour production, recel ou DETENTION de fortes amendes et de peines de prison (rassurez vous les prisons sont déjà surpeuplées).

        Après sur le fond, les bons économistes (c’est à dire ceux qui ne sont pas keynésiens) vous diront effectivement que c’est bien l’offre qui génère la demande (même Hollande semble l’avoir compris). Je suis bien d’accord avec vous, la priorité est de recenser et de dénoncer publiquement les vendeurs de contrefaçons.

        • Je ni connais rien, donc je préfère demander 😉
          Si il ni a aucun brevet, aucun dépôt, aucune enveloppe soleau, est-ce que quelqu’un qui copie à l’identique le travail d’un autre et le revend rentre dans la catégorie de la contrefaçon?
          Je sais qu’il y a la propriété intellectuelle qui entre en jeu, mais je préfère tout de même demander.
          Parce que dans la vape, à part les 1ers brevet de Herbert A. Gilbert puis ceux de Hon Lik quelques décennies plus tard, à ma connaissance, très très peu de fabricants ont protégé leur travail.

          • Guillaume Kiefer

            Comme je le disais dans mon message plus haut, ce qui pose problème dans la ecig n’est pas le dépôt de brevet mais le dépôt de marque et de logo commercial. C’est la propriété intellectuelle des ayants droits qui doit être défendue. Elle doit l’être parce que sinon c’est l’Etat qui s’en chargera à sa façon, avec ses gros sabots. Elle doit aussi l’être car ce marché et sa bonne santé dépend beaucoup de l’innovation. Or, l’innovation est entravée par ces atteintes.

            Concrètement, cela veut dire qu’un shop qui vend un Kayfun sans le logo Kayfun et sans mention du nom Kayfun ou Svoemesto n’est pas dans l’illégalité. Certains vendeurs le font. C’est moins sexy pour l’acheteur qui veut se la raconter en faisant semblant et moins sexy pour le vendeur qui assume en quelque sorte vendre du matériel de moindre qualité, mais il reste dans les clous.

          • Merci pour ces réponses.
            Pour moi et certainement pour d’autres, l’important c’est de quitter le tabac et de ne surtout pas y retomber, donc qu’il y ait écrit Toto ou rien, c’est pareil.
            Mais il est vrai que pour d’autres, ça doit avoir de l’importance, comme si ça leur permettait d’intégrer une sorte de caste supérieur dans la vape.

          • Titan

            Or mis l’aspect « du gars qui se la raconte » en vendant ou achetant du matos onéreux, il y a quelque chose dont on ne parle jamais, et qui est le nerf de la guerre en l’occurrence … c’est le prix de revient général pour un fumeur qui quitte le tabac pour la vape …

            Je me bouffe souvent le nez avec Mizmo (l’auteur de l’article) à propos du bien-fondé de l’énergie consacrée à cette bataille clone/anti-clone parce que je considère (peut-être à tort) que ce ne sont pas les cloneurs qui vont nous tuer au propre comme au figuré, mais MariFolle TouteRaide avec ses futurs réglements et lois drastiques. Mais si on considère objectivement le prix des choses (profitons-en, on peut encore): Pour par exemple ce qui nous concerne, nous en étions ma femme et moi à un paquet de 30 à 9€40 par jour, ce qui totalisait 18€80 quotidien. Et allez, je le fait pour vous, plus de 6800€ par an. Depuis 35 ans. Et dans ce domaine, pas de samedi, de dimanche, de jour férié ou de vacance, car pour ces périodes, on aurait plutôt tendance à dépasser le paquet de 30 par jour. Je précise au passage que si j’ai été « bi » pendant presque un an (débutants vapers en essuyage de plâtres matos/liquides), cela fait 3 ans que notre bataille contre le tabac est gagnée et, je l’espère, définitivement. Mais pour en revenir à ces atos/mods réellement indécents en terme de prix (soyons réalistes, certains exagèrent) ou à ces clones/contrefaçons livrés presque avec un chèque, il n’en demeure pas moins que sans parler de certains excès possibles dans le domaine (il existe de pures merveilles dans la vape), le consommateur vaper « normal » fait de REELLES économies, et peut satisfaire un plaisir qui lui coûte de 8 à 10 fois moins cher. De 18,80€ par jour, nous en sommes passés à 55 centimes. Soyons honnête jusqu’au bout, je fabrique mes liquides. Mais même sans cela, au vu des sommes que je dépensais dans le tabac, je pourrais me permettre d’acheter 10 box, 20 Kayfun par an et en prime me payer un voyage sympa.
            Pour faire court, les adeptes de contrefaçons à $15 sont d’une incroyable mauvaise foi quand ils prétextent le prix des choses. Subitement, ils semblent ne plus vouloir se souvenir des sommes qu’ils acceptaient de lâcher dans un, voire deux paquets de clopes par jour.

          • Tu sais Titan, j’habite dans le Nord, à côté de la frontière Belge.
            Autour de moi, je vois plein de fumeurs qui galèrent dans la vie parce qu’un smic pour toute la famille rentre dans les poches, ou qu’ils travaillent à temps partiel, voir même qui sont au chômage.
            Ils fument et certains ont tenté la vape avec un matériel correct genre spinner + un bon clearo, mais au bout du compte, avec les liquides à 6€ les 10ml et leur consommation, ils n’ont pas fait d’économie puisque comme moi avant ils passent la frontière et dépense 38€ par mois pour 20 clopes journalières par tête.
            Au début ils pensaient en faire,avec le discourt à la noix qui dit que 10 ml = 7 paquets et quand ils se sont rendu compte qu’en fait c’était plutôt 10 ml = 3 ou 4 paquets ça leur à fait entre 45€ et 60€ de liquide par mois, du coup, retour en 100% tabac.
            Ces gens ne veulent que du ready to vape, ils en ont rien à faire du DIY, des reconstructibles et des MODs, tout ce qu’ils voient c’est que pour eux, il ni a pas d’économie à faire avec la vape.
            Heureusement pour eux, ils ne voient pas que dans des articles sur des blogs, ils sont qualifiés de consommateurs low cost parce que je peux assurer qu’ils le prendraient très mal puisqu’ils sont obligé pour pouvoir vivre d’acheter des produits à moindre coût et ce dans tous les domaines.
            Pour terminer, je vous dirais que j’en fait partie étant donné que je travail à temps partiel et que la vape, même en étant au reconstructible et au DIY, sans acheter tout et n’importe quoi, si je fais une moyenne des dépenses depuis mes plus de 2 ans de vape, me coûte un poil plus cher que mes tubes par mois d’avant.

          • Guillaume Kiefer

            @disqus_CUnjmyFFbK:disqus

            Bien sûr que MST et ses semblables politicards peuvent nous faire du mal. Mais tu prends le problème à l’envers. La question qu’il faut se poser, c’est : pourquoi les politiciens interviennent dans l’économie en général ?
            En général, un politicien intervient dans l’économie pour réguler un marché qu’il juge instable, ou imparfait (la perfection relevant alors de la sensibilité politique du dit politicien). Le politicien veut modeler le marché à l’idée qu’il se fait de l’économie.

            La ecig est un produit issu du marché. Elle a été inventée, puis développée commercialement, puis adoptée par des millions de personnes sans qu’à aucun moment l’Etat intervienne. Ce marché correspond assez bien à ce que les libéraux appellent un marché pur et parfait. Comme tu le sais peut être, les libéraux considèrent qu’un marché se régule automatiquement par le jeu de la concurrence et de la fixation des prix de marché. Tout ce dont le marché a besoin, c’est qu’on laisse faire les acteurs. C’est la théorie de la « Main invisible ».

            Le problème dans tout ça, c’est que l’Etat a horreur des lenteurs d’un marché libre. Il n’attendra jamais que le marché s’auto-régule. Par exemple, l’Etat n’attendra pas forcément que les ayants droits réagissent face au phénomène « contrefaçon » qui est massif et disproportionné dans la ecig. Il interviendra dans l’économie, jugeant que le marché est imparfait, que les règles ne sont pas respectées, que la loi de la jungle est la seule loi respectée et qu’in fine, les consommateurs ont besoin de cette intervention.

            Les ayants droit et certains consommateurs (ceux qui en ont marre des produits pourris et des vendeurs véreux) applaudiront et le potentiel de croissance du marché sera irrémédiablement réduit en France. C’est ce que pratique l’Etat français depuis des décennies. La seule différence dans le secteur d’activité ecig, c’est que l’Etat n’a pas attendu que les problèmes apparaissent. C’est comme s’il savait dès le départ que ce qui devait arriver arriverait.

            L’Etat n’a pas confiance en la nature humaine, et il ne croit pas que les marchés puissent s’auto-réguler. C’est sont fond de commerce et une partie de sa raison d’être. Avec ces contrefaçons omniprésentes, nous lui prouvant simplement qu’il a raison. Autant vous dire qu’avec Hollande au pouvoir, la perfection du marché risque de ressembler aux rayons vides de l’ex-URSS…

          • Titan

            38 Euros par mois … whouaw …! T’es sûr du truc, là? Ça représente 2 jours (4 paquets) pour nous pour deux personnes! Si on occulte l’aspect santé, c’est imbattable!

            Si c’est réellement le cas, ok ludo, pas de pb, je pige. Mais je parlais pour moi qui ne suis pas frontalier, j’habite la région parisienne. J’aurais pu, c’est vrai, profiter des trafics de clopes existant dans mon entourage « civil » ou professionnel, mais je n’ai jamais eu l’occasion ou la volonté de passer par ce type de réseau, ce qui fait que j’ai toujours payé ma tueuse au prix fort, ce qui me fait calculer de cette façon et dire que j’ai réellement fait des économies importantes.

            D’autant que j’ai vraiment arrêté la clope « par surprise ». Je ne l’avais pas prévu ou même envisagé. Je me suis fait « avoir ». Et pourtant, j’ai galéré méchant, au début! Produit dans la bouche (beuarck), batterie qui ne tenait pas ses promesses, clearos qui pétaient, se fendillaient, résistances qui cramaient subitement … J’ai même essayé une pipe de toute beauté « scellée » au niveau de l’ato qui a fonctionné nickel pendant … 3 semaines. j’ai fini par la péter en la faisant tomber. Ma femme me regardait faire sans rien dire et mon fils se moquait en laissant entendre que c’était une belle merde. Pas vraiment convaincu, le gamin, d’autant que nos enfants croient tout savoir quand ils passent 20 ans. Donc tu vois, le contexte n’était pas génial, et y’avait personne de réellement informé pour m’aider dans la démarche.

            Et puis, il y a eu d’autres clearos, les premiers Protanks, Mods, accus, les sites de vape, les blogs, les forums, le DIY … Mon gamin a défriché les reconstructibles et les box, moi le DIY. et tout le monde s’y est mis, nos amis, nos connaissances, les amis de nos amis etc … Je crois pouvoir affirmer que la quasi totalité de nos connaissances « tabageuses » ont été converties par « notre bonne parole ». Et dès que quelqu’un qu’on a converti commence à … douter pour diverses raisons, on lui « saute dessus », on lui prête ou donne d’autres modèles, d’autres liquides, on l’invite à composer lui-même ses arômes, bref, on lâche pas l’affaire. Et même si en définitif les dépenses VP lui sont quasi égales à celles du tabac au final, il lui restera toujours le bénéfice santé qui lui, aux dernières nouvelles, est bien réel. Car même si l’autre dégénérée ne veut pas l’admettre ou même l’entendre, au cours de ces 6 ou 7 dernières années, le paracétamol et l’aspirine ont tué des centaines de personnes, la Vape, aucune.

            Pour en revenir au calcul du prix de revient que j’évoque ici, c’est un calcul actuel en terme d’économie basé sur une année pour un vaper installé, PAS sur un essai non transformé de quelques jours ou quelques semaines car mal suivi ou mal accompagné. Et je ne parle même pas des améliorations de santé presque spectaculaires visibles au bout de quelques mois … (jamais je n’aurais pensé gagner 22 secondes en apnée à l’âge que j’ai à la Ciotat l’été dernier, je suis plutôt sur la pente « calmer les exploits physiques »).
            Pour mon calcul d’économies, j’en suis à 10ml de conso tous les 3 jours environ, si j’achetais le liquide, hors matos, ça me coûterait un peu plus de 2€ par jour, mais sûrement pas 9,40€! Le DIY divise presque par 4 cette somme, c’est tout.

            Et pour finir (pardon pour la longueur), je pense que moi aussi je pourrais me faire taxer de « consommateur low cost », j’achète pas ou très peu de liquides du commerce. Mais je te dirais franchement, je m’en tape. Et pour le matos, il existe surement des atos/mods fiables et non contrefaits qui ne coûtent pas une blinde et qui fonctionnent admirablement. Avec mon Vamo V6, je me fais charrier tous les jours par mon propre fils … 🙂

          • Oui Titan, j’en suis sûr, c’est ce que me coûtais mon sceau de tabac + mes tubes, l’amortissement de la machine à tuber manuelle (6€) étant très très rapide.
            Le sceau de tabac 33€ + 3 paquets de 250 tubes à 1.75€ la boite = 38.25€ et avec ça tu fais 600 clopes tranquillement voir plus.

          • Titan

            Ben ok, ch’suis bluffé, le tabac en Belgique n’est vraiment pas cher! Mon Windfield par 30 quotidien me coûtait 9,40€.

          • Guillaume Kiefer

            Cela coûterait du temps et de l’argent, mais comme toute activité commerciale, si elle est rentable (dommages et intérêts), elle se justifie. Je me demande d’ailleurs toujours pourquoi aucune grosse boîte n’a encore constitué de département juridique. Cela coûterait certes très cher, mais pour quelqu’un qui a quelque chose à défendre, comme Pipeline, comme Svoemesto ou même à moindre échelle My Free Cig, cela serait extrêmement rentable, étant donné le nombre faramineux de contrefaçons et de receleurs sur le marché ! Je pense que pour l’instant les acteurs se disent qu’il y autre chose à faire et jugent qu’ils n’ont pas le temps de s’occuper de ça, mais à un moment où le marché se contracte, un potentiel de poursuites et de procès gagnés à coup sûr tel que celui là, ça ne se refuse pas.
            C’est vraiment tout bénef…

          • Titan

            Ben ça y est je suis de mauvaise humeur … Je ne pourrai plus vaper du SubZéro sans penser que je fraude … 🙂

          • Guillaume Kiefer

            Pour le coup, tu ne fraudes pas. Tu es un client lésé 🙂

          • Bermudes07

            source pour l’INRS ??? parce que sauf si j’ai raté un épisode , cette info est totalement fausse !! si les liquides US sont dans l’illégalité c’est surtout par leur etiquetage, et suis pas certain que les marques que tu cites soient aux normes

          • Guillaume Kiefer

            Source :

            Les produits nouveaux (première mise sur le marché, nouveau nom commercial, nouvelle composition, évolution d’étiquetage, nouveau fournisseur…) doivent être déclarés dans les 30 jours qui suivent leur mise sur le marché français.

            Le décret n° 2014-128 du 14 février 2014 établit les dispositions réglementaires concernant la déclaration obligation des mélanges dangereux en fonction de leur classification. Ces dispositions entrent en vigueur selon le calendrier suivant :

            Déclarations réglementaires à compter du 1er avril 2014

            A compter du 1er avril 2014, les produits classés dangereux conformément au règlement (CE) n° 1272/2008, dit CLP et possédant au moins une des classifications suivantes doivent être déclarés.

            toxicité aiguë, catégorie 1, 2 ou 3 (H300, H301, H310, H311, H330, H331)
            toxicité spécifique pour certains organes cibles – exposition unique, catégorie 1 (H370)
            toxicité spécifique pour certains organes cibles – exposition répétée, catégorie 1 (H372)
            cancérogène, catégorie 1A ou 1B (H350)
            mutagène sur les cellules germinales, catégorie 1A ou 1B (H340)
            toxique pour la reproduction, catégorie 1A ou 1B (H360)
            corrosif cutané, catégorie 1 (H314)
            Pour mémoire, les mélanges classés dangereux conformément à la directive 1999/45/CE, possédant au moins une des classifications suivantes, doivent également être déclarés.

            très toxique (R26, R27, R28, R39/ et phrases combinées)
            toxique (R23, R24, R25, R39/, R48/ et phrases combinées)
            corrosif (R34, R35)
            cancérogène, catégorie 1 ou 2 (R45, R49)
            mutagène, catégorie 1 ou 2 (R46)
            toxique pour la reproduction, catégorie 1 ou 2 (R60, R61)

          • Bermudes07

            Merci pour cette réponse détaillée, tu m’aurais directement parlé de FDS j’aurai compris . Qui d’ailleurs ne dévoile aucunement les recettes des eliquides , j’en ai quelques un sous les yeux , et franchement c’est de la fumisterie en barre , j’ai devant moi celui de Vaponaute, celui du snake oil , du Boh et de Cut’s ICE, et y a aucun composant de recettes , juste des taux de nico , pg, vg et aromes et quelques trucs un peu chimique et scientifique, mais pas de recette et ca c’est encore un truc pour faire du blé et qui sert striquement a rien pour le consomateur. Alors quand je vois ca je prefere acheter un bon liquide americain qu’ un alfa qui a un FDS mais qui est invapable. Mais quand est ce que kes francais feront des bons liquides , au lieu de pleurer que les liquides americains envahissent le marché, faudraitpeut etre se bouger le cul et faire des trucs un minimum vapable … enfin je dis ca je dis rien !!

          • Ce que je vais dire ne correspond pas à tous les liquides US, mais il faut se méfier de certains qui utilisent des arômes qui comporte du diacétyle par exemple et qui est toxique en inhalation.
            Les lois US sont plus permissive que les lois européenne la dessus et le liquide peut être très très bon en goût, mais être pas terrible pour l’organisme.

          • Bermudes07

            Oui je sais bien qu’il y a certain liquides qui comportent du Diacétyle, mais la aussi les americains ont pas mal evolué depuis 1 an , soient ils l’indiquent clairement sur leur site soient ils garantissent sans Diacetyle , acetoin etc …
            les lois US sont plus permissives c’est clair, mais c’est pas pour autant que les americains font n’importe quoi 🙂

          • Guillaume Kiefer

            La partie la moins connue d’un liquide est l’arôme utilisé. Certains arômes peuvent à eux seuls faire catégoriser un liquide en mélange toxique. En clair, on peut très bien avoir un liquide en 0 avec une tête de mort. Référencer 40 marques de liquides américains comme le font certains démontre a minima que le vendeur ne s’intéresse pas à la composition du liquide vendu et semble avoir pris un peu trop au pied de la lettre que la vape est 1000x moins dangereuse que le tabac. A mon sens, si dans tous les cas vaper est moins dangereux que fumer, ce n’est pas une raison pour se donner le droit (ou s’autoriser l’ignorance) d’empoisonner ses clients à plus faible dose…Ce genre de « professionnel » me laisse pantois…

            La FDS ne comprend pas la recette et c’est bien normal. N’importe qui est susceptible de la demander à n’importe quelle étape de la distribution. Il y a un secret industriel à défendre. Mais même ça ! La plupart de ces nouvelles (ou anciennes) boutiques spécialisées dans le Giant Vapes à la française ne disposent même pas des FDS ! La vape devient du grand n’importe quoi, et les professionnels ne pourront s’en prendre qu’à eux même de n’avoir pas su réagir à leur niveau, en s’auto-disciplinant, ou en communiquant avec les autorités en place (qui ont aussi un rôle de conseil). Encore et toujours cet amateurisme…

            Rassurons nous, « l’évolution » (ou destruction créatrice en économie) aura raison de tout ça. On aura droit à un marché nivelé par le bas, ultra-réglementé, et dominé par la grande distri’ et les buralistes…

          • Bermudes07

            moi ce qui me laisse pantois , c’est ce genre d’affirmation ce genre de désinformation sans aucune preuve , aucune source . Dire ou sous entendre que les marques de liquides americains sont toxique et dangereux et qu’ils empoisonnent leurs clients , c’est faire de la grosse désinformation un peu comme celle qu’on subit avec les média !!! Pour moi un professionnel qui dit ca , c’est plus de l’amateurisme a ce niveau la , c’est carrement dangereux et grave

          • Guillaume Kiefer

            Tu as du mal me lire : je ne dis pas que tous les liquides américains sont toxiques. Ce que je dis, c’est que les gens qui importent à la petite semaine (comprendre : sans passer par la case réglementaire) ne peuvent pas savoir si ils le sont, puisqu’il n’y a eu aucun contrôle, aucune analyse détaillée de ces liquides. Il suffit de lire une MSDS d’arôme concentré américain pour se rendre compte que certains arômes sont à eux seuls plutôt pas terribles lorsque inhalés. Certains professionnels américains sont sans doute très attentifs au choix de leurs arômes, mais je ne vois pas de raison particulière à ce que, comme en France, certains ne le soient pas. A moins que l’origine américaine suppose, par principe, que tout est sans danger ? J’espère que tu ne crois pas ça ?

          • Bermudes07

            Non j’ai pas du tout de mal a te lire . Sur le fond tu as raison , dans la forme je te trouve un peu trop extremiste, alarmiste , trop generaliste et a la limite de la désinformation . En gros tu dis que du moment qu’une marque a pas de MSDS c’est qu’elle est dangereuse et qu’elle empoisonne les gens . C’est comme si tu disais que le mec qui passe pas le controle technique de sa voiture est dans une bombe roulante . Alors qu’on sait tres bien que la fiabilité des CT c’est de la grosse foutaise . C’est pas parce qu’un produit est distribué illégalement qu’il est dangereux, c’est pas parce qu’un produit est distribué légalement qu’il n’est pas dangereux . Tu mélange la dangerosité d’un produit avec son illégalité , ce qui est totalement different . Et donc pour suivre ton exemple Ripe Vapes est aussi en illégalité sur le sol francais vu son etiquetage pas du tout aux normes , malgré qu’il est sont MSDS
            Tu fais aussi une grosse généralité sur les arômes americains. Quelques uns contiennent du Diacetyl alors tous les arômes US en contienne …Alors quand tu affirme que les marques US (sauf 3 selon tes dire) empoisonnent les gens , faut avoir un minimum quelques preuves, sinon on peut affirmer tout et ni’mporte quoi

          • Guillaume Kiefer

            Tu continues à déformer mes propos. Relis moi par pitié ! Je ne dis pas qu’un liquide, américain ou français, est dangereux parce que le responsable de la mise sur le marché n’est pas en possession des documents légaux. Je dis qu’un importateur de liquide américain ou un producteur de liquide français n’étant pas en possession des documents légaux n’est pas en capacité de prouver la non-dangerosité de ses liquides alors que c’est rendu obligatoire par la loi. C’est le devoir d’information transparente du public et c’est un impératif de santé publique.

            Je ne vois pas comment je pourrais faire de la déformation quand tous les éléments cités proviennent d’organes officiels. C’est un rappel de la réglementation applicable donc c’est tout le contraire : c’est de l’information juridique gratuite. Que certains trouvent ça dérangeant je le conçois, mais c’est comme ça que ça marche en France. Certains préfèrent visiblement ne pas savoir visiblement. Quand les inspecteurs de la DGCCRF viendront faire le ménage (sur dénonciation, après une plainte de clients, ou dans le cadre de leurs fonctions) ce seront les premiers à sauter. Ces gens sont déjà morts. Ils ne le savent juste pas (par amateurisme ou déni de la réalité).

          • « Cela coûterait du temps et de l’argent, mais comme toute activité commerciale, si elle est rentable (dommages et intérêts), elle se justifie. Je me demande d’ailleurs toujours pourquoi aucune grosse boîte n’a encore constitué de département juridique. Cela coûterait certes très cher, mais pour quelqu’un qui a quelque chose à défendre, comme Pipeline, comme Svoemesto ou même à moindre échelle comme n’importe quelle société bénéficiant de contrats de distribution exclusive, comme My Free Cig, cela serait extrêmement rentable, étant donné le nombre faramineux de contrefaçons et de receleurs sur le marché !  »

            Alors, oui, je suis 100% d’accord, mais pour bien connaitre tous les pro que tu citent, ils n’ont absolument pas les reins pour se payer un service juridique.
            Actuellement, je cette tache incombe qu’a Florent pour Pipeline, et Xavier pour MFC, et les procédures sont longues et chronophage.

            Je pense que tenter un « GIE » la dessus ne serait pas une mauvaise idée par contre.

          • Pascal Macarty

            Pour info, même si un fabricant n’a déposé aucun brevet, n’a déposé aucune marque, il a un recours possible contre des concurrents qui le copient, cela s’appelle le « parasitisme commercial ».
            Ce parasitisme commercial couvre aussi les produits n’utilisant pas les marques des créateurs, mais vendus comme tels, ou avec un nom détourné (TGT ou GT-T pour une contrefaçon de Taifun GT).

          • Taifun a déposé la marque, le nom et le design si je ne dis pas de bêtises, Stattqualm aussi mais ils sont très peu à l’avoir fait.

          • Titan

            Ok Pascal, je ne dis pas le contraire … j’y connais pas grand chose dans ce domaine. Médidon, cela suppose une sacrée énergie et bcp de temps en terme de surveillance, ça! T’imagines? Tout vérifier? Chronophage à souhait!

  • Mathias Ticot

    Ayant commencé à vaper il y a plus de 4 ans et donc subi le matos pourri (eGo avec vieux cartos moisis, eGo T, premier clearos « jetables » … j’en passe) et n’ayant pas un budget fou à passer dans un nouveau mod, j’ai suivi une évolution plutôt logique et aujourd’hui je suis ravi du matos qui nous est proposé.
    J’ai pu tester quelques clones étant donné que je ne les ai pas payé et que ça m’arrangeait bien à l’époque mais je reconnait que je vais de plus en plus chercher vers des produits originaux, bien que toujours bon marché … j’ai préféré une box IPV2S à une rDNA par exemple pour une question de coût évident …
    Ceci dit et avec l’expérience que j’ai de la vape, je ne conseille pas du tout l’utilisation de clones ou de matériel de marques douteuses (rebranding etc) dont on ne connait souvent pas la fiabilité et qui viennent nuire à la vape ! comme si on avait besoin de ça …
    Une de mes collègues toute contente de son achat (batterie type eGo twist de la marque Bwell Jwell pour ne pas la citer) à moindre coût s’est vu subir un dégazage sauvage de son accu en pleine vape (je vous laisse imaginer, hors du risque de brulures, voire d’explosion, la dose de gaz toxique qu’elle a pris dans le nez!).
    Ce genre de choses sont vite récupérées pour diaboliser la vape … donc je ne dirait pas d’acheter un mod pipeline (c’est une exemple et un point frustrant pour moi est que le prix des mods mecha me semble abusé, même en prenant en compte la qualité de l’usinage…) mais en étudiant bien les produits proposés avant d’acheter on peut trouver des compromis … certes une box chinoise coutant deux fois moins chère qu’une vaporshark sera moins efficace sur la gestion des accus et autres mais elle reste sécurisée et fait le taf …
    J’ai pris plaisir à lire cet article qui soulève quelques questions intéressantes sur l’impartialité des « groupes » animant les communautés de la vape.

  • Olivier Choco Lopez

    D’un avis très proche, ce qui me dérange le plus globalement, c’est pas que quelqu’un défende la contrefaçon ou les originaux, mais plutôt qu’il le fasse de façon grossière, sans argument et sans ouverture d’esprit. Parce que l’un dans l’autre, ben…. l’un va pas sans l’autre, tout est question d’équilibre et c’est pas aux consommateurs de régler ça (surtout pas entre eux), mais aux acteurs politiques et économiques (et aux douaniers). En aparté, je vous découvre que depuis quelques jours, et ben j’commence à kiffer, au chiotte la langue de bois.

    • Titan

      Houllah, faut pas dire ça! Il faut dire « le consensuel mou est à reléguer aux oubliettes car il ne donne aucun résultat et laisserait même supposer quelquefois certaines accointances inopportunes » … 🙂
      Moi aussi je plussoie grave.

      • Olivier Choco Lopez

        C’est très joliment dit! 😀

  • Y E S

    Perso, je vous lis régulièrement, mais là je crois que vous vous trompez de combat…
    Si vous avez des comptes à régler, pourquoi le faire publiquement avec des forums qui sont lus et appréciés par beaucoup de vapoteurs?
    Quel intérêt? Vous prétendez garder votre ligne éditoriale indépendante? Tant mieux, c’est pour ça que je viens ici.
    Mais je ne viens pas ici pour lire qu’ailleurs c’est des enculés et qu’il vous ont tiré le short pendant la récré, on s’en fout.
    Réglez vos comptes en privé…
    Personne n’aime les clônes, les gens qui en achètent savent qu’ils n’ont pas l’original, et se disent au moindre problème que c’est normal d’avoir des fuites ou un goût de merde dans un Kayfun à 15 euros. Mais c’est leur problème au final, ils n’iront pas protester, ils savent qu’un Kayfun ne vaut pas 15 euros…
    Non les clônes ne tuent pas le marché, ils servent juste à deux choses.
    La première c’est que les acheteurs se rendent vite compte que la qualité à un prix.
    La seconde, c’est que les fabricants savent qu’ils leur faut intégrer une certaine démocratisation dans leurs tarifs pour garantir leur popularité.
    Le reste? Pourquoi en discuter?
    On a beaucoup de choses sur lesquelles se concentrer, en premier lieu faire cesser ces campagnes sensationnalistes de désinformations. Il nous faut gagner les médias, faire en sorte qu’il y ait de plus en plus de vapoteurs dans les grands journaux, des gens qui comprennent quel est notre combat contre l’industrie du tabac et ses mensonges, pas nous déchirer entre nous, qu’on aime untel ou qu’on le déteste.
    Économisez vos forces et votre clavier.

    • ttthomasss

      Je dis Oui YES.

  • Naomi Sato

    Vous ne nous représentez pas. Le bon réflexe sur la question clone ou pas clone en tant que vapoteur utilisateur c’est je m’en FOUT c’est un truc entre INDUSTRIEL et BOUTIQUIER. De plus le High end cher peut constituer un obstacle à la DÉMOCRATISATION de la vape. Bref l’image perçue c’est: « Ta vu ces branleurs qui foutent 500€ sur un machin qui fait de la vapeur: débile ». Bref un gros FAIL doublé d’un LOL. Le salut de la vape ne se jouera que dans sa généralisation et pas autre chose

    • Roger Arbogast

      « De plus le High end cher peut constituer un obstacle à la DÉMOCRATISATION de la vape »
      Permets-moi d’intervenir sur ce point, mais le high-end cher existe dans tous les domaines. Par exemple, j’ai une machine à café high-end à plus de 500€, ce qui fait frémir le buveur de café filtre, et même le nespresso addict. (et encore, c’est un modèle high-end de pauvre :D)
      Est-ce que ça les empêche de savourer un café qui leur plait ? Je ne crois pas.

      Avec les petites boxes à 50€ qui sont arrivées récemment, ainsi que les clearos type aerotank/nautilus et subtank/atlantis, on trouve du bon matériel sans avoir à taper dans le « high end cher »

      • Naomi Sato

        Sauf que les buveurs de cafés sont rarement la cible des moqueries et d’attaques, de plus ça fait un moment que le café est démocratisé. Ta démonstration est ridicule. De plus un peu de respect pour les gens qui n’ont pas un gros compte bancaire d’autant plus que vu le niveau intellectuel des gens bien payés aujourd’hui… On comprend aisément pourquoi le monde tourne sur la tête.

        NB: Je me fiche complètement et intégralement du prix que tu as payé ta machine à café et je pense que beaucoup s’en fichent également. Mais dans le même sens que toi, tu n’as pas acheter ton avion privé et tu as moins de 10000K sur ton compte mais t’es un pauvre… LOL

        • Roger Arbogast

          Exactement où je voulais en venir, le café est démocratisé malgré un high-end cher. Je suis content de voir que nous sommes donc d’accord sur ce point.

          • Naomi Sato

            Non mais vous le faites exprès de ne pas comprendre…. Est ce que le marché du café a été attaqué à sa naissance… NON bon…. Pour la ecig c’est différent, on est sur un marché que big tobacco et big pharma veulent voir dégager et eux à leur stade de richesse ont quasi force de loi. Seul un rapport de force par le nombre peut dans les faits sauver la vape

          • Roger Arbogast

            Peut-être bien, ou peut-être que même que ça ne suffira pas (on a vu d’autres scandales sanitaires).
            Cependant, je ne crois pas que les prix des matériels performants actuels soient justement un frein à la prise de possession de la vape par le plus grand nombre.
            Je pense qu’on peut arrêter le débat là, car on va tourner en rond après

          • Naomi Sato

            De toute façon depuis les changement de nom et l’effacement des logos et marque les Triangle Window, GT-T2 et co… ne sont plus des clones mais des originaux fortement inspirés ce qui clos la majorité du débat clone.

        • « De plus », tu regrettes que, comme dans tous les autres domaines, la part de luxe (et de rêve souvent) existe dans notre monde. Mais euh, pourquoi?

          • Naomi Sato

            Votre rêve n’est pas le mien. De deux choses l’une où j’ai affaire à un petit bourgeois minable qui ne voit de rêves que ce que veut bien lui laisser l’hyperclasse… ou vous êtes de l’autre coté (hyperclasse) et en l’occurrence ça m’étonne à peine… La nouvelle grande bourgeoisie inculte, libéral libertaire (du beach « bitch », sex and sun) qui à contrario de l’ancienne n’a plus ni le panache ni les rêves d’évolution et de recherche scientifique ou littéraire d’antan. Triste époque

          • patoche

            De l’art du discours pseudo-intellectuel, entre phrase pompeuse et vide de sens, et secouage de poireau en solitaire 🙂 C’est désespérant, pour être honnête, d’avoir lu tant de livre et d’écrite au final correctement, et de sentir la pisse intellectuelle de la sorte…

          • Naomi Sato

            Pas vide de sens… Il vous faudrait quelques dizaines de points de plus au test QI pour comprendre :). Je compatis. Mais être idiot, soumis et sans réelle éthique permet dans ce monde de s’enrichir à foison donc soyez heureux 🙂

          • Triste époque ou être riche (ou ne pas être pauvre) fait que des gens te rangent dans une jolie catégorie, liée au « faut pas être riche en france ».

            Ensuite, je suis smicard. Ah, ça va ébranler toute tes grandes théories sur les gens.
            Dans tous les marchés du monde, il y’a du luxe, qui fera rêver les gens. Pas toi, mais d’autres gens. Tu est quand même très égo-centré.

            « Ça c’est parler comme une vraie reine du cercle. Les gens dans votre genre : blancs, minces et privilégiés, dessinent un joli cercle bien net. Tous ceux qui sont à l’intérieur du cercle sont normaux ; tous ceux qui sont en dehors du cercle doivent être battus, cassés et reconstruits pour pouvoir être ramenés dans le cercle. En cas d’échec on les place dans des institutions, ou pire, on les plaint. »

          • Naomi Sato

            Faux, 0 pointé, redoublement déconseillé 🙂
            On peut être gros noir et nain, arabe et très riche (Saoudiens). Je conçois la richesse par le travail et pas par l’exploitation, le mensonge et l’usure. Si t’es smicard t’es une bénédiction pour les exploiteurs :), je suis sûr qu’on pourrait te filer 200€/mois pour bosser 60h tu dirais amen. Retourne te cultiver avec BFM et Anal + 🙂

          • D’accord, discourir sur la société, les vilains média, les vilains riches (t’es un cliché ambulant) très bien. Mais tu répond pas au « problème ».

          • Naomi Sato

            Le problème il est simple, il vaut mieux parler de choses qui rassemblent vu l’honnêteté et la grandeur d’âme de tes chers medias ou merdias vis à vis de la vape. Plutôt que de pousser à une guerre intra communautaire

          • Ne pas parler des sujets qui dérangent ? Tu t’es trompé de blog 😉

          • Naomi Sato

            A quoi sert d’entretenir des conflits… A tout perdre au final, parce qu’on se sera concentré sur des choses secondaires qui peuvent d’ailleurs être réglées une fois qu’on réussit à avoir une législation positive durable. Bref c’est un troll blog

          • Tu as donc la solution pour avoir une législation positive?
            Petit cachotier, fallait commencer par là.

            En attendant, je me concentre sur ce qui est a ma portée, tenter, par l’explication et la pédagogie d’avoir un marché durable et légal, et de fait, d’éviter de se prendre cet argument dans la tronche le moment venu.

          • Naomi Sato

            De nombreuses solutions:

            1) Montrer que derrière la vape il y a des gens solidaires

            2) Faire face par le nombre, convaincre les fumeurs par l’argument économique (vous n’êtes pas forcés pour avoir une bonne vape de casquer autant ou plus), c’est à dire promouvoir la vape pas chère et de qualité.

            3) Cesser de montrer patte blanche à chaque fois, dénoncer les mensonges et inventions des medias au lieu de jouer une posture de consensus permanent (insister sur le fait qu’au nom du principe de précaution tout peut être interdit, rapporter les résultats positifs des études, sur la vape en lieu publique rapporter qu’aucune étude n’a jamais démontré que les vapeurs de parfums ne sont pas toxiques « ça les fera chier » 🙂 )

            4) Avec des clearo-reconstructibles tels que le subtank on a la possibilité de passer d’un monde à l’autre, même chose pour des box tels l’IPV mini donc mon quatrième point est déjà réglé 🙂

            5) Faire le ménage dans les durées de garanties sur les mods et box (on ne peut pas garantir que 4 mois un produit à 189€ « Vaporshark », c’est illégitime et illégal). Oui oui la loi ça va dans les deux sens

            etc…

          • 1) Argumentaire sans aucun poids devant un ministre, sinon toutes les manifestations du monde pourrait changer leurs point de discorde, ce qui n’est bien entendu pas le cas.
            Rien qui fera fléchir la TPD
            2) On est d’accord, mais encore une fois, argumentaire sans aucun poids face à un ministre.
            Rien qui fera fléchir la TPD
            3) A faire, mais ma-cigarette le fait, et il le fait TRÈS bien
            Rien qui fera fléchir la TPD
            4) J’ai pas vu d’argument ou de solution pour la TPD
            5) J’ai pas vu d’argument ou de solution pour la TPD

            Donc?

          • Naomi Sato

            Certains point ont une valeur indirecte, du grossir, devenir plus important plus représentatifs, les 2 et 4. Quand au 5 si, les petites garanties peuvent être attaqués sur l’angle du manque de sérieux dans le respect des règles européennes et française sur la garantie minimale et un manque de sérieux dans la construction des matos (faire le ménage chez soi n’est pas un mal).
            La manifestation n’est pas toujours utile mais elle l’est encore moins quand le nombre de manifestant est faible (je dis pas nos manifs sont faibles mais elle ne sont pas suffisantes en nombres de personnes).
            Pour le point 3 je faisais référence à la mollesse de l’AIDUCE quand il est sur les plateaux TV.
            Retourner la règle sur la TPD en France sur le principe de non discrimination sans motifs valables (aucun argument de toxicité actuellement n’est prouvé). On se retrouve alors dans une forme de « trappe juridique » qui empêche, en théorie, l’application de la TPD.

    • patoche

      Le bon réflexe c’est de dire « je m’en fous » (oui en français, ça prend un S, pas un T, mais bon passons…) ?
      Ensuite, évite de gueuler avec tes majuscules, ça donnera pas plus de poids à ta publication, et ne te fera pas moins passer pour un con !
      Sache, mon cher, que le fait d’acheter de la contrefaçons est, en droit français, passible de poursuite, au même titre que la revendre. Un peu comme l’appel au boycott (tiens donc!). A fortiori lorsque l’acheteur est au courant que c’est le cas, ce qui est généralement vrai dans la vape puisqu’on appelle ces produits « Atomoncul clone par HCigar ». Bref, encore une fois, hors sujet, t’as tort, ferme là, tu sers à rien…

      • Naomi Sato

        Merci pour les insultes et je crois que là vu la réaction j’ai pointé en effet le nœud du problème (quand on commence à passer à la critique de la forme et à balancer une série d’injures… c’est qu’on a plus grand chose d’autre pour se justifier). Oui je sais dès qu’on touche à la liberté de critique et de manifester son mécontentement, la liberté d’expression on peut se la mettre là où je pense. Tu n’es pas un simple vapoteur mais un agent marketing qui défend le bout de gras d’un groupe d’industriel et tu le fais mal. Je ne désapprouve ni approuve le « clone ». Je dis: « arrêtez d’entraîner les vapoteurs du quotidien sur des histoires qui ne les concernent pas ».

  • mushman

    Tu t’en prends au gros fofo; soit !

    Que nenni de Atouvap, groupes FB,reviewer traitant de « c*ns les acheteurs d’originaux » ou autres blogs ou sites qui eux font l’apologie des clones !!! Bizarre !
    Le gros fofo est réputé être « assez casse-coui**e au sujet des clones » et d’ailleurs vu sa fréquentation, comment lui reprocher d’être un reflet de cet état de fait!
    Je vois surtout que tu espère capter un peu de son audience et de sa notoriété en jouant au chevalier blanc ; c’est de bonne guerre mais le procédé est un peu grossier !

    • En l’occurence, vu que les « charmants » utilisateurs du forum nous accusent de faire la jouer la division de la communauté sur 20 pages de commentaires le plus souvent hors de propos, mesquin et dénué de fondement, simplement car on ose dire que « la contrefaçon de masse ne devrait pas exister ici plus qu’ailleurs », permet moi de mettre des réserves sur le « assez c*sse cou*lle ». Ils protège leurs droit d’accès à la contrefaçon, au détriment du reste.

  • Jerome Vape

    Un passage me met en colère, celui où la gestion du forum et aiduce par la même personne.

    Pour rappel l’aiduce a été crée par Mr lepoutre et d’autres personnes, car personne d’autre ne voulait le faire. (Voir l’historique de la création, sur le forum je croit ou dans une interview en vidéo, https://www.youtube.com/watch?v=4tTxYa9d410)

    Donc critiqué le fait que ce soit la même personne, je ne comprend pas. Il est le président actuel mais pas a vie. Il a le mérite de s’être lancé a fond.

Pin It on Pinterest

Shares