Initiation au DiY


Le Do It Yourself, c’est quoi?

Je voulais vous présenter une « initiation » au DIY, un dossier plus complet verra certainement le jour plus tard.

Le DIY (pour Do It Yourself) est la fabrication d’un e-liquide maison avec des arômes ou des concentrés et une base PG/VG contenant ou pas de la nicotine.

Le DIY est une solution permettant de faire des économies, en plus c’est simple alors pourquoi se priver ?

Le Do It Yourself, en bref c’est :

  • Ajouter des gouttes d’arômes concentrés dans une base neutre (PG et/ou VG avec ou sans nicotine),
  • Patienter (minimum 24h) pour que les arômes se mélangent,
  • Puis vaper…!cid_E0FE76A8-5485-415B-ACFB-8218E51C0136@alload

Quels sont les avantages du DIY?

Réaliser son propre e-liquide est une décision qui peut être motivée par plusieurs facteurs. Le flou sur la composition des e-liquides tout faits ou la volonté de réaliser sa propre saveur. Bien évidemment, cela permet aussi de réaliser des économies intéressantes sur le long terme. Mais soyons honnête, c’est d’autant plus satisfaisant que de se dire « c’est moi qui l’ai fait ».

Voici les principaux facteurs qui amènent les vapeurs à se lancer dans le DIY :

  • Le prix de revient qui est de l’ordre d’un euro pour 10ml
  • La connaissance et la maîtrise de la composition de ses e-liquides.
  • La multiplicité des arômes
  • Les recettes infinies
  • Le dosage précis de sa base PG/VG ainsi que la dose de nicotine
  • Le choix du conditionnement (10/30/50/100ml…)
  • La satisfaction d’avoir réalisé soi-même son e-liquide !

Par contre attention, ce n’est pas parce que l’on réalise son propre e-liquide que ce dernier est sain, on connaît simplement les ingrédients et la qualité de ses derniers de notre potion magique.

Les bases pour fabriquer son e-liquide

Le choix de la base est donc le début de notre idylle, ici il va donc falloir sélectionner nos envies entre Propylène Glycol et Glycérine Végétale. Cependant, on pourra aussi combiner les deux avec la formule PG + VG ! Vous l’aurez compris : avec le DIY, créer son e-liquide devient simple comme bonjour. Mais pour devenir un alchimiste hors pair dans la fabrication de liquide, il est nécessaire de comprendre l’utilité de chaque ingrédient pour la composition de notre potion.

Différence entre base PG et base VG.

Le Propylène Glycol (PG) renforcera l’effet nicotine (le hit) et vous fera profiter des arômes de vos parfums.

La Glycérine Végétale (VG), servira à la création de vapeur. Mais elle adoucira le hit, tout comme les arômes. Une forte dose de VG donnera un côté plus épais ou doux au liquide vapoté. En revanche, trop de VG dans vos compositions vous ferait encrasser plus rapidement les atomiseurs, qu’il faudrait donc plus régulièrement changer.

La base PG + VG

Il existe aussi de la base PG + VG (à des proportions variables) qui permet de combiner les deux ingrédients et de conserver tous les bons effets de la vape. Il ne vous restera plus qu’à choisir le taux de nicotine pour la fabrication de votre e-liquide ! Vous pouvez vous aider du calculateur VapCook pour le dosage.

Pour ma part, j’ai une préférence pour la base VapÔjoe réalisé à partir de Mount Baker Vapor… Un régal.

Les arômes

C’est des arômes spécialement conçus pour la réalisation de e-liquide.

Il est très dangereux de mettre des arômes alimentaires car il y a des produits dangereux pour la vape.

Il existe différentes façons pour doser les arômes :

– Nombre de gouttes (selon le flacon et la marque, le nombre de gouttes diffère)

– en % et donc en millilitre. Il faut compter une moyenne de 10% d’arômes dans un e-liquide.

Les arômes ne contiennent pas de nicotine.

Pour les arômes, n’oubliez pas qu’il existe aussi des concentrés d’e-liquide avec les mélanges déjà réalisés, où il vous suffira d’y adjoindre votre base.

Le dosage en gouttes des arômes

La goutte n’est pas une mesure reproductible et surtout, elle varie énormément d’un flacon d’arôme à l’autre.

Il existe 3 types de compte-gouttes sur les flacons en DIY :

gouttesDe gauche à droite:

  • Embout à 46 gouttes pour faire un ml
  • Embout à 34 gouttes pour faire un ml
  • Embout à 32 gouttes pour faire un ml

On voit que les 40 gouttes du premier flacon ne sont du coup pas un 20% mais plus proche du 10-12% d’arôme. A l’heure actuelle, les DIYers tournent tous autour de 10/12% d’arômes (donc entre 32 et 46 gouttes d’arômes pour une fiole de 10ml (9ml base + 1ml arômes) pour les fruités et 15-20% d’arômes pour les tabacs un peu plus complexes. Attention, je tiens à signaler tout de même que les chiffres annoncés ici sont des moyennes, et dépendent des arômes choisis.

 Brève technique pour faire ses e-liquides

  • Mettre vos gouttes (ou ml) d’arômes dans un flacon vide.
  • Ajouter votre base neutre avec ou sans nicotine.
  • Fermer le flacon.
  • Secouer fortement.
  • Laissez reposer votre e-liquide de 24h à plusieurs jours.

DIY-e-liquidAvertissement

La nicotine est dangereuse voire mortelle à un certain dosage. Il faut la manipuler avec beaucoup de précautions : gants, lunettes, etc…

Surtout mettre vos e-liquides sous clé et hors portée des enfants, animaux…

Pour connaître votre dosage de nicotine profitez d’un passage dans une bonne boutique qui vous conseillera au mieux et chez qui vous pourriez acheter tout ce qu’il vous faut.

En cas de surdosage de nicotine, vous pouvez avoir des maux de tête, vertiges, vomissements, etc…

 

  • Remz

    Perso, je me permets de donner un conseil :
    arrêtez de compter des gouttes.
    C’est pas précis, c’est long, pénible, difficilement partageable.
    Procurez-vous plutôt quelques seringues, c’est beaucoup plus simple, rapide et plus précis.

    Et , quel médecin dois-je aller voir pour savoir mon dosage en nicotine ??

    • Oui je me posais la même question en lisant Benny mdr, il va surement nous répondre lol

    • BennyHeal

      Yop, entre temps j’ai édité car médecin… A moins que ce soit un tabacologue qui apprécie la e-cig je doute qu’il sache nous conseiller au mieux.

      Pour ce qui est des seringues, je te rejoins pleinement, mais là ce n’est plus une initiation mais clairement un DIYer habitué 🙂

      • Remz

        Habitué à quoi ?
        Tirer 1ml dans une seringue serait plus compliqué que compter 32, 34 gouttes ?

        • BennyHeal

          C’est pas faux, mais c’est du matos en plus

          • Remz

            Pour faire 200ml de mon allday, qui comporte 17% d’arômes (3),
            je mets moins de 15 minutes, déballage, popote, nettoyage et remballage compris. Au compte goutte, sans chipoter sur la taille de l’embout,
            ça te fait plus de 1000 gouttes à compter.
            1 seringue de 1ml, 1 de 2.5ml, 1 de 10ml, 1 de 20ml et un catheter (plus large qu’une aiguille) c’est moins de 5€.
            Faîtes comme vous voulez les gens, peut-être que compter des gouttes fait partie de la défume de certains, pourquoi pas, on a tous une petite manie qui nous aide à être un peu plus loin de la clope, mais pour ceux qui n’ont pas de temps à perdre avec ça, changez de technique … 😉

  • Je me permet d’ajouter que la phase de maturation, ce qu’on appelle « steeper » est en moyenne de 15 jours pour les arômes tabac et 48 heures pour toutes les autres saveurs.
    D’autre part, pendant cette phase, il est important d’aérer sa préparation une fois par jour pendant une vingtaine de minutes. En étant en contact avec l’air, l’e-liquide va s’oxyder, ce qui va faciliter sa maturation.
    Enfin, il est essentiel de ne rien rajouter avant la fin de la maturation, même si l’arôme paraît fade ou trop fort immédiatement, car les arômes vont bien sûr se modifier avec le temps. Après avoir steepé votre DIY, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’arômes si la saveur est faible ou un peu de base si l’arôme est trop intense. Sachez que l’arôme ne doit pas représenter plus de 15% de la base…

    MODERATION Merci de ne plus se faire de la pub de la sorte.

    • virtualgadjo

      dixit smokeway… j’aimerais quand même préciser qu’en fonction du taux de pg/vg de la base la concentration en arôme n’est pas la même, un arôme fort à 10% dans une base 80/20 pg/vg sera à peu près (je dis bien à peu près, ce n’est pas une règle) équivalent à 20% dans une base 20/80 et encore, le goût ne sera pas le même, moins sec, un poil plus sucré, moins « puissant » au ressenti etc, etc…
      par ailleurs, à de très rares exceptions près, les arômes sont vendus dilués soit dans du pg soit dans du pg/vg et, un poil de math, 20% d’arôme dilué à 10% dans son conteneur ça donne au total 2% d’arôme dans le liquide final… je vous laisse calculer si l’arôme est dilué différemment au moment de la vente mais il ne sera à peu près jamais à 100%
      bonne vape

      • Remz

        C’est bien vrai, rien n’est gravé dans le marbre concernant les arômes, aussi bien sur les concentrations que sur le steeping

        • virtualgadjo

          oh combien vrai… il y aurait beaucoup à dire sur ces histoires d’aération, de temps de steeping, etc mais bon, ça confinerait au roman pour un commentaire 🙂

Pin It on Pinterest

Shares