Edito du 9 juillet 2015


Quelques semaines après l’interdiction de fumer dans les aires de jeux publics, c’est maintenant à la vape au bureau qu’a décidé de s’attaquer notre Ministre des Affaires Sociales et de la Santé. Ce sujet a beaucoup fait réagir dans les médias, sur les réseaux sociaux ou tout simplement dans notre entourage, c’est pour cela que mon édito y sera principalement consacré.


« La priorité pour moi, c’est d’éviter que le geste de fumer soit banalisé, soit considéré comme un geste de séduction, un geste d’appartenance à un groupe. »

Premièrement, comme Marisol le sait déjà, vapoter n’est pas fumer ! Dire que l’on « fume une cigarette électronique » revient à dire que « l’on mange de l’eau ». Je demande donc à notre Ministre de bien vouloir utiliser les bons termes lorsqu’elle parle de vaporisateur personnel. Pour rappel, je vous renvoie ici à la définition du mot fumer, qui semble-t-il, pourrait être utile à certain(e)s. En effet, vous pourrez constater que lorsque je vape, je ne brûle aucun tabac, ni autre substance comme défini par le Larousse. Ma cigarette électronique elle, se contente simplement de faire chauffer du e-liquide afin d’en tirer l’évaporation.

Ensuite, les seuls personnes que j’essaie de séduire avec ma vapoteuse sont des fumeurs. Je tente effectivement de leur faire prendre conscience qu’il faut arrêter de fumer, ou au minimum de réduire leur consommation de tabac. Vous ne devriez pas être contre mon action, puisque le tabac est l’un de vos principaux ennemis, « Chère Marisol ».

Et concernant mon appartenance ou non à un groupe, je ne vois pas en quoi faire partie d’un groupe d’anciens fumeurs peut poser quelques problèmes dans la société actuelle…

Aujourd’hui, en France, on commence à faire passer des lois pour expliquer aux gens comment se comporter. On considère que le Français moyen n’est pas capable de gérer quand et où il doit utiliser sa vapoteuse. Alors on interdit son geste et on prend des airs de dictature. Demain peut-être nous n’aurons plus le droit de prendre l’apéro à la terrasse du café d’à côté, sous prétexte que cela banalise l’alcoolisme? Qu’attendons-nous pour dire stop à toutes ces âneries ?


Droit des Non-Fumeurs, pour qui roulent ils ?

Brice Lepoutre, Président de l’AIDUCE était invité dans l’émission d’Europe 1 Le Grand Direct De l’Actu, pour débattre de ces mesures liberticides avec la directrice de l’association Droit des Non-Fumeurs, Maria Cardenas.

Et que dire de l’absurdité des arguments avancés par la représentante des droits des non-fumeurs pour justifier le fait d’interdire le vapotage au travail ? Entre des conclusions sanitaires tirées de recherches jugées non sérieuses par une majorité de scientifiques « neutres », et une énième assimilation du vapotage au tabagisme, mes oreilles étaient sur le point de saigner !

Je ne comprend pas ce que vient chercher l’association DNF à la cigarette électronique et aux vapoteurs. Nous n’avons de cesse de répéter que nous sommes non-fumeurs et que nos vapoteuses ne contiennent pas de tabac, ni quasi aucune des autres substances cancérogènes contenues dans les cigarettes traditionnelles ! Quel est l’intérêt de dépenser de l’énergie à combattre une méthode de réduction des risques du tabagisme, même passif ? Encore une action dictée par certains intérêts, comme nous avons pu le voir avec tabac info-services ?


A tout ceux qui doutent encore de la vape, lisez ceci

Un pote de la vapote m’a fait parvenir un article du blog Américain churnmag.com, que j’ai trouvé intéressant de traduire directement dans mon édito :

CINQ ETUDES SECRETES SUR LA CIGARETTE ELECTRONIQUE QUE LES DÉTRACTEURS DE LA VAPE NE SOUHAITENT PAS QUE VOUS LISIEZ

Comme les compagnies de tabac font pression sur les politiciens chaque année, nous voyons de plus en plus d’efforts pour diaboliser les cigarettes électroniques. Les grands médias n’aident pas avec leurs articles marchands de peur et barrages constants de gros titre anti-vape.

En réalité, il existe de nombreuses études légitimes qui prouvent que vaper est une alternative plus sûre et efficace. Mais il est effectivement presque impossible de les trouver dans un milieu où la recherche est biaisée car souvent financée par les lobbyistes. Les bonnes nouvelles sont que nous poussons la vérité chaque semaine et voici le top 5 des études sur l’e-cigarette que les critiques espèrent que vous ne lirez jamais.

# 1 –La vapeur d’E-cig contient jusqu’à 450 fois moins de toxines que la fumée de cigarette.

Dans une étude cachée au plus profond des archives de la lutte anti-tabac, nous trouvons la preuve que les cigarettes électronique sont un bien meilleur choix que les cigarettes traditionnelles. L’étude a révélé que les dangers potentiels de toxines que délivreraient les vapeurs d’e-cigarettes sont tout simplement un mythe. En fait, vaper délivre jusqu’à 450 fois moins de substances cancérogènes que la cigarette de tabac.

# 2 – Inhaler de la vapeur d’e-cigarette n’est pas plus dangereux que l’air ordinaire d’une chambre.

Dans une étude de Science Direct, vous verrez que les scientifiques ont analysé des échantillons d’air multiples pour déterminer la toxicité de la vapeur d’e-cig. Après avoir comparé les toxines présentes dans la fumée de cigarette, dans la vapeur e-cig et dans l’air régulier d’une chambre, ils ont constaté que la fumée de cigarette traditionnelle a 1500 fois plus de substances cancérogènes que la vapeur d’une cigarette électronique. En outre, ils ont constaté que la vapeur d’e-cig ne contient pas plus de toxines que l’air ambiant d’une pièce.

# 3 – Les enfants ont plus de risques de s’empoisonner avec un produit ménager qu’avec une cigarette électronique.

Les médias ont souvent affirmé que la cigarette électronique doit être interdite sous prétexte qu’elle peut mettre des enfants en danger. Ils essaient d’effrayer le public avec des histoires sur les empoisonnements potentiels et les décès liés à la nicotine. Toutefois, si vous jetez un œil à un rapport de 2013 de l’Association américaine des centres antipoison, vous verrez que les enfants sont très rarement empoisonnés par une e-cig ou un e-liquide. La plus grande menace reste les nettoyants ménagers et les cosmétiques.

# 4 – Les experts savent que vapoter aide les gens à arrêter de fumer.

Critiques à plusieurs reprises, nous avons entendu dire qu’il n’y a aucune preuve que vapoter aide à l’arrêt du tabac. Cependant, les experts du Royaume-Uni d’Action sur le Tabagisme et la Santé sont convaincus que vaper peut être efficace pour les fumeurs. En fait, l’ASH affirme que les cigarettes électroniques sont « une alternative plus sûre à la cigarette», et déclare même qu’ « Il y a des preuves qu’elles puissent être efficaces pour aider les fumeurs à cesser de fumer. »

# 5 – Des études financées par le gouvernement montrent que vaper est efficace pour le sevrage tabagique.

Si vous pensez que les Etats-Unis sont anti-vape, il est temps pour une vérification de la réalité. Les cerveaux derrière le gouvernement connaissent la vérité, mais les politiciens qui reçoivent un financement occulte des lobbyistes feront tout pour dissimuler la vraie histoire. Le National Center for Biotechnology Information a récemment publié une nouvelle étude qui affirme que la cigarette électronique est « peut-être le plus grand progrès dans la réduction des maladies, et des morts attribuables au tabac depuis des décennies. »

La vérité est limpide si vous prenez le temps de creuser jusqu’à la véritable recherche. Les cigarettes électroniques ne sont pas l’ennemi. En fait, vapoter offre la liberté de ne plus être dépendant du tabac et une stratégie de réduction efficace lorsque vous voulez arrêter de fumer. Pourquoi croyez-vous que les politiciens et les médias traditionnels cachent ces études importantes ?

 

A quand la fin des manipulations concernant la vape ? En attendant, faisons en sorte de dénoncer, démentir et surtout de nous faire entendre concernant l’acharnement non justifié et exagéré des médias et des politiques à l’égard de la cigarette électronique, et informons des bienfaits que celle-ci procure à l’égard des fumeurs et de leur entourage !

C’est tout pour cette semaine ! Je vous embrasse tous, ou presque !

 

 

Pin It on Pinterest

Shares