Edito du 30 juin 2015


Bonjour à tous !

Au menu de ce 30 juin, j’ai décidé en premier lieu de réagir aux commentaires sur la dernière « analyse accablante » concernant certains liquides de marque Five Pawns, et celles qu’on a pu voir face à l’interview de notre cher monsieur Hon Lik dans Paris Match.


LE PROCES FIVE PAWNS

Impossible de démarrer cette semaine sans parler de l’annonce faite par le site cloud9vaping, concernant la soit disant présence d’Acetyl Propionyl à des taux apparemment très élevés dans les très célèbres liquides du fabricant Five Pawns !

J’aurais bien aimé vous partager le lien de ces « révélations palpitantes », malheureusement, depuis la réaction de Five Pawns, Cloud9vaping a retiré ses accusations de leur site…

Je ne peux critiquer le fait que l’on recherche à diminuer les risques à tout prix lorsque l’on est vapoteur, je fais moi même attention à ce que je vape. Mais j’ai l’impression qu’on est en train de dépasser certaines limites dans cette chasse aux sorcières, on n’est pas loin des accusations à tort. Personnellement, je ne donne aucun crédit à Cloud9vaping, j’attends d’avoir le protocole de ces analyses, si publication il y a un jour. Ils proposent leurs analyses sur demande… Pourquoi ne pas les rendre publique directement alors….

Avec un fabricant de ce standing, aussi connu et reconnu dans le monde de la vape, on ne peut qu’être déçu à la vue de ce genre « d’information ». D’ailleurs, Five Pawns a souvent été l’objet de critiques pour ses prix élevés, notamment par les mêmes personnes qui font l’apologie des clones sur les réseaux, et  autres forums… Il va sans dire qu’il n’a pas fallu longtemps à ces mêmes « détracteurs » pour appeler au boycott des liquides Five Pawns et tout le tsoin-tsoin habituel.

A tous les pro-clones qui se jettent sur la première occasion pour lancer des pierres à tel ou tel fabricant de liquide sous prétexte que vous voulez vaper « safe », je ne vous trouve pas très bien placés pour vous justifiez avec de tels arguments. D’ailleurs j’ai du mal à comprendre en quoi cela vous concerne puisque du Five Pawns dans un clone, ça doit pas arriver si on suit la logique ! (Je vous taquine !)

Loin de moi l’idée de prendre la défense de Five Pawns, ils sont assez grands pour le faire d’eux mêmes. C’est simplement ma manière à moi d’essayer de vous faire comprendre à cette occasion, qu’une vape responsable passe entre autres, par du matériel dont les matériaux sont plus sûrs pour notre santé, il ne faut pas seulement regarder du côté des liquides…


RÉACTIONS SUITE A L’INTERVIEW D’HON LIK

Un autre sujet qui a fait beaucoup parlé ces derniers jours : l’interview de Hon Lik dans Paris Match. En effet, l’inventeur plus ou moins officiel de la cigarette électronique est devenu le porte-parole officiel de la « filliale vape » d’ Imperial Tobacco. On y lit Hon Lik vanter les mérites de ses systèmes considérés comme plus sûrs (et dépassés) par rapport à d’autres produits actuellement sur le marché etc… Bref, une jolie publicité pour la JAI et la vape mais pas celle qu’on veut, nous vapoteurs que nous sommes.  J’ai tout de même été surprise de voir que Paris Match a ajouté un lien de la réaction officielle de L’AIDUCE  qui ne va pas forcément dans le sens de l’article…

J’ai eu comme la plupart d’entre vous, l’impression d’avoir été trompé, j’ai été dans un premier temps dégoûtée par le discours de cet homme. Comment peut-on travailler avec des gens qui vendent principalement des cigarettes, alors que l’on a perdu un être cher d’un cancer du fumeur ?

Et finalement, je peux le comprendre. Précisons dans un premier temps qu’il n’a pas vendu son brevet au premier venu, et qu’il a quand même refusé sa vente à des cigarettiers, qui n’avaient pas d’autres intentions que d’enterrer cette innovation vivante. Cela nous prouve en quelque sorte, qu’Hon Lik ne souhaitait pas vendre pour vendre, comme il a été supposé, mais qu’il a souhaité que son produit continu de vivre et de séduire encore les fumeurs.

Ensuite, je suis simplement sortie de mon cadre de référence, et je me suis mise à la place de cet homme. Comment aurais-je prit, le fait que d’autres entreprises concurrentes, qui n’ont fait que recopier le fruits de mon travail s’enrichissent autant, voire plus que moi, et ce, malgré le brevet que j’ai déposé ? Effectivement, si j’avais eu la possibilité de toucher, la somme que j’estime avoir le droit de toucher, tant mon invention est révolutionnaire, et d’avoir en plus la garantie que celle-ci sera défendue, développer etc… Bah j’aurais moi aussi, sûrement, vendu mon âme au diable malgré tout, je ne me voile pas la face…

Et oui j’en viens toujours au même, et au pire vous en avez l’habitude sur ce blog, mais les contre-façons, ça fait pas que du bien, on en a encore la preuve !

Quant à cette publicité déguisée, on peut la critiquer, je suis même la première que ça agace, je n’aime pas Big Tobacco. Mais rien n’empêche de grand fabricants comme Joyetech ou Kanger d’en faire de même, je ne vois pas ce qui les en empêche, à vrai dire, je ne connais pas les tarifs pour publier dans Paris Match.

 

Rien de plus à ajouter pour cette semaine, pleins de bisous à tous !

Pin It on Pinterest

Shares