Edito du 29 juillet 2015


Au menu du jour, les preuves de mauvaise foi et d’hypocrisie des buralistes, ainsi que les explications sur les vraies raisons de leur opposition au paquet neutre. La publicité pour la vape désormais interdite en Norvège, et le « principe de précaution » qui ne s’applique pas forcément à tous les domaines.

Hier soir, en rentrant du travail, je suis tombée sur l’émission « Le téléphone sonne » sur France Inter, dont le sujet était « Peut-on arriver à un monde sans tabac?« , dont les invités étaient Monsieur le Président de la Confédération des buralistes, Pascal Montredon, et Pascal Martinet, pneumologue et président du Comité national contre tabagisme. Et que dire… Quelle belle preuve d’hypocrisie et de mauvaise foi de la part des buralistes…

Pour vous faire un bref résumé des idioties avancées par ces vendeurs de cancer :

Ce n’est pas de leur faute si les mineurs achètent des cigarettes, mais celle de leurs parents. Ben oui, c’est les parents eux-mêmes qui sont derrière la caisse au moment de vendre le paquet de cigarettes.

Les jeunes achètent leur tabac sur Internet. Il me semble qu’il est difficile d’acheter des clopes sur le net. Certes il y a des sites, mais pas sûr que le colis arrive à destination (sinon, tout le monde le ferait, il n’y a pas que les jeunes qui utilisent le web).

Les buralistes sont préoccupés par la santé de leur clientèle. Je crois que celle-là c’est la meilleure, rien ne les oblige à exercer ce métier. « Et c’est la marmotte qui met le chocolat dans le papier d’alu ! »

Ils souhaitent récupérer l’exclusivité de la vente des cigarettes électroniques. Mais il fallait y penser dès le début, au moment où on vous a démarchés pour en vendre, et pas une fois que des entrepreneurs ont développé le marché pour arriver où il en est aujourd’hui! On appelle ça de l’opportunisme (bien qu’à terme, c’est ce qui risque d’arriver). De plus, je ne suis pas certaine que lorsque l’on affirme que les e-liquides sont composés à 90% de nicotine, on soit de bons conseils pour les (futurs) vapoteurs…

Dans cette émission, Yves Martinet ne parle, et à mon goût malheureusement pas assez, de l’opportunité que représente la cigarette électronique pour un monde sans tabac, et dénonce la dangerosité à devenir « vapo-fumeur »… Mais dites-moi, « vapo-fumeur », ce terme ne cacherait-il pas une « mise en avant » masquée de l’industrie du tabac avec sa JAI ?!

Par contre, le Président du Comité contre le Tabagisme pose LA bonne question, et met en évidence les contradictions des buralistes : si le paquet neutre est une mesure si inutile que cela, pourquoi mettre tant de moyens de la part des cigarettiers et buralistes pour que celle-ci ne soit pas mise en place ?

J’ai une amie qui a travaillé plusieurs années chez un cigarettier, et qui m’a expliqué il y a peu comment cela marchait. Son boulot était simple, elle devait mettre en avant les marques du groupe pour lequel elle travaillait dans les bureaux de tabac. Cela passait par de la publicité tout autour de la caisse, par exemple un ramasse-monnaie. Mais chaque année, elle devait aussi négocier les emplacements sur les linéaires, afin que ses marques soient les plus visibles et regroupées, en échange de quoi, les buralistes touchaient « des points » transformables en fin d’année en chèques cadeaux qui, bien entendu, ne sont pas toujours déclarés. Il y avait même un bonus de points si le buraliste acceptait d’installer des diodes lumineuses clignotantes pour mettre encore plus en valeur une marque, et ce « détail » se négocie en milliers d’euros… Voilà donc la réponse à la question que se pose Monsieur Yves Martinet: qui dit paquet neutre, dit au revoir aux chèques cadeaux !

Triste constat qui a été fait la semaine dernière par  Brice Lepoutre, Président de l’AIDUCE  : il ne reste plus que des mesures restrictives sur la cigarette électronique dans le volet antitabac du projet de loi santé, alors que ce dispositif ne contient pas de tabac. Ils sont fort ces lobbyistes !

Et en matière de mesures restrictives, la Norvège nous donne un avant-goût de ce qui ne va pas tarder à arriver en France si nous laissons faire les choses. En effet, dans un article du site The Economic Times, nous apprenons que les vendeurs de cigarettes électroniques ont l’obligation de supprimer toutes photos et commentaires positifs sur les produits de vape présents sur le net, sous prétexte qu’ils contiennent de la nicotine. Navrant n’est-ce pas ? Pourquoi mettre en avant un produit qui aide au sevrage tabagique ?

C’est purement ce qui nous attend en France comme le souligne l’Aiduce dans son communiqué du 22 juillet dernier:

On relève ainsi l’ajout de l’interdiction de parrainage et de mécénat ou de publicité directe ou indirecte pour la cigarette électronique, et plus précisément de  » La propagande ou la publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac, des produits du tabac ou des ingrédients définis au deuxième alinéa de l’article L. 3511-1 , des ingrédients définis au deuxième alinéa de l’article L. 3511-1, des dispositifs électroniques de vapotage et des flacons de recharge qui leur sont associés « .

On peut le dire, les sénateurs qui ont reçu l’Aiduce il y a quelques semaines nous prennent vraiment pour des imbéciles, il n’y a pas d’autre mot. Vivement que l’Aiduce et la Fivape se réunissent pour appeler à une manifestation massive, je ne vois plus d’autre moyen pour se faire entendre. Il y a un événement au mois de septembre qui réunit à chaque édition des milliers de vapoteurs, pourquoi ne pas en profiter ? C’est sûrement la seule opportunité que nous avons d’être tous réunis, non? À bon entendeur…

On nous rabâche sans arrêt le manque de recul sur la cigarette électronique, bien que la grande majorité des études reconnaissent ce dispositif comme bien moins nocif que le tabac fumé. Et comme vous le savez, c’est sur le « principe de précaution » que les mesures restrictives sur la cigarette électronique sont décidées (quand on ne nous parle pas du geste).

Rien à voir avec la vape, mais je vous invite vivement à lire ceci, et à vous faire votre propre idée sur le sujet. C’est marrant de voir comme l’argument du « on manque de recul » n’est valable que sur certains sujets! Pourtant on parle bien là de vaccin pour nourrissons… Une preuve de plus que nous sommes pris pour des @!¤#, et qu’il n’y a que le business qui compte pour nos élites !

Rien à ajouter de plus pour cette semaine, comme d’habitude une pluie de bisous à tous !

 

  • Pascal Macarty

    Hello, la phrase « que les e-liquides sont composés à 90% de nicotine » prête à confusion et laisse penser qu’il y a des liquides avec un taux de 90% de nicotine dedans!
    A remplacer par « que 90% des liquides contiennent de la nicotine » par exemple!

    • R3NS

      Ce n’est pas une erreur Pascal… C’est ce que dis un buraliste, et qui prouve qu’on ne peut décemment pas leur confier la vente de eCig puisqu’il est persuadé que ce qu’il dit est vrai! Et ça ça fait peur!

    • Titan

      Niet, c’est textuellement ce que dit Monsieur Pascal Montredon, « Président de la Confédération des buralistes ». Et il est président, le mec, steuplaît … Cela dit, on a bien une MariFolle Touteraide Ministre de la Santé, comme quoi ça veut rien dire …

  • Avalonne Vero

    Petite coquille sur le prénom de Martinet au début de l’article, et concernant ce personnage … pas difficile, M Martinet ne jure QUE par les substituts … lobby lobby quand tu nous tiens 🙂

Pin It on Pinterest

Shares