E-liquide 221b Beard Street – Gamme Addiction


221b Beard Street

La gamme Addiction s’est vite imposée dans mon tiroir à liquides : D’abord avec le Brown Sugar qui m’a réconcilié avec les liquides gourmants, puis le Pear of The Dark, qui a totalement confirmé cette réconciliation. Le dernier et ultime liquide de la gamme Addiction est sorti il y a peu, et il s’agit du 221b Beard Street ! Je tiens à remercier Anthony qui m’a fait parvenir ce liquide afin de réaliser ce test.

221b Beard Street

Les différents liquides de la gamme Addiction dans l’ordre de sortie. Il manque juste le 221b Beard Street qui va faire l’objet de cet article.

 

Quelque chose m’a frappé lors de mes différents articles sur la gamme Addiction, du temps où j’écrivais chez Danyvape : Lorsqu’on aime un liquide, on a tendance à tester ceux de la même gamme dans l’espoir d’y retrouver une expérience aussi intéressante, et il y en a toujours deux ou trois qu’on va trouver franchement dégueulasses et invapables. Ce n’est absolument pas le cas de la gamme Addiction pour ma part. Je l’ai ai tous plus ou moins appréciés, certains beaucoup plus que d’autres, mais je n’en ai trouvé aucun qui soit à jeter. Il y a donc un vrai soin apporté à la composition, et un énorme travail de recherche en amont. Quant à la fabrication, elle est prise en charge par le laboratoire LIPS, plus connu sous le nom « Le French liquide » qui produisent également d’excellents liquides.

Si vous êtes fan de Sherlock Holmes, vous avez surement remarqué une référence avec le nom du liquide. Il s’agit en fait du 221b Baker Street, et c’est l’adresse de l’appartement du célèbre détective. Et plus encore, vous aurez peut-être fait un rapprochement entre le nom de ce liquide et de la gamme : Sherlock Holmes est un toxicomane notoire, d’où le nom « Addiction ».

Sans plus attendre, passons au test !

 

221b Beard Street

221b beard street

Un nouveau mystère gustatif à élucider !

Le 221B Beard Street est un liquide gourmand et détonnant !

Sur une base de crème dessert onctueuse parfumée à la vanille, des notes de framboises juteuses accompagnent une rhubarbe puissante, mais juste. Un moment gourmand et crémeux dont il faudra percer tous les mystères. Une vape aux trois sensations pour une nouvelle addiction… élémentaire !

Ce qui m’a frappé en premier, c’est le réalisme de la framboise. C’est comme si on venait de la cueillir, avec ce petit côté juteux et végétal. Puis des notes acidulées de rhubarbe viennent s’associer avec brio à la framboise, en plus d’accentuer son juteux. Ça ne tire pas du tout sur le chimique.

Quant au crêmeux, on chasse sur les terres de la vanille custard, en beaucoup plus subtile et moins lourd. L’équilibre est parfait entre fruits et crêmeux et l’association sans faille. Je ne suis pas très fan de custards, mais ça ne m’a pas déplu, et très franchement, j’en reprendrais bien une lichette !

J’ai testé le 221b Beard Street dans un taifun GS II, et la custard était un peu en retrait en faveur du côté acidulé et fruité. Tandis que dans le Bellus, la custard était plus présente, sans être lourde pour autant.

Nous sommes en face d’une création bien maîtrisée et originale aux multiples facettes, et je dois avouer que c’est rafraichissant quand ont voit que la plupart des marques se contentent de faire leur énième version d’autres liquides à succès. (ie. Red Astaire, Mother’s Milk, etc.)

 

Pour conclure…

…Vous savez, quand on vous répète qu’un film est absolument génial, et quand on va finalement le voir, on est déçu parce qu’on en attendait trop. Eh bien c’est pas du tout ça pour le 221b Beard Street. Il a totalement dépassé mes attentes. La rhubarbe dans un e-liquide est un pari un peu audacieux, et c’est un sans faute pour celui-ci. Quant à la framboise, elle est sublime.

Vous pourrez trouver le 221b Beard Street e-liquide chez EspaceVap’ sur ce lien.

Pin It on Pinterest

Shares