Dry Burn hors la loi selon le Dr Farsalinos


Petite surprise et grosses conséquences d’une déclaration du Dr Farsalinos à la radio anglaise RY4 Vaping Radio !

La déclaration de Dr Konstantinos Farsalinos

Selon lui, le fait de porter le métal de nos résistances à température maximum de chauffe à vide (le faire rougir), le dry burn, etc,  en dehors de toute présence de e-liquide refroidissant cette résistance serait une grosse erreur souvent véhiculée par les reviewers et les médias de vape.

Cette action est possiblement et potentiellement destructrice de la structure moléculaire du métal du coil et serait la pire des choses puisque cela faciliterait la transmission de molécules du métal dans la vapeur de nos liquides qui finiraient donc leurs courses dans nos poumons.

Je dois avouer que l’idée de voir des molécules de métal de mon kanthal (dont souvent on néglige la qualité et la provenance) envahir mon corps m’enchante pas des masses…

Ecoutez sa déclaration à 44 minutes et 45 secondes de cette vidéo.

EDIT APRES COUP: Pour les non-anglophone, utilisez en sous-titrage de l‘excellente traduction écrite de Florence THEIL du 25 Mai 2015.

Cela n’est forcément pas sans conséquences dans notre pratique quotidienne du reconstructible.

Les conséquences de cette déclaration

Arrêt du micro coil à spires jointes « chauffé au rouge »

micro coil spires jointesQuand on fait un beau coil à spires jointes et comme cela est expliqué dans des multitudes de tutoriels, il faut faire rougir son coil pour ensuite resserrer les spires à l’aide d’un pince à épiler afin qu’elles se jointent. Il en est donc terminé de cette pratique jugée dangereuse par le Dr Farsalinos ! Cependant on savait que certains experts de la vape militaient déjà pour des résistances à spires non jointes plus efficaces, selon eux.


Arrêt du Dry Burn

dry burn au rougeLe Dry Burn, cette action simple de faire chauffer au rouge sa résistance pour la nettoyer des résidus qu’elle présente par brûlage avant de changer de jus et par la même s’éviter d’en refaire un tout beau tout propre est donc aussi dangereux. Le Dry Burn c’est terminé ! Vive la fabrication d’un nouveau coil à pratiquement chaque remplissage, chaque fois que le coil est encrassé, quasiment tout le temps quoi… Le Dry Burn est-il mort ?


Ultra Low Resistance, Power Vaping, Coilporn et Cie

Power vaping pinoyCela remet également en cause l’utilisation dans nos atomiseurs, nos drippers, de résistances très basses nécessitant beaucoup de puissance de chauffe ainsi que la pratique du Power Vaping puisque ces pratiques sont fondées sur une chauffe apparemment déraisonnable de nos résistances. Il faudrait donc mieux s’en tenir à une chauffe non exagérée. Le Coilporn deviendrait ce qu’il est déjà, une pratique artistique de montage.


L’air de rien cette annonce, si elle devait être étayée, relayée et si elle devait être suivi par les vapers du monde entier, pourrait être une véritable révolution voire une bombe dans l’approche des utilisateurs par rapport à leur matériel reconstructible avec la disparition du célèbre Dry Burn. Nous forcerais également à changer notre résistance à chaque dry hit !

La course à la puissance actuellement en cours entre les pratiques d’Ultra Low Resistance et les chipset de box mod toujours plus « wattés » pourraient voir leur développement freiné puis stoppé au nom d’une pratique beaucoup plus safe pour notre santé.

Et le simple plaisir de faire rougir son tout nouveau et tout beau dernier montage… Aux oubliettes ! A moins, bien sûr, que je comprenne mal l’anglais avec l’accent grec, si tel était le cas merci de commenter des précisions !

NicOo oO
at
Développeur, Community Manager dans la vraie vie, et maintenant blogueur insomniaque. Depuis ma première égo je suis devenu acheteur compulsif et passionné de vape.
  • David Van Thorre

    Je n’ai pas regardé la vidéo mais je me permets qq remarques :
    – un métal n’a pas de structure moléculaire … Soit tu as mal traduit, soit ce prof devrait revoir ses cours de cristallo …
    – porter un métal à de hautes températures lors d’un Dry Burn peut avoir un impact sur sa structure (atomique), il peut même en partie se sublimer … MAIS on ne vape pas pendant un Dry Burn. Une fois le coton placé et imbibé, le métal ne chauffe plus autant …
    Perso, je m’inquiéterais plus de la compo du liquide que de la pratique du Dry Burn, mais ça n’est que mon avis …

    • Alfy Burger d’Haem

      Farsalino parle bien de « structure du métal ». Il indique que surchauffer son métal modifie et affaiblit la structure du métal, ce qui augmente la quantité de métal qui se mêlera à la vapeur par la suite.

  • Yoann

    Au final y’a-t-il de vrais test fait là dessus, qui mesurent des émissions de métaux selon la puissance, et selon le fait d’avoir ou non fait rougir ses spires?
    De plus le rapport avec le power vaping est vraiment éloigné de ses propos car dans le podcast il précise bien « faire rougir les spires » or ceci est synonyme de dry hit, et je doute qu’un power vaper cherche à se prendre des dry hit 😉

  • Yoann

    Au final y’a-t-il de vrais test fait là dessus, qui mesurent des émissions de métaux selon la puissance, et selon le fait d’avoir ou non fait rougir ses spires?
    De plus le rapport avec le power vaping est vraiment éloigné de ses propos car dans le podcast il précise bien « faire rougir les spires » or ceci est synonyme de dry hit, et je doute qu’un power vaper cherche à se prendre des dry hit 😉

  • David Lawaneguen

    Donc si l’étude dit vrai le nickel avec contrôle de température me paraît la meilleure option.

  • Falken Vape

    « Arrêt du micro coil à spires jointes »
    Pas vraiment son propos, surtout quand à 47’10 » il dit « le faire une fois suffit ».
    Effectivement surchauffer le métal augmente ensuite les émissions (ce qu’il dit et n’est pas le premier), joindre les spires ne nécessite pas de passer son temps en dry burn…

    « Arrêt du Dry Burn…fabrication d’un nouveau coil à pratiquement chaque remplissage »
    Oui et non, il préconise de nettoyer son coil à l’eau ou/et l’alcool plutôt qu’au fer rouge. Cela n’est pas absurde, je peux aussi nettoyer mes casseroles au chalumeau, mais j’utilise de l’eau et un coup d’éponge, ça marche pas mal…
    Par ailleurs un dry burn à chaque remplissage, vraiment ?

    « Ultra Low Resistance, Power Vaping, Coilporn et Cie… Cela remet également en cause l’utilisation dans nos atomiseurs, nos drippers… »
    Euh, ben au début au contraire il explique le rapport entre fil et puissance (ULR) ; le power vaping bien pratiqué aurait plutôt tendance à ne pas surchauffer (sinon ça va pas power très longtemps) mais bien entendu le power vaping nécessite expérience et connaissance sinon ça s’approche du dry hit ce qui n’est pas idéal ; les coils avancés ayant un coefficient de chauffe plus élevé ce serait aussi plutôt le contraire.

    @davidvanthorre:disqus, il ne dit effectivement pas structure moléculaire mais structure qui assemble les molécules. Concernant le dry burn son propos est plutôt du risque de voir du métal se détacher, ce qui est effectivement possible (à rapprocher de son étude sur les émissions de métaux, plutôt rassurante mais insistant sur l’idée de ne pas pour autant en émettre plus car le soucis, en particulier avec le chrome, c’est l’accumulation, et de loin pas qu’avec la vape). Il s’inquiète avant et plus loin de la composition (ou plus exactement de la connaissance de la composition) des liquides avec des éléments intéressants.

    @davidlawaneguen:disqus on dirait que oui… (nickel, titane, etc. selon les technologies), on peut aussi citer la mixité de métaux pour l’augmentation de la surface de chauffe dans les usages avancés.

    Bonne vape

  • Alors on doit faire quoi maintenant?

  • patman

    Je ne veux pas faire mon malin, loin de là mais, pour l’avoir en bobine, ces « fils » doivent être à la base rougis pour faire leurs étirements suivant les diamètres différents ? non ?

    • grostas

      non, ces fils sont étirés à froid

  • Pingback: Dry Burn hors la loi selon le Dr Farsalinos - Danyvape()

  • Stephane Piriou

    Y’a qu’a essayé de vaper alors qu’on a une hot leg : toux assurée pendant 10 minutes pour ma part.

  • Pingback: Farsalinos met en garde les vapoteurs contre la technique du dry burn | Cigarette électronique()

  • Asha Donoma

    Mais bien sur et ta soeur elle bat le beurre et tchernobyl et les medocs, les rayons la chimiotherapie, c’est meilleur et machin tu l’as trouve celle la du metal dans des structures molleculaires et les tiennes elles ne sont pas encrassées?????? Encore une connerie de plus dans la rubrique E CIG il est payer par les lobbies du tabac ce con?

    • Fabrice Lenoir

      Dire que le Dr Konstantinos Farsalinos est un con payé par les lobbies du tabac, c’est mal connaître le bonhomme tout de même.

      • Jürg Neuhaus

        Enoncé dénué de tout sens. Farsàlinos est un militant sérieux pour une vape saine. Le traiter de con et de corrompu par les lobbies du tabac est ridicule. Le refus systématique de tout énoncé qui tend à améliorer la vape et la rendre plus saine est devenu un reflex tellement ridicule. Ton commentaire, comment dire… Rien de plus constructif à dire…?!?

  • Pingback: Arrêtons de nous voiler la face ! - Vapor Gate()

  • Pingback: Le Dr Konstantinos Farsalinos s'explique sur les coils - Vapor Gate()

  • Flo

    Bonjour à tous les viewers :

    bonjour équipe du Vaporgate,

    Franchement vous ne manquez pas de culot ! et cela m’aurait fait sourire si tout cela ne nuisait pas autant à la Vape (déjà tant malmenée par ailleurs en externe)

    1) Quand quelqu’un fait un taff, et quand on reprend son taff, on le met à part du sien pour ne pas générer la moindre confusion entre vos propos et ceux du lien que vous citez! Je ne parle même pas du fait de lui demander avant quand bien même, soit.

    2) Parlons peu mais parlons bien, si j’ai fait cette traduction, c’est notamment à cause de vos articles à ce sujet (vous et un autre site) qui sur certains points contredisent radicalement ce que dit Farsalinos dans l’interview…
    En plus, vous réduisez tout son discours à quelques points alors qu’il en a abordé des dizaines…
    Soit dit en passant, ce serait justement les sites de médias spécialisés dans la vape qui auraient du faire le boulot de traduction que j’ai fait… si c’est pas votre taff çà pour le coup.

    3) Vous allumez des feux de brousse tout seul avec ce genre d’articles… çà prend de l’ampleur.. après vous vous présentez en gentils pompiers…. vous trouvez pas que vous poussez mémé dans les orties franchement ????

    4) En plus, cela ne vous pose pas de problèmes de travestir ce que dit Farsalinos… et vous vous posez en site spécialisé dans l’information de la vape, c’est bien cela ?

    5) Alors, si vous citez mon lien, faites votre boulot… rendez vous service ainsi qu’à tous vos lecteurs … lisez le lien au moins et corrigez ce que vous avez écrit dans vos articles à ce sujet ! (si vous avez besoin, contactez moi)

    6) Faire des erreurs arrive à tout le monde mais j’ai la drôle d’impression que vous ainsi que d’autres sites cultivez souvent l’approximation (je suis gentille) pour faire du buzz et ce n’est sûrement pas pour le bénéfice de personne dans la Vape. et leur bonne Information… si ce n’est pour vos stats.

    Si vous souhaitez faire partager mon lien à vos viewers, pas de soucis mais mettez le à la suite de votre article … et surtout ! corrigez vous ! Faites de l’Info pas de l’Intox.

    Merci d’avance

  • RDA-MASTER-VAPING

    Pas de problème pour moi ! vu que au final , je passe le tout a rouge sous l’eau ! donc il ne reste pu de dépôt de métal !!! par contre ceux qui son en fibre ?

  • Pingback: Il Sub-Ohm e i nuvoloni. Imparare a conoscerli per divertirsi in sicurezza. » EsigBlog()

  • Pingback: Il Dry-Burn è da evitare | Sigarette Elettroniche il sito italiano più aggiornato sul mondo delle sigarette elettroniche()

  • Pingback: Il Dry-Burn è da evitare | Sigarette Elettroniche il sito italiano più aggiornato sul mondo delle sigarette elettroniche()

Pin It on Pinterest

Shares