Clones à qui profite la contrefaçon ?


fake

Nous avons déjà exprimé notre opinion sur la contrefaçon dans le monde de la Vape. Cela nuit à la créativité, à l’innovation, et au gagne pain des artisans.

Ici, on va s’intéresser aux différentes marges sur le prix d’un Ato Highend connu de tous : le Taifun GT.

Il est inutile de contester ces chiffres, ils ne sont pas spécialement publics, mais ils sont officiels et n’importe quel professionnel pourra les confirmer.

Cet exemple est celui d’une boutique en ligne. Un shop « physique » aura plus de charges.

  • Le Taifun GT est commercialisé en moyenne, hors promotion, à 129€ TTC.
  • Un revendeur professionnel touchera 107,90€ Hors Taxes lors de la vente.
  • Le prix d’achat pour ce même revendeur est de 90,10€ ht.
  • A un tel prix, la quasi totalité des boutiques en ligne offrent les frais de port, qui lui sont tout de même facturés 5,5€ ht.
  • 107,90 – 90,10 – 5,5 =  12€30 ht. Sur ces 12€30, la boutique payera environs 33% d’impôt sur les bénéfices, ce qui ramène la marge à environ 8€20.
  • Et bien souvent, leurs marges sont encore moins élevées, notamment si elles propose un programme de fidélisation.

Le shop n’achète pas un Taifun GT directement au Modeur. Il passe par un distributeur, qui lui gagne en 5 et 7% sur les 90,10€, globalement 5€.

Si maintenant, une boutique française vend le même Taifun GT, contrefait :

  • Prix de vente moyen pour un clone de Taifun GT: 44.90€ TTC soit 37.4€ ht.
  • Prix d’achat, 19$ (environ, pour les plus chers, en petite quantité), soit 15€.
  • Pour ce prix, pas de frais de port offert.
  • 37.40 – 15 = 22,40€ ht de marge, moins les impôts sur les bénéfices, soit 15,80€.

Une boutique préférant vendre des originaux fera entre 5 et 7% de marge. Si la poste égare un colis contenant un original, tout le lot d’achat sera déficitaire.

Une boutique vendant des contrefaçons fera plus de 90% de marge. Et à force d’apprendre à leurs client à consommer de la contrefaçon, à long terme, ils mettront la clé sous la porte. Les consommateurs n’étant jamais bêtes, ils trouvent comme des grands le moyen de se fournir chez les mêmes fournisseurs, pour 50% moins cher qu’en magasin.

Il nous parraissait important de publier ces calculs, faciles à comprendre pour tous, afin de parler en toute connaissance de cause quand le débat du clone/pas clone, apparaît quelque part.

La conclusion évidente, c’est qu’un professionnel ne gagnera jamais sa vie grâce aux originaux uniquement. Les marges faites à tous les niveaux sont ridicules. C’est une histoire de passion et d’éthique.

Edit pour contradictions et contradicteurs :

Si l’on se base sur le taux de marge –> http://fr.wikipedia.org/wiki/Taux_de_marge

Pour un original : (107-90.10)/90*100 = 18% de taux de marge

Pour un clone le même calcul donne 149.33%

  • TotoLeMarseillais

    Clair net et précis!!!!!!

    • Leio Vptivist

      Tu parles de précision !!! quand on mélange d’entrée clone (ce qui ne veut rien dire) et contrefaçon (ce qui veut dire du matériel qui porte atteinte à des DROITS DÉPOSÉS) c’est qu’on a pas bien compris ce que disait la loi…

      • patoche

        Ca s’appelle du placement de mots clés pour le SEO. Tu places le mot que les gens cherchent sur Google (comme ca des gens peuvent tomber sur ton article, tout ça…) et tu mets ensuite le BON mot que tu veux vraiment employer. Ca permet, par exemple, de trouver des forums via les moteurs de recherche (une astuce, comme ça, en passant…).
        Et pour ta gouverne maladroitement sentencieuse une contrefaçon peut porter atteinte à un droit NON déposé (logo, marque…). Donc en terme de « compréhension de la loi » et de « précision », je t’invite à balayer devant ta porte en la tournant 7 fois dans ta bouche sans te foutre de la charité (si possible…) !

        • Leio Vptivist

          Balayes d’abord devant chez toi. La contrefaçon est très définie, les atteintes à des droits non-déposés sont recevables au titre du dénigrement ou de concurrence déloyale pas de « contrefaçon »… et toc ! 😀
          http://www.inpi.fr/fr/l-inpi/la-propriete-industrielle/lutter-contre-la-contrefacon/qu-est-ce-qu-une-contrefacon.html

          • Leio Vptivist

            Et aussi à propos de logo/marque (une « marque » pouvant être représentée par un mot et/ou le logo voire par une couleur) :
            même si on peut déposer à postériori une marque qui n’aurait pas été déposée mais déjà utilisé et la revendiquer car on en a l’usage et l’antériorité rien n’est attaquable tant qu’elle n’est pas déposé (marque et/ou logo) !

            Attention car le risque qu’un autre dépose avant vous est grand et c’est pas forcément gagné de prouver l’antériorité…

            je conseille donc à tous de à minima poser une enveloppe soleau même si vous n’êtes pas sûr que votre affaire se concrétise un jour et ce dès que vous avez l’idée de « peut-être en faire quelque chose » AVANT de la montrer à un tiers y compris et surtout sur le net, mais ça vaut aussi pour le banquier ou un industriel à qui vous iriez montrer votre truc juste pour un renseignement….).

            Si c’est trop tard et que vous avez déjà diffusé alors hop c’est au programme demain si vous êtes à proximité d’un bureau de l’INPI sinon vous pouvez aussi les commander en Ligne 😀
            http://www.inpi.fr/fr/enveloppes-soleau/l-enveloppe-soleau-en-pratique.html
            Ensuite vous verrez pour le dépôt de modèle et de marque)

            J’ai l’audace de me croire assez calé dans le domaine mais si tu as des jurisprudence qui prouve que je me trompe je suis preneur et je modulerai mon avis (il n’y a que les imbéciles…)

          • patoche

            Vrai pour les marques, faux pour les logos qui sont couvertes par la propriété intellectuelle au même titre que toutes les oeuvres artistiques de l’esprit.
            Le seul intérêt du depôt c’est de mettre une date imparable sur l’oeuvre.
            Tu imprimes ton logo dans une enveloppe cachetée, tu l’envois chez toi par courrier et tu ne l’ouvres pas, cela revient au même. Astuce bien connue des musiciens par exemple. Et tu es parfaitement en droit d’attaquer au titre du plagiat (ce qui en droit se nomme… contrefaçon).

          • Leio Vptivist

            Tu n’as pas lu > si tu envois ton enveloppe (et encore faut-elle qu’elle soit bien cacheté… crois moi pour être sûr c’est mieux soleau) tu pose une antériorité pas un droit, pour celà il faut ensuite avoir déposé ton logo ou ta marque avant d’intenter quoi que ce soit pour « contrefaçon ». Et donc tu m’accorde qu’il s’agit la d’atteinte à de la propriété intellectuelle (oeuvre artistique) et que donc ça tombe sous d’autres appellations que « contrefaçon » comme tu dis par exemple plagiat et en droit comme pour le reste ce n’est pas la même chose (seul le terrain éthique rapproche les deux) !

          • Anthony Mercatante

            Hello Leio. Loi de moi l’idée de prétendre TOUT connaître sur le sujet, mais il me semble, pour avoir causé avec notre avocat de tout ceci, que Patoche est plutôt dans le vrai. Pour avoir lu l’article qu’il cite, et que je vais citer :

            « Copier un dessin, un modèle, ou un logo même non déposé à l’INPI, peut être sanctionné comme une contrefaçon au titre du droit d’auteur. »

            Ca me paraît assez explicite non ? Après comme beaucoup de choses en droit français, tout n’est pas « clairement » écrit dans les textes, et tu trouveras des textes qui disent chaud et d’autres qui disent froid. C’est souvent un juge qui détermine la limite des choses, et beaucoup de trucs se gèrent, comme tu le mentionnes à la jurisprudence.

            Un exemple : l’interdiction du refus de vente 😉 J’ai halluciné quand j’ai lu le texte, qui détermine ça. Je cite :
            « Est interdit, le refus de vente, sauf pour motif légitime ».
            Mais… Tu n’as pas la liste des motifs légitimes 😉 Donc les juges se démerdent avec ça.

          • Leio Vptivist

            Le droit d’auteur est une chose la contrefaçon une autre. Copier un logo/marque non déposé est attaquable au titre du droit d’auteur , PAS de la contrefaçon.
            C’est répréhensible aussi au titre de concurrence déloyale si cette utilisation sert à vendre un produit concurrent (comme un clone par exemple).
            LE truc c’est que contraçon est un mot très clairement défini par la loi et comme je l’ai déjà dit mille fois c’est l’atteinte à des droits déposés !

            je cite :
            « 5 – La protection par le droit d’auteur ne doit pas être confondue avec d’autres systèmes de protection qui ont un autre objet et relèvent d’un autre régime de droit

            Les droits de propriété industrielle qui comprennent le droit des brevets, des marques, des appellations d’origine et des dessins et modèles lesquelles obéissent aux régimes définis dans la deuxième partie du code de la propriété intellectuelle. »

            source : http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/protection.htm

  • Frédéric Charles

    Désinformation orientée !!!
    Soyons clairs, je ne prends certainement pas la défense des « clones » (j’ai horreur de ce terme : soit c’est une contre-façon, soit c’est une copie légale !), mais les calculs présentés sont faux !!!
    Transformer un prix de vente de 19$ en Chine en un prix d’achat de 15€ est utopique
    et complètement faux. Il ne faudrait quand même pas oublier le taux de change (variable), les frais de port, de dédouanement et bancaires !!!
    On sera plus proche d’un prix d’achat réel de 24/25€.

    Faire un procès, pourquoi pas, mais en étant réaliste ! Pas en tronquant volontairement les informations pour obtenir le résultat escompté.

    C’était l’avis d’un pro de la Vape

    • Attilaah

      http://www.vapeadomicile.com/
      C’est vrais que c’est une référence!

      Tu parles en connaissance de cause, avec des volumes de commandes (et donc des prix) comparable à un gros revendeurs de clone? Non hein?
      T’es pris sont éventuellement valables à l’unité, ou pour 5 pièces, pas pour 100.
      Et tu sors 24€ de ton chapeau, si tu veux critiquer des calculs, soit précis avec les tiens?
      Si on s’en tiens a ta conclusion (orientée hein), à 0.78€ de différence, je vois pas l’apport des clones/contrefaçons (oui c’est différent, mais un clone 1:1 RESTE ILLEGAL, utilisation de noms commerciaux par exemple, déposés ou pas) pour un pro, si ce n’est aimer vivre dangereusement.

    • Anthony Mercatante

      L’article aurait du préciser une chose : les « marges » annoncées sont des « taux de marge ». En clair, le %age que représente ta marge par rapport au prix d’achat.

      Ca se calcule de la manière suivante : taux de marge = (prix de vente – prix d’achat) / prix d’achat * 100.

      Donc si achat 50 et revente 100, cela donne : (100-50)/50*100 = 100

      Le taux de marge est bien de 100% 😉

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Taux_de_marge

    • Christophe Helies

      si on veux jouer sur les calculs, dans ce cas precise aussi que 8.98€ de marge sur un produit a 44.9€ correspond a un taux de rentabilité largement supérieur à 8.2€ sur 139….. d’ou une optimisation de son taux de marge qui est plus que significative, parler uniquement en marge brute et non pas en pourcentage de marge est aussi de la desinformation,

      • Frédéric Charles

        Même réponse que pour Patoche :
        « Quand je dois payer mes charges, ben oui, ce sont les 8€ qui m’intéresse pas le « taux » de marge …
        Mais chacun gère ses affaires comme il l’entend … »

        • patoche

          Le taux de marge a ceci de significatif qu’il permet de mesurer le risque pris en trésorerie pour rentrer un produit, et aussi le coût des invendus.
          Quand tu amortis ton stock en vendant 30% de la marchandise et non 90%, et que tu débourses 8 fois moins d’argent pour t’équiper, oui c’est significatif.
          Prise de risque très limitée, rentabilité rapide.
          La poste perd un colis en transit ? Tu es déficitaire pour les 15 prochaines ventes avec un original, tu t’en cognes avec la contrefaçon.
          Bref, si ces notions comptables existent, ce n’est pas un hasard. Donc je le répète : heureux de ne pas être ton comptable 😉
          Ça fleure bon l’amateurisme !

    • patoche

      Mon dieu… Un « pro » qui parle en marge brute et non en « taux » de marge brute… 8€ de marge sur une bagnole ou sur une brosse à dent ça revient au même donc ?
      Mes hommages à ton comptable !

      • Frédéric Charles

        Quand je dois payer mes charges, ben oui, ce sont les 8€ qui m’intéresse pas le « taux » de marge …
        Mais chacun gère ses affaires comme il l’entend …

  • Jerome Soubra

    Le plus gros problème étant qu’un ato vendu 130 euros ne peut justifier son prix.
    Quand on voit le très correct expromiser 1.2 vendu 50 euros,aucun intérêt d’acheter un clone.
    Si il avait été vendu 130 cela aurait été une autre histoire.

  • Psionman

    Et si on achete le clone chez Fasttech… ça marche toujours cette démonstration très orientée ?!?

    • patoche

      Quel est le rapport ? L’article compare les marges des revendeurs d’originaux et de clones. Qu’est-ce que tu viens nous faire ch..er avec.ton fasttech de mes couilles ?

      • Mickael Brissard

        Tu te prend pour qui toi dit donc ???

        • patoche

          Pour la lumière éternelle ! Ca te pose un problème ? Raz les précieuses que toute tentative de débat sur le sujet soit polluée par des trolleurs à la petite semaine qui n’ont que le mot « fasttech » ou des phrases puissantes et pleines de sens du type « tu te prends pour qui toi ? » pour argument… Si vous n’avez pas les moyens de votre prétention intellectuelle pour participer utilement au débat et sortir des phrases qui dénotent un soupçon d’activité neuronale (en gros transcender votre condition d’ostreidae du web 2.0), ne vous sentez pas obligés de participer…

          • Nick TheGreek

            Toi t’es parti très très loin…….

          • Julien Pons

            tout à fait d’accord !

  • niko

    En conclusion c’est le vendeur du mod qui s’en met plein les fouilles, le coût de R&D est astronomique soit près de 60~70€ c’est du délire ça équivaut à 300% du prix de revient. Si ils nabusaient pas il y aurait peut être moins de « clone » non?

    • Anthony Mercatante

      Tu penses sérieusement que la seule différence entre le prix d’un original et une contrefaçon, c’est la R&D ? La qualité d’usinage n’a-telle pas un coût ? Le coût de la main d’oeuvre non plus ? Un peu caricatural, non ?
      Pas mal de produits originaux ont une qualité d’usinage et une finition réellement haut de gamme (Taifun par exemple). De mémoire, ça coûte combien, un BON couteau ? Pourtant c’est juste une pauvre lame aiguisée, non ? 😉

      Il n’y a pas de contrefaçons parce que les vendeurs ou les fabricants d’originaux s’en mettent plein les fouilles, il y a de la contrefaçon parce beaucoup de gens comme toi s’en convainquent pour justifier de leur achat 🙂 « De toutes façons, je me fais voler, alors je vole, c’est normal ! ». Un peu simpliste, je crois 😉

      • Naomi Sato

        Je pense qu’il est mauvais de continuer dans le système des clones, de même que aujourd’hui on a des produits chinois qui sont très performants. Si vous voulez punir les Taifuns, Pipeline et consorts pour leurs coûts exagérés lancez en underground une campagne contre eux de type BDS: Boycott, Désintéressement, Sanctions. Bref cognez leur au portefeuille. Informez les gens qu’achetez du High End peut devenir une nuisance à la démocratisation de la vape.

        • Tu n’as pas l’impression de te contredire dans le même commentaire?
          On a des produit chinois (originaux) très performant.
          Le High-end peut devenir une nuisance à la démocratisation.

          Donc, on a du matériel chinois (corollaire: accessible) performant, donc en quoi le haut de gamme freinerait quoi que se soit? Au pire, ils sont voué a disparaitre, mais ça s’arrête la.

        • patoche

          Il est bien évident que Rolex et Patek Philippe ont lourdement entravé le développement du marché des montres 😉 Merci pour ta fine analyse ! Ca fait du bien de rire un petit coup le Lundi matin, hahaha !

          Au delà de ça, l’appel public au boycott est illégal en France… Mais comme tu ne sembles pas une connerie prêt, je t’en sais gré !

          • Naomi Sato

            Sauf que l’industrie de l’horlogerie n’a jamais été attaqué par les médias….

  • Pingback: Contrefaçons – Pipeline : seul contre tous ? - Vapor Gate()

  • nulare

    il y a plusieurs point a prendre en compte, certain ato coute cher et les prendre juste pour essayé reviens cher
    par exemple si un shop proposais un essai de 5 a 10 sur un ato on pourrait se faire une idée avec sont propre montage et decidé si l’ato nous correspond
    par exemple j’ai eu TFGT clone qui m’a convaincu j’ai pris un original et utilisé le clone pour les spares, pareil pour le zenith v2 le clone m’a convaincu donc j’ai pris un original et ainsi de suite pour plusieur ato
    maintenant l’aqua v1 j’ai eu le clone je n’arrivais pas a en tir qu’oi que se soit j’ai donc pas pris l’original, tout comme le veritas et ainsi de suite

    pour beaucoup de personne le clone sert a testé pour voir si ca correspond a ca vape et non pas avoir une collection de clone en tout cas c’est point de vue, car pour testé acheter un ato 150€ pour le revendre 110/120€ ca fait 30/40€ de perte alors qu’avec un clone on le paye 10/15€ et on peu le revendre 5/10€ soit 5/10€ de perte

    c’est pas pareil au final

  • Wibol Kingkeo

    Moi je pense que tout le monde y gagne (certains plus que d’autres) : le vendeur original, son produit est copié et répandu il gagne donc en réputation, fait parler de lui, etc… Le vendeur de fake, lui gagne gros, pas besoin d’expliquer pourquoi. et les acheteurs, ils peuvent profiter d’un produit relativement bon, beaucoup moins cher et qui a la meme gueule que le produit de marque. Mais d’un autre coté les deux seuls a en patir sont le vendeur original, son chiffre d’affaire ne peut que baisser avec cette concurrence, et l’acheteur qui peut se retrouver avec un produit de mauvaise qualité.

  • Pingback: La réponse, de la réponse à la réponse du forum-ecigarette.com - Vapor Gate()

Pin It on Pinterest

Shares