Cigarette électronique la chute 2014


Sentant bien un changement pour la cigarette électronique depuis quelques mois, à vrai dire, en ce qui me concerne, j’ai cette sensation marquée depuis la fin de l’e-cig show. J’ai décidé de faire une micro analyse du secteur en me basant sur des outils bien connu du Web.

Les outils utilisés pour analyser l’intérêt cigarette électronique

  • L’outil Adwords de Google et sa partie Tendance des recherches.
  • L’outil Alexa d’Amazon.com, qui classe les sites Internet et qui, en particulier, donne une idée du trafic de ces derniers.

Loin de moi l’idée de livrer une analyse absolument sans failles et indiscutable mais plutôt d’alerter sur une tendance plus que visible de comment a évolué l’intérêt pour la cigarette électronique dans notre pays sur les 24 derniers mois.

Les mots clés via Google Adwords

Google est le moteur de recherche le plus utilisé au monde et les informations qu’il livre peuvent être considérées comme fiables. J’ai donc fait des recherches sur le mot clé « cigarette électronique » et le mot clé « e-cigarette », en voici les résultats. (Google ne référençant pas très bien les accents, la recherche a été effectué sur électronique sans accent)

  • Cigarette électronique en France de décembre 2012 à novembre 2014

cigarette electronique france

Le nombre moyen de recherches sur les 24 derniers mois est de 301 000, le maximum est atteint en mai 2012 avec 550 000 recherches. Le graphique parle de lui-même sur la tendance actuelle et les 6 derniers mois sont catastrophiques. En novembre 2014 nous sommes à 135 000 recherches soit -55% par rapport à la moyenne sur les 2 dernières années.

  • E-cigarette, terme plus « international » en France

e-cigarette france

  • E-cigarette, dans le monde entier

e-cigarette monde

On remarque, qu’à l’instar de « cigarette électronique », le mot clé « e-cigarette » subit le même traitement en France. Alors que dans la totalité du monde, même si la baisse est également à constater elle est moindre. -18% pour le monde, toujours -55% en France…

Le trafic de nos plus gros sites sur la cigarette électronique

Alexa est un classeur de sites, au milieu des informations qu’il donne, il livre les courbes de trafic. Voici les courbes des trois sites les plus pertinents en France dans le domaine de la cigarette électronique de janvier 2014 à maintenant. Bien évidemment, par respect, je ne nomme pas les sites qui ont du prendre conscience du phénomène bien avant moi…

Alors quoi… ? – 55% de recherche Google sur les mots clés les plus évidents, chute du trafic des sites les plus connus. Phénomène passager ou réel désintérêt généralisé sur la cigarette eléctronique en France ? A qui d’en tirer les conclusions, les causes, les remèdes ? Beaucoup de questions qu’il serait temps que la communauté et ses acteurs se posent.

NicOo oO
at
Développeur, Community Manager dans la vraie vie, et maintenant blogueur insomniaque. Depuis ma première égo je suis devenu acheteur compulsif et passionné de vape.
  • Christophe Helies

    une rechercher sur les termes vape, vapoter peut aussi montrer une tendance, le terme de e-cigarette a tendance en effet a tomber, mais le fait que les medias parle pas mal de « vapotage » peut aussi changer la tendance dans les moteurs de recherche

  • Dieu Pcboost

    Perso je vap depuis 15 mois et j’utilise plus les mots vap ou vapoter ou vaper depuis des mois. Je pense cela doit être de même pour tous les vapoteurs(teuses) d’ou le mot e-cigarette doit perdre un peu dans son utilisation pour les recherches.

  • Effectivement, nous avons remarqué une baisse de clients provenant de la requête « cigarette-electronique ». Nous remarquons plutôt du trafic en augmentation sur des accessoires. Depuis 3 ans les consommateurs d’ e-cigarettes se sont « éduqués » à l’ e-clop et savent plus précisément ce qu’ils veulent. Le taux d’équipement à aussi augmenter et de boutique de proximité aussi, ce qui explique des besoins plus précis sur la toile : Mods, Accus, E-liquides spéciaux.

    Notre site : http://www.nicotech.fr

Pin It on Pinterest

Shares