814-Histoire d’E-Liquides la présentation


Olà preux Chevaliers, me voici en ces terres pour vous comptez les 814-Histoire d’E-Liquides, une gamme de liquide français inspiré de l’histoire de France. Ouvrez vos livres d’histoire a la page 52 nous allons parlez aujourd’hui d’une épopée vapologique au temps des rois.


814-Histoire d’E-Liquides

Mais avant tout commençons par l’interview de son Chevalier créateur

Alors Mr le chevalier présentes toi un peu à nous :

Bonjour,

Nom : Fred
Age : 34 ans
Sexe : Gros
Taille : 1,93 m
Poids : entre 98,5 et 108 kg en fonction de la balance et de la saison
Situation Maritale : Pacsé, 2 enfants, 1 chat en alternance avec la voisine (pour le chat hein 😉 )
Localisation : Saint Médard en Jalles, Gironde

Comment est née l’aventure 814-Histoire d’E-Liquides

Alors l’aventure 814 Histoire d’E-Liquides a démarré sur un malentendu, en septembre 2014, lors d’une discussion avec un pote, un vendredi soir, de 17h à 20h…et des patates (oui c’est précis mais je m’en rappelle comme si c’était hier, même de la marque de la bière et du saucisson^^) l’idée a germé, de créer une marque de liquide premium.

On a donc « brainstormé » pour trouver un univers qui n’a jamais été utilisé dans le E-liquide (je vous épargne le détail de tout ce qu’on a listé).

Tous deux passionnés d’élevage de poney de l’Himalaya, on est en toute logique tombé d’accord pour reprendre l’histoire de France, en partant à l’époque mérovingienne et carolingienne, avec un univers pas royal « bling bling », mais vraiment l’ambiance historique (d’où le visuel minimaliste des étiquettes). Du coup c’était vraiment une envie de créer quelque chose, à partir de mes idées, en y mettant ma passion et mon envie, 814 était né.

Restez plus qu’à développer des saveurs, et c’est à partir de ce moment que l’aromaticien avec qui je travaille a commencé à me détester (bisous Gillou), car dans la mesure où ce n’est pas ma seule activité (je suis grossiste en E-cig à la base), je ne sors les liquides que lorsque je suis satisfait du résultat, et je suis un peu beaucoup, passionnément casse c…. ^^ Ça a été vraiment passionnant et m’a pris un temps fou (à jongler entre mes 2 activités) mais je suis vraiment très heureux du résultat et les retours consommateurs me font chaud au cœur.

La gamme va avoir 2 approches, il y aura des rois de France, et des ducs et duchesses, qui eux présenteront des saveurs régionales.

Voilà un petit peu pour la petite histoire d’E-Liquides 

Quel est ton parcours de Vaper ? Avec quoi vapes-tu ?

J’ai réellement commencé la vape en Mars 2013 (j’avais bien essayé des jetables auparavant mais test pas concluant plus de 5mn), sur une Ego stardust, liquide en 19,6mg.

J’ai vapofumé (en ayant divisé par 3 ma conso de tueuses) jusqu’en septembre 2013 où je suis devenu 100% vapoteur suite à une rupture de tueuses un dimanche.

Je suis passé par tout un tas de matériel, aujourd’hui on va dire que je vape principalement sur Istick 50W avec subtank, Smok M80 plus avec l’arctic horizon ou le Freemax starre et j’apprécie également vaper sur mon provari avec un nautilus.

Dans les moments où je suis motivé pour coiler je sors le mutation X, mais je ne te cache pas que plus ça va plus je me satisfais des résistances déjà faites 😉 tous ces atos sont évidemment remplis de 814 ^^

C’est l’actualité des dernières semaines et des prochains mois, juges-tu qu’une normalisation des liquides est nécessaire ?

Oui tout à fait, il faut que la filière continue de se professionnaliser, et il faut absolument que le marché se normalise.

Actuellement la normalisation a été lancée à l’initiative des acteurs eux même, ce qui est très bien, et plus nous aurons un cadre légal commun au mieux ça sera.

Ç permettra à tous les fabricants d’avoir une ligne de conduite communes sur la fabrication des E-Liquides, ça évitera que l’on puisse voir tout et n’importe quoi sur le marché et par conséquent une hypothétique réglementation arbitraire faites par nos politiques. On a déjà la TPD qui arrive, ce n’est pas la peine d’en rajouter.

Je pense de plus que des normes et des certifications, c’est un gage de sérieux, une garantie de bonnes pratiques et donc une garantie de sécurité pour les consommateurs.

Après trois liquides tu ne comptes pas en rester là j’imagine, un scoop pour nous ?

Le 4ème à l’heure où l’on parle, vient de sortir, c’est le premier Duc de la gamme, Nominoë, Duc de Bretagne, représente sa région en vous proposant un liquide gourmand au caramel au beurre salé.

Ensuite le 5ème sera Une 5ème, nous allons féminiser la gamme 814-Histoire d’E-Liquides avec Aliénor Duchesse d’Aquitaine, dont le développement est sur le point de s’achever, ça sera un gourmand autour du cannelé, spécialité pâtissière Bordelaise. (disponible au plus tard mi-juin)

Le 6ème a démarré son développement et arrivera quand il sera prêt mais j’en dis pas plus 😉


Détaillons maintenant des 814-Histoire d’E-Liquides :

Les 814-Histoire d’E-Liquides sont fabriqués en France. Les arômes utilisés sont certifiés de qualité alimentaire. Ils ne contiennent ni diacétyle, ni parabène, ni ambrox.

Leur composition :

– 40 % glycérine végétale et 60 % de propylène glycol
– Arômes alimentaires
– Nicotine
– Alcool
– Taux de Nicotine disponible : 0, 4, 8,14 mg


Charlemagne Le Charlemagne : C’est un mélange gourmand autour du tabac, un festin pâtissier majestueusement Café.
Le Clovis : C’est une savoureuse crème vanille sur laquelle on retrouve des notes de Biscuits et de Sirop d’Érable. Clovis
Merovee Mérovée : C’est une association complexe d’agrumes avec orange, citron vert et quelques notes de fruits rouges pour l’équilibrer.
Nominoê : Une base tabac gourmand avec caramel au beurre salé, équilibre parfait sucré/salé qui sera ravir vos papilles. Nominoe

Mon ressenti sur les 814-Histoire d’E-Liquides :

Le Charlemagne : Moi qui ne suis pas fan de tabac j’ai vapé un tank de Taifun en une après-midi, j’ai apprécié le café subtil sans être écoeuré.

Le Clovis : Fan de custard j’attendais beaucoup de celui-ci. Et les 20 ml ont pas tenu 3 jours. Les arômes biscuits et sirop d’érable sont assez présent sans non plus prendre le dessus sur la vanille. Un custard complexe et gourmand à tester pour les inconditionnels de vanille.

Le Mérovée : Une explosion fruitée, le citron et l’agrume sont très présent. Un liquide parfait pour l’été.

Le Nominoê : Un tabac très gourmand et très caramel, la base tabac reste discrète mais contribue à ce mélange sucré salé.


Vous pouvez retrouver les 814-histoire d’E-Liquides chez nos partenaires Taklope et le Petit Vapoteur a 13,90€ les 20 ml.

Bernie Willis
at
Bien connu pour ma gentillesse, ma sociabilité et mon sens du dévouement auprès de la communauté...J'ai rejoint Vapor Gate pour continuer de partager mes modestes connaissances au plus grand nombre. (Deuxième voire troisième degré)
  • Hello, si on mélange le 14 et le 8 on aura bien un 11 en nicotine car le problème est qu’il n’y a pas de 11 ou 12 ?

    • R.K

      Le mélange de 14 et de 8 te donnera effectivement du 12 😉

  • R.K

    Cette gamme semble appétissante en effet. je vais tester ça sous peu, féru d’histoire et de custard, je devrais trouver mon bonheur ^^

  • Cédric Ruiz

    Je suis super fan de ces liquides, j’ai fait de Lothaire mon all day et j’aime Clovis et Charlemagne le soir. Et surtout merci d’avoir sorti les concentrés !!

Pin It on Pinterest

Shares